Comme chaque été le Blog Maçonnique Hiram.be prend des vacances entre le 14 juillet et le 15 août.

Rendez-vous le mardi 16 août pour la reprise

Et si d'ici là il se passait quelque chose d'important on réveillerait tout de même le blog avec un petit article, et vous en seriez informé par une newsletter (y êtes-vous bien abonné ?)

Profitez de ces vacances pour visiter les archives du site : plus de 15 000 articles y sont stockés !

Le GODF et l’Innocence des Musulmans

Publié par Jiri Pragman
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
dimanche 23 septembre 2012
  • 8
    Nytrom
    27 septembre 2012 à 13:41 / Répondre

    Permettez moi d’ajouter une phrase que j’ai relevé dans « la réalité maçonnique » du frère J verdun

     » A force de fuir les inévitables combats, on n’obtient que la paix des lâches » !!

  • 7
    Nytrom
    27 septembre 2012 à 13:05 / Répondre

    Bonjour

    En ce qui concerne la parution de ces caricatures et de ce film ,
    Tout peut être discuté sur ce qui peut se faire ou ce qui ne peut pas se faire..les arguments des uns faisant face aux arguments des autres..
    autrement dit : occidentaux face aux pays musulmans, et ce dans un dialogue serein, pacifique et constructif, où les uns sont disposés a entendre les autres…

    Mais RIEN ne peut se faire dans la violence ,dans le meurtre , la menace et l’intimidation… dans le but de soumettre l’autre a des diktats indiscutables ..
    Cela est inadmissible !!
    ici et dès lors il ‘est plus question de courber l’échine en faisant preuve de soumission ….il est question de soutenir Charly H…en faisant preuve de courage ..

    Merci .

  • 6
    Bob
    26 septembre 2012 à 20:33 / Répondre

    La maçonnerie, chère à mon coeur, est un creuset de démocratie, lieu de fraternité et de dialogue de toutes les tendances, hors les extrémistes. Je me demande si elle est encore tolérée en Lybie, Egypte et Tunisie? Quelqu’un est-il au courant?
    Par ailleurs il était évident que le film en question, tout comme les caricatures de Charlie hebdo, allaient créer des problèmes. La liberté d’expression est un droit, mais ne permet pas, ETHIQUEMENT parlant, de dire n’importe quoi d’insultant à n’importe qui n’importe quand.

  • 5
    pinat annick
    24 septembre 2012 à 19:31 / Répondre

    Ca doit être jeudi matin sur la radio RMC Monsieur BOUDIN JOURNALISTE interrogeait une française vivant en tunisie depuis 22 ans . Malgré le printemps arabe et la nouvelle démocratie!!!!! un humoriste est en prison pour sept ans !!!!!! ET VOILA ; iMPOSSIBLE chez eux la démocratie, alors arrêtons de nous poser la question sur charlie Hebdo Nous sommes livres chez nous , et fière de notre démocratie.

  • 4
    Zack
    24 septembre 2012 à 11:22 / Répondre

    Je suis assez d’accord avec calvariam et doublement quand il dit qu' »il s’agit plus d’un calcul cynique. » ! Cette mascarade est le fait d’une poignée de politiciens qui veulent faire plus fondamentalistes que les talibans eux même… Comme nous l’illustre le premier sinistre du pakistan .

  • 3
    calvariam
    24 septembre 2012 à 00:58 / Répondre

    Ah l’adogmatisme…Tout le problème est dans l’extension du sens, l’adogmatisme ne concerne stricto sensu que les croyances religieuses, il est le cadre garantissant la liberté absolue de conscience…Quant à la question de donner la parole à n’importe qu’elle opinion, effectivement c’est ce qui doit être respecté, même si ce sont des opinions contraires aux notres, on ne combat pas des idées en interdisant leur expression, en ce sens il est aussi vain d’interdire un discours raciste ou d’empêcher les salafistes de manifester, l’empêcher c’est les renforcer et ne pas permettre que d’autres leur apporte la contradiction nécessaire.
    En ce qui concerne le communiqué, je suis bien d’accord avec luciole pour en souligner le caractère alambiqué et passe partout, c’est tout simplement de la langue de bois.
    Là ou mon opinion diffère c’est sur la question de la responsabilité. Il faut recontextualiser à mon avis, d’une part, si il est vrai que ce film est particulièrement mauvais, il a, semble-t’il, été réalisé par un copte égyptien, on peut comprendre son ressentiment quand on connait le sort de sa communauté en égypte (et ce dans l’indifférence générale de la communauté internationale, peur là aussi de facher les intégristes musulmans?), il n’est ni plus insultant, ni plus haineux que certains prêches du vendredi diffusés sur le net (ce que m’a encore confirmé un frère arabophone…).
    D’autre part, ce film circulait déjà depuis plusieurs mois sur le web, que les mouvements musulmans intégristes s’en soient offusqués justement à la date anniversaire de l’attentat du 11 septembre ne saurait être un coïncidence, il s’agit plus d’un calcul cynique.
    Ce qui me fait dire qu’il n’y a pas de bon ou de mauvais moment pour critiquer l’islam et s’en prendre à la personne du prophête, que ce soit de manière caricaturale ou non.
    c’est un biais de raisonnement que d’affirmer que c’est la liberté d’expression qui mène au meurtre, c’est l’intolérance à cette liberté qui y conduit, et se demander si il ne faudrait pas limiter ou différer la liberté d’expression, c’est faire le jeu de l’intolérance…Or nous nous devons de lutter contre l’intolérance, le dogmatisme et l’ambition et ne pouvons qu’être solidaires de Charlie Hebdo et de la liberté d’expression.
    tous les jours, dans les pays du maghreb des humoristes et caricaturistes se risquent à critiquer l’intégrisme, ils connaissent les risques et les conséquences, manqueraient-ils d’intelligence?
    Je crois plutôt que tous ces appels à la « responsabilité », à la « raison » de certains de nos politiques et personnalités médiatiques (la palme revenant à Patrick Timsit critiquant Charlie Hebdo sur canal+ ,l’hopital qui se fout de la charité!) ne sont dictés que par la peur et la lacheté…
    Or face à l’intolérance, nous nous devons de faire preuve d’un courage sans faille…
    Finalement, ce qui déçoit le plus dans ce communiqué, c’est cette absence d’engagement clair et sans conditions pour la liberté d’expression…

  • 2
    Libéro
    23 septembre 2012 à 20:49 / Répondre

    Certains Maçons se laisseraient-ils aller à pratiquer le planche de bois ? La  » valeur laïcité  » est une expression intéressante qui, d’emblée, vous trouve une place dans le camp du Bien. Mais la laïcité est-elle une valeur ? Je ne le crois pas. La tolérance est une valeur. La laïcité est un dispositif législatif – donc politique – destiné à empêcher qu’une option philosophique ou religieuse s’oppose – par quelque moyen que ce soit – à l’expression d’un autre point de vue. La laïcité, c’est la tolérance inscrite dans la loi. C’est un cadre démocratique. Pas un contenu, laissé à la convenance de chacun. Oui mais…
    La liberté de conscience est une chose. “[La] liberté absolue de conscience” en est une autre. Entre les deux s’insinue “l’absolu” qui est une posture métaphysique qui, si on l’applique à la lettre, donnera aux idées des racistes le même temps d’antenne qu’à ses opposants.
    Je me demande donc si mettre de la “valeur” et de “l’absolu” là où cela arrange est vraiment une attitude “adogmatique”.

  • 1
    luciole
    23 septembre 2012 à 20:22 / Répondre

    Plutôt que de faire des déclarations alambiquées et passe partout,il eut été plus simple de dire que ce « film » était une monstrueuse conn…qu’il eut mieux valu laisser sans commentaires et livrer à l’oubli,et que des réactions aussi extrêmes étaient indignes, d’autant que l’immense majorité des opposants ne l’ont pas vu et ne font que suivre ce qu’on leur dit!
    La liberté d’expression pour totale qu’elle doive être ne doit pas mener au meurtre (celui de gens qui n’y sont pour rien de surcroit!) et la moindre intelligence aurait été de différer cette histoire de caricature pour un moment ordinaire au lieu de jeter de l’huile sur le feu.Les réactions étaient plus que prévisibles. C’est faire le jeu de tous les extrémismes.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous