Le secret de la Villa Fragonard

Publié par jissey

Claude Muzzin photographe professionnel, Grassois de cœur et d’âme, a réalisé une véritable enquête quasi journalistique sur le patrimoine de la Villa Fragonard, classée bâtiment historique et propriété de la Ville de Grasse dans les Alpes Maritimes. Sur les relations familiales entre le peintre Jean Honoré Fragonard, une des stars  de la peinture galante en pleine révolution française, et son cousin Alexandre Maubert, homme cultivé, musicien, gantier, parfumeur et parfait représentant du siècle des lumières.

La pugnacité à décrypter la structure et les illustrations des 4 parois de l’escalier de la villa Maubert décorée en 1790 devenue Fragonard en 1971 nous conduit à 3 révélations:

  • – Il y a une unité des décorations maçonniques
  • – La structure des escaliers à 4 volées réalise un « carré long vertical »
  • – Les illustrations représentent un Temple maçonnique qui intègre le rite de perfection en 10 Hauts Grades, créé par Etienne Morin. Grades qui succèdent au 3 initiaux de la Franc-Maçonnerie française (Apprenti- Compagnon- Maître) et constituent les Loges de Perfection du 4 au 14e degré.

Avec un retour historique sur la vie romanesque du célèbre peintre Fragonard, l’ouvrage enquête sur la première loge maçonnique Grassoise. Le cousin de Fragonard, Maubert, en était membre : La Vraye Amitié qui a compté parmi les premières Loges de France fédérées par le Grand Orient. Enquête aussi sur le Grassois Alexandre François Auguste, Comte de Grasse et Marquis de Tilly qui, de retour de Caroline du Sud deviendra à Paris le premier Souverain Grand Commandeur du Suprême Conseil du Rite Ecossais Ancien et Accepté au Grand Orient de France, de 1804 à 1806… Ce qui justifie que l’ouvrage de Claude Muzzin ait été préfacé par l’ancien SGC du Grand Collège des Rites Ecossais du Grand Orient de France, Jacques Oréfice. Enfin, et pour le grand public, l’ouvrage se clôt par un chapitre consacré à la Franc-Maçonnerie française, de ses origines à aujourd’hui.

Le Secret de la villa Fragonard ne révèle t-il pas en France ce que Mozart avait révélé en Autriche avec son opéra La Flute enchantée ?

_________________________________
Le livre de Claude Muzzin Le secret de la Villa Fragonard, édité à compte d’auteur, n’est en vente que dans les librairies grassoises et du pays grassois.
Voir aussi l’article L’escalier franc-maçon de Grasse, publié ici le 3 mars 2020.

samedi 14 novembre 2020
  • 2
    ERGIEF
    15 novembre 2020 à 11:43 / Répondre

    C’est un lieu superbe et trop méconnu des maçons, même de ceux des Alpes Maritimes ce qui est un comble. La réalisation des œuvres au trait noir sur fond gris façon fusain est d’une très grande originalité. Il y a notamment une représentation de Salomon tout à fait remarquable. Un grand merci à Claude Muzzin pour avoir révélé ce trésor ignoré.

  • 1
    Cassandra Verde
    14 novembre 2020 à 03:21 / Répondre

    Très intéressant. J’avoue, j’aime beaucoup cette recherche de perfection chez les francs-maçons ❤️

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif