Comme chaque été le Blog Maçonnique Hiram.be prend des vacances

Rendez-vous le lundi 16 août pour la reprise

Et si d'ici là il se passait quelque chose d'important on réveillerait tout de même le blog avec un petit article,
et vous en seriez informé par une newsletter (y êtes-vous bien abonné ?)

Profitez de ces vacances pour visiter les archives du site : 14 160 articles y sont stockés !

L’engagement

Publié par Géplu

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
lundi 21 décembre 2020
  • 5
    Désap.
    26 décembre 2020 à 14:32 / Répondre

    Réponse à Alain Brandomir :
    Le serment est , non pas un « contrat » (ce terme à connotation métallique me semble particulièrement impropre), mais une responsabilité vis à vis ce soi-même, et ceci à la condition expresse que le VLS soit envisagé comme symbole et non qu’il représente une révélation quelconque, car dès lors ce serait un engagement vis à vis du dieu du monothéisme, la liberté de conscience serait immédiatement trahie et la recherche circonscrite aux conceptions dogmatiques de son (ses) Livre(s).
    La maçonnerie n’est pas l’exégèse du monothéisme, la maçonnerie est un outil ouvrant à la compréhension métaphysique de l’Etre, du non-Etre et du divin, dans cet ordre. Par définition, toute idée préétablie ne peut qu’en empêcher une compréhension objective.
    La réflexion métaphysique s’établit sur des principes tous parfaitement égaux, haut, bas, droite, gauche, négatif, positif, masculin, féminin, tous sont en interdépendance et s’annulent s’ils sont opposés ; la matière est la représentation intelligible de l’esprit, elle lui est égale à la condition absolue de ne pas lui donner de valeur mercantile . L’esprit ne lui est pas supérieur, il n’a pour seule propriété supplémentaire de la contenir en puissance. Cependant, sans la matière qui est sa manifestation, qu’elle serait la réalité de l’esprit ? Pourrait-il se justifier ne serait-ce qu’à lui-même ? C’est la différence de principe avec la conception religieuse qui ne s’interroge pas sur la cause fondamentale de la manifestation mais en fait un esclave au service de son principe. Mais tout principe a besoin de sa manifestation, ou bien l’Univers n’aurait aucune raison d’être, pas plus que son principe lui-même.

  • 4
    MG RENAULT
    24 décembre 2020 à 12:38 / Répondre

    Pour saluer et remercier voici quelques mots :
    POUR UNE F.M. EN H.F.
    Pour une Franc-Maçonnerie en Haute Fréquence
    Pourquoi et comment ?

    Dans le passé l’alchimie
    Venue de plusieurs pays

    A su trouver protection et diffusion
    Dans la franc-maçonnerie aujourd’hui

    Du grand chaos de l’univers
    Evolue notre terre

    Au dessus de nos petites têtes
    Un grand architecte

    Après l’explosion fertile
    Du liquide au solide

    De l’eau à la terre
    De l’ombre à la lumière

    Homme et femme sur un même chemin
    Ici est leur destin

    A la Gloire du Grand Architecte De L’Univers
    Sous la voûte étoilée est notre univers

    Mixité, Laïcité, Fraternité
    Ces trois mots il faut associer

    Avec nos outils : sphère, triangle, équerre toujours
    Pour comprendre nuit et jour

    Philosophie, morale, sagesse
    Au nouveau monde je m’adresse

    De la pyramide en action
    Là est le monde en élévation

    Mais travailler à l’harmonie de l’univers
    Est notre devoir dans la sphère

    Au jardin des philosophes encore plus qu’hier
    Il y a urgence à aimer toute la terre entière

  • 3
    William
    21 décembre 2020 à 18:24 / Répondre

    C’est un beau vœu effectivement. Pour autant, l’universalisme de la maçonnerie n’a selon moi rien à voir avec le sujet des obédiences, contrairement à ce que prétendent certains de manière répétitive au risque de totalement dévoyer la notion d’universalisme pour lui donner un sens égalitariste. L’existence d’obédiences, de règles et d’interdits (de visites ou autres) ne limite absolument pas la portée universaliste du travail de chacun en loge, sous quelques auspices qu’il se trouve. Si ça n’était pas une posture, ceux qui prônent un tel égalitarisme devraient, par cohérence, s’offusquer que l’accès à nos temples soit conditionné par une initiation préalable…

  • 1
    Peter Bu
    21 décembre 2020 à 10:44 / Répondre

    Le sommaire est passionnant. Vite lire le contenu !

    Jean-Robert Daumas écrit:

    « Si le franc-maçon s’engage seul, il le fait aussi pour s’agréger à une communauté, la loge. Mais il comprend bien vite que le champ d’application de ses serments s’élargit à l’humanité entière… »

    Espérons que même les dirigeants des obédiences anglaises, américaines, françaises… finiront par le comprendre et construiront un pont par-dessus les malentendus qui les séparent.

    « …à l’humanité entière »

    • 2
      de Flup
      21 décembre 2020 à 11:23 / Répondre

      Que ce beau voeu ne reste pas pieux en 2021

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous