Les 180 ans des Ecossais Roannais

Publié par Géplu

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
lundi 17 mai 2021
  • 2
    Yvan d’Alpha
    17 mai 2021 à 12:57 / Répondre

    Le GODF est gardien de l’écossisme sans interruption depuis 1804 et même avant si on s’intéresse au rite en 25 degrés parti aux Amériques pour en revenir avec 33 degrés.
    A la chute de l’empire, la très grande majorité des dignitaires du Suprême Conseil dont Germain Haquet, sont restés au Grand Orient dans une structure transformée, le Grand Collège des rites. La pratique de l’écossisme s’y est donc maintenue sans discontinuer à partir de 1804 et après 1815.
    Le rite écossais ancien accepté était même le seul rite pratiqué au Grand Orient pour les degrés post magistraux jusqu’aux années 1990.

    D’autres structures soucieuses d’indépendance ont toutefois émergé parallèlement, notamment le Suprême Conseil de France créé en 1821. Cette création s’est accompagnée de la possibilité d’allumer des loges symboliques travaillant aux 3 premiers degrés, ce qui pourrait paraître aberrant à nos amis anglais scrupuleusement attachés à l’indépendance obédience / juridiction. Cette particularité franco française se retrouve aussi dans l’existence d’un rite écossais ancien et accepté pour les 3 premiers degrés qui n’existe nulle part ailleurs puisque dans le monde, le REAA commence au 4ème degré.

    • 3
      Brumaire
      17 mai 2021 à 21:15 / Répondre

      Nom d’un Grand Architecte! le GODF « gardien de l’ écossisme »! il faut demander la permission, ou aller rue Cadet, à genoux, corde au cou, pour travailler au REAA? On se ferait mordre par le Cerbère du REAA si on s’en affranchissait, comme l’ont fait les SS de la GLIFF avec bonheur?

  • 1
    Jean-Michel SERVAIS
    17 mai 2021 à 10:53 / Répondre

    Qui peut nous en dire plus? 180 ans c’est une somme ! Le GOdF en 1850 avait-il une opinion sur l’écossisme en général ?
    Amitiés

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous