70ans GLFF

Les 70 ans de la GLFF

Publié par Géplu

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
vendredi 22 janvier 2016
Étiquettes :
  • 26
    Blazing Star
    25 janvier 2016 à 12:44 / Répondre

    mesdames, si vous recevez ces messieurs, vous etes sexistes et si vous ne les recevez pas vous etes sexistes quand meme, par consequent vous etes doublement sexistes quand vous les recevez et quand vous ne les recevez pas. Pas compliquė.

  • 22
    Lucien
    25 janvier 2016 à 10:31 / Répondre

    Je ne comprends pas que la GLFF puisse être traitée de sexiste alors qu’elle revendique le droit de n’initier que des femmes, tout en recevant les hommes en visites. Les sexistes sont les hommes qui refusent la réciprocité.
    C’est tellement facile de se réfugier derrière de prétendues « règles » tout de même un peu obsolètes. S’il fallait appliquer les principes d’Anderson à la lettre, pas d’handicapés ni de gens « de couleur » non plus dans les loges masculines… Non ? Alors pourquoi évoluer sur certains points et pas sur d’autres si ce n’est uniquement par sexisme, surtout pour la GLDF qui n’a que faire du respect des obligations des landmarks londoniens, les récents événements venant suffisamment de le montrer !
    Je ne comprend pas pourquoi la GLFF, si prompte à revendiquer l’égalité des sexes dans tous les domaines de la vie profane ne l’applique pas pour ses relations maçonniques en appliquant le principe de réciprocité : Vous nous recevez, on vous reçoit, vous nous recevez pas, on vous reçoit pas.

    • 24
      Joab'n
      25 janvier 2016 à 11:35 / Répondre

      « elle revendique le droit de n’initier que des femmes, » c’est la définition même du sexisme (une discrimination sur la base du sexe).
      Que ce sexisme soit moins intense qu’ailleurs, OK !
      Si les relations entre organisations profanes font intervenir la réciprocité, ce n’est aucunement le cas des regles de la FM.
      « Qui entre en tenue maçonnique » est parfaitement réglé par les rituels d’ouverture et n’y figure aucune considération de sexe, race et encore moins des futilités d’appartenance obedentielle.
      Il n’y a rien à attendre des obediences dont la division est (avec plus ou moins d’intensité) le fond de commerce.
      Le « marché » de GLFF, ce sont les femmes qui veulent être maçons. Un tel « marché » n’a rien de maçonnique juste une approche marketing.
      Il revient aux FM, sans attendre quoi que ce soit des obediences de se libérer de ces nuisances … N’est-ce pas d’ailleurs le DEVOIR d’un maître maçon ?

  • 21
    Joab'n
    25 janvier 2016 à 09:51 / Répondre

    —Le sujet n’etait-il pas la GLFF ? que vient faire le GM de la GLDF dans cette affaire ?
    Il me semble que la GLFF pose un problème de fond, lié à sa raison d’être.

    En se déclarant FEMININE et en pratiquant un sexisme partiel (elle refuse les mâles à certaines cérémonies pour cette raison) elle cautionne le sexisme d’une certaine FM mâle. Ce qui va à l’encontre de ses objectifs annoncés.
    Gravement, elle introduit un critère sans rapport avec les criteres maçonniques figurant dans nos rituels pour privilégier des coutumes d’il y a 2 siècles ou des ressentis actuels plutôt douteux.
    ————
    Concernant Charuel, GM de la 2e obedience francaise, lorsqu’on s’exprime, invité du fait qu’on est GM d’une obedience par un media, il serait souhaitable de ne pas avoir l’hypocrisie de prétendre que ses propos n’engagerait que son opinion personnelle …

  • 20
    Lionel MAINE
    25 janvier 2016 à 07:42 / Répondre

    Qu’il se permette de me nier !!!

  • 16
    Lionel MAINE
    24 janvier 2016 à 19:13 / Répondre

    Voici précisément ce que proclame M. Charuel, concernant les athées, dans son entretien vidéo sur TV8 Mont-Blanc (14’50) :
    « Sur les bancs de nos Loges … j’aurais difficulté à dire des athées, car moi, personnellement, j’y crois (sic) pas.Je ne crois pas qu’on peut être athée et ceux qui se disent athées, souvent sont dans le questionnement absolu. »

    Non, M. Charuel, tout au plus dans un questionnement relatif ; un peu de respect, s’il vous plaît.

    • 17
      yasfaloth
      24 janvier 2016 à 20:28 / Répondre

      Bonjour Lionel
      .
      Ce qui me semble important dans sa réponse c’est le « personnellement », ce qui signifie qu’il n’exprime pas là une quelconque position « officielle » de la GLDF, et surtout qu’il ne dit pas que les « non croyants » n’ont rien à y faire… comme certains voudraient le faire croire en confondant, non sans arrière-pensées, spiritualisme et religiosité…

    • 18
      Luciole
      24 janvier 2016 à 23:39 / Répondre

      Un peu de respect supposerait que l’on ne donne pas du « Monsieur » au grand Maitre de la GLdF si l’on se pique d’être Franc-Maçon!

      • 19
        Lionel MAINE
        25 janvier 2016 à 07:41 / Répondre

        Cher Luciole,bonjour.
        Cette interview est, d’abord, à l’usage du monde dit « profane ».Que le Grand Maître d’une Obédience maçonnique y fasse état de sa conviction religieuse personnelle, c’est son problème et, seuls les Frères des Loges de cette Fédération auront à en apprécier la pertinence.
        Mais, qu’il se permette à me nier, en tant qu’athée, un socle minimum de convictions dans ma démarche, ne m’incite pas à lui donner du « Très Respectable ».Nous sommes tous dans le questionnement mais, par définition et surtout par sincérité, un peu moins les théistes, adeptes d’autant de « révélations ».
        Salut et fraternité.

        • 23
          Luciole
          25 janvier 2016 à 11:11 / Répondre

          Bonjour cher Lionel.
          Notre frère Philippe Charuel met plusieurs « bémols » dans son intervention.Il parle de son opinion personnelle,il ne crois pas à l’athéïsme et emploie le mot « souvent ».Je suis athée et ne me sens pas du tout attaqué ni même concerné par ses propos.Ce n’est pas le GM que je défends mais un frère auquel on dénie d’être FM parce que ses propos dérangent(à tort).Ou je ne sais pas lire (toujours possible) ou personne ne nie tes convictions.
          Cordialement

          • 25
            Joab'n
            25 janvier 2016 à 11:39 / Répondre

            Cher Luciole … lorsqu’on intervient dans un media, invité en tant que GM de la 2e obédience de France on est plus « un frere » parmi d’autres.

          • 33
            Lionel MAINE
            25 janvier 2016 à 19:39 / Répondre

            Cher Luciole, bonsoir,
            Détrompes-toi, mon Très Cher Frère, les propos de l’actuel Grand Maître de la Grande Loge de France, loin de déranger, « m’arrangent » plutôt avec mes derniers choix de cheminement maçonnique.
            J’espère aussi que tu me ranges pas chez ceux qui, selon toi, dénieraient la qualité de Franc-Maçon à qui que ce soit.
            90% des Frères répandus à la surface du Globe sont déistes, voire théistes, moi, je les reconnais comme tels !
            Salut et Fraternité.

    • 27
      chicon
      25 janvier 2016 à 12:54 / Répondre

      etre a-thėe c’est croire qu’il n’y a pas de dieu ( a-theos ). C’est donc croire a quelque chose. C’est paradoxal mais ainsi.

      • 28
        Arsène
        25 janvier 2016 à 13:15 / Répondre

        Sophisme que tout cela!
        Croire qu’on ne croit pas
        Ne pas croire qu’on croit etc.
        Ce n’est pas en jouant sur les mots qu’on règle les problèmes philosophiques
        L’athéisme progresse partout dans le monde génération après génération et les athées incroyants non croyants mécréants se fichent absolument de la manière font on essaye de les raccrocher aux branches de cet arbre qui produit l’opium du peuple

        • 29
          chicon
          25 janvier 2016 à 17:28 / Répondre

          Il n’y a pas de dieu pour un athee, c’est clair. Ce n’est pas moi qui ai invente la langue grecque. Histoire d’en rajouter, comment prouver que quelque chose qu’on a jamais vu n’existe pas.
          Ne seriez vous pas plutot a-gnostique ce qui est plus logique. Ce sont helas les Grecs qui ont decouvert la logique…

        • 30
          chicon
          25 janvier 2016 à 18:02 / Répondre

          l’agnosticisme progresse de generation en generation dans le monde occidental.Le bien etre materiel est devenu une fin qui s’est substituée a l’espoir dans l’inconnu a travers les croyances.Le dimanche on va au supermarche et non plus a la messe.

      • 31
        chicon
        25 janvier 2016 à 19:00 / Répondre

        revenons a nos ? : les septantans de la GLFF. Que nous prepare-t-elle : un bal avec le GM du GODF, c’est promis. Un cycle de conferences ronflantes sur l’ėmancipation des femmes, c’est interessant. Un concert de Mozart avec le Philarmonique de Vienne,cela fera planer.Un spectacle de strip-tease masculin comme Full Monthy,cela mettra le feu dans la salle. Et quoi d’autre ?

      • 32
        Lionel MAINE
        25 janvier 2016 à 19:29 / Répondre

        Bonsoir Chicon,
        Désolé, mais il ne s’agit pas du tout d’un problème de ou de non-croyance;simplement,ma compréhension du Monde ne suppose pas l’hypothèse de quelqu’arrière-monde.
        Salut et Fraternité.

  • 13
    Julie
    24 janvier 2016 à 15:19 / Répondre

    Suffit d’aller creuser la notion de pouvoir Symbolique chez Bourdieu.
    La question de l’ancienneté va parfois chercher jusqu’à la notion d’immémorial .
    C’est pathétique mais ça marche en particulier pour la Grande Loge…

  • 11
    Lionel MAINE
    24 janvier 2016 à 12:04 / Répondre

    Bal de Bâle !!!

  • 3
    Patrice Deriémont
    22 janvier 2016 à 15:44 / Répondre

    70 ans, alors pourquoi 1901 sur les sceau de la GLFF ???

    • 4
      Julie
      22 janvier 2016 à 17:15 / Répondre

      Sauf erreur
      C’est la date de création de la première
      loge d’adoption de la Gldf

      • 5
        Patrice Deriémont
        22 janvier 2016 à 17:53 / Répondre

        Certes, mais si la GLFF est fondée en 1952, pourquoi ne pas mettre 1952 ?

        • 6
          DLD
          23 janvier 2016 à 08:48 / Répondre

          Parce qu’elles sont les héritières directes des loges féminines de la GLDF (avant qu’elles ne se fassent virer de la rue Puteaux pour des raisons de reconnaissance anglo-saxonne, déjà, que la GLDF n’a jamais eue). 1952, c’est l’année du changement de nom

          • 8
            Luciole
            23 janvier 2016 à 11:29 / Répondre

            Voir aussi les dates changeantes de plus en plus reculées sur les sceaux du GOdF.

            • 9
              DLD
              24 janvier 2016 à 08:47 /

              et de la GLDF… (créée en 1894 sur la bases de loges du SC de 1821, mais qui veut absolument avoir été créée en 1728 alors qu’elle n’a aucun rapport avec cette date)

            • 10
              Blazing Star
              24 janvier 2016 à 09:42 /

              Mais la date pour le grand bal des 70ans de la GLFF, elle n’a pas ete fixée. Le GM du GODF, comme il l’a promis, danser un rock and roll avec sa Grande Maitresse de la GLFF, sur la musique de Balavoine « je ne suis pas un héros » ce sera entrainant.

            • 12
              yasfaloth
              24 janvier 2016 à 13:30 /

              @DLD

              Etonnnant comment des gens qui se disent maçons persistent à vouloir confondre une date de référence symbolique avec une référence administrative…
              .
              Si on veut jouer à ce jeu là, on peut aussi se demander si la Gldf n’a quand même pas, aujourd’hui et dans l’esprit, plus à voir avec la Grande Loge de 1728 que l’autre obédience qui s’en réclame !

            • 14
              DLD
              24 janvier 2016 à 15:33 /

              @ YASFALOTH, oui, le fameux « esprit écossais ». Crois-moi, dans la bouche de certains dirigeants de la GLdF, ce n’est pas une date symbolique. N’oublions pas qu’en 1894, point de GADLU obligatoire, point de Bible sur l’autel des serments obligatoire, point de référence à la spiritualité chrétienne obligatoire et point de GM pour dire qu’il n’imagine pas qu’on ne puisse à la fois être maçon et non-croyant. Bien au contraire.

            • 15
              yasfaloth
              24 janvier 2016 à 17:30 /

              @DLD

              On ne doit pas avoir entendu les même dirigeants alors et surtout, pas dans les même conditions… quand à l’allusion sur ce qu’a dit le GM actuel, elle est parfaitement fausse et limite calomnieuse, je t’invite, comme je l’ai déjà fait plusieurs fois, à écouter son interview, et ce qu’il a réellement dit : elle est disponible sur le site de la GLDF…

  • 2
    Chicon
    22 janvier 2016 à 10:43 / Répondre

    J’espère qu’il y aura bal avec le GM du GODF comme annoncé. Style valse de Vienne ou Java des bords de Marne ?

    • 7
      Chicon
      23 janvier 2016 à 09:16 / Répondre

      En application du phenomene de differentiation du genre par l’éducation, ou theorie du genre, les FF s’habilleront en SS et les SS en FF. Logiquement les middlesex s’habilleront en enfants. Ce sera une belle soirèe, c’est sur.

  • 1
    Julie
    22 janvier 2016 à 09:44 / Répondre

    Lieu d’autonomie, incontestablement…
    D’émancipation, c’est moins sur.
    À part ça, est-il vrai que les effectifs
    de la glff commenceraient à baisser?

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous