Catherine Kintzler
Catherine Kintzler

Les observations de Catherine Kintzler sur « l’affaire Mila »

Publié par Géplu
Dans Divers

Agrégée de philosophie, docteur d’État en philosophie, Catherine Kintzler est une spécialiste reconnue de la laïcité. Elle vient de réaliser sur son blog Mezetulle un dossier qui est une remarquable synthèse de ce qu’il faut savoir pour bien comprendre « l’Affaire Mila » et ses enjeux. À lire absolument :

Sur l’expression « droit au blasphème » :
Dossier sur la liberté d’expression

Au-delà de la légitime et urgente protection due à une personne visée par des menaces de mort pour avoir exercé la liberté d’expression, ce qu’il est convenu d’appeler « l’affaire Mila » a déclenché un débat nourri. On trouvera ici une récapitulation des textes publiés sur Mezetulle à ce sujet, dont certains sont bien antérieurs à « l’affaire » proprement dite. J’y ajoute une brève réflexion sur la notion couramment employée dans ce débat de droit au « blasphème », expression qui me semble véhiculer une double approximation non exempte de dangers.

La suite sur le site de Catherine, Mezetulle

lundi 17 février 2020
Étiquettes : ,
  • 19
    BIBOU
    23 février 2020 à 20:03 / Répondre

    Cher MICHEL,
    Après toi il n’y a rien à ajouter et juste te féliciter pour la clarté de tes propos.
    Un jour viendra peut-être où les musulmans rejoindront nos sociétés spirituellement apaisées mais deux siècles de retard c’est long. Espérons

  • 18
    Michel
    23 février 2020 à 08:35 / Répondre

    Bien entendu, ce n’est pas bien d’insulter une Foi.
    Mila est une ado de 16 ans, agressée et insultée par de jeunes musulmans et elle a réagi à sa façon
    Pensez-vous que de jeunes catholiques l’auraient agressée et insultée? Pensez-vous qu’ils l’auraient ensuite menacée de mort ?
    Pensez-vous que des athées critiqués par un croyant puissent en retour menacer de mort ?
    Ne voyez-vous pas la différence culturelle entre les musulmans et nos sociétés spirituellement apaisées ?
    Du calme, mes Frères, relisez les fondements de la Maçonnerie avant de vous invectiver bêtement sur internet

  • 16
    olivier farcis
    22 février 2020 à 18:59 / Répondre

    Cher Marcos Testos, je constate que l’esprit de tolérance des Lumières vous inspire,
    car de collaborateur des nazis, je deviens rapidement un simple débile léger .Encore
    un gros effort sur vous même, et vous pourrez , peut être, un jour, vous proclamer franc-maçon…
    (sans pseudonyme)

    • 17
      Lazare-lag
      22 février 2020 à 23:02 / Répondre

      Pourquoi cette précision légèrement méprisante sur les francs-maçons porteurs de pseudonyme?
      Je ne suis pas là pour répondre en lieu et place de Marcos Testos, d’une part il est assez grand garçon pour s’en expliquer lui-même, d’autre ses raisons de recourir à un pseudonyme peuvent lui être propres et différentes.
      Pour ma part, étant de ceux qui utilisent un pseudo, cela tient essentiellement au fait que, dans mon contexte professionnel, l’antimaçonnisme n’y est pas forcément absent et que, selon la hiérarchie environnementale, le fait d’être franc-maçon pourrait aller même jusqu’à nuire à un avancement ou à une carrière.
      Je suis donc de ceux qui séparent bien ma vie privée, notamment associative, et donc notamment maçonnique, de ma vie professionnelle.
      C’est d’ailleurs un argument que devrait comprendre autant un franc-maçon qui a la liberté de ne pas avoir à recourir à cette prudence, qu’un antimaçon.
      En effet, si l’appartenance maçonnique était vraiment une « plus-value » pour doubler et avancer plus vite que les petits camarades, pourquoi donc préférer ne pas la faire connaître si elle doit représenter un handicap?

    • 20
      marcos testos
      24 février 2020 à 12:15 / Répondre

      Cher Olivier Farcis, vous faites erreur je ne vous ai pas comparé à un « collaborateur des nazis » et je ne me serais jamais permis de vous traiter de « simple débile léger ». Peut être est ce un transfert de votre part ? Par contre je vous remercie beaucoup pour votre attention alors que je suis à plus de 30 années de FM. Mais voyez vous personnellement je n’ai jamais ressenti le besoin de me « proclamer franc-maçon » à partir du moment où mes F. me reconnaissent comme tel. Par contre j’ai la désagréable impression, au fur et à mesure de nos échanges, que vous confondez l’être et le paraitre, la FM et le Club Med (attention je précise tout de suite que je ne critique en rien le Club Med). Concernant votre remarque/pseudonyme, la réponse pleine de bon sens de Lazare-Lag devrait vous suffire. Et je suppose que vous etes trop intelligent pour qu’ Olivier Farcis ne soit pas également un pseudo …

  • 13
    olivier farcis
    19 février 2020 à 19:16 / Répondre

    Je suis choqué que mon propos soit salué par  » Maréchal, ils sont là », ou assimilé à la collaboration
    avec les nazis.les Frères ne viennent-ils pas en loge « pour vaincre leurs passions » ,pratiquer la tolérance,
    et l’écoute de l’autre ?

    • 14
      marcos testos
      21 février 2020 à 12:16 / Répondre

      Et bien moi je suis choqué que vous soyez choqué. Car c’est plutot la relecture de votre intervention qui aurait du vous interroger.
      Pour moi, « « … vaincre leurs passions » , pratiquer la tolérance et l’écoute de l’autre  » ne sont pas les raisons de ma présence en loge mais les conséquences de mon travail de FM. Ne confondons pas la Loge avec un un cabinet psy.

      • 15
        Désap.
        21 février 2020 à 16:09 / Répondre

        14 – Très bien dit et très juste !

  • 8
    réboussié
    18 février 2020 à 11:07 / Répondre

    « établir d’abord le diagnostic : revoir l’histoire de l’Algérie après nous , les dizaines de milliers de morts du GIA et consorts , la répression qui a suivi ..en tout ? 200 000 morts ? les rescapés djiadistes ? que croyez vous qu’ils firent ?? qui leur tendait les bras , si ce ne sont les porteurs de valise du FLN de chez nous ?? ce qu’ils n’ont pu faire en Algérie ? ils le font chez nous …alors Macron peut rappeler Emmanuel Vals : ceux qui l’ont démoli il y a quelques années sont toujours en place , islamo gauchistes comme on dit ….donc des mots , des mots ……faut toujours voir derrière l’arbre , une forêt peut s’y cacher « 
    Ne pas tomber bien sur dans le complotisme , mais semble t il , hors période électorale , l’islamisme conquérant semble bien poser problème , communautés fermées, repliées sur des valeurs qui ne sont pas celles de la République , mettant en cause le » vivre ensemble » , pur slogan politique d’ailleurs …mise en cause donc de la fraternité , et de la liberté , voir le statut de la femme musulmane et les conséquences sur l’éducation des enfants dans les revues spécialisées de psycho …et la laïcité détournée de son sens par des manipulateurs pervers ….voir les commentaires sur Charlie hebdo …et Mila …ne pas oublier les locaux même de la Police …
    C’est quand même absolument lamentable de devoir aborder ce genre de sujet sur un blog maçonnique , ça pourrait passer aux yeux de certains comme de la politique et de la religion donc sujets interdits dans certaines obédiences : sur le principe général , je suis entièrement d’accord , mais quand on en est au point ou le Président de la République lui même évoque la haine , se taire ? oui , mais alors ne pas aller parader avec cordon près du mur des fusillés ..J’ai depuis des années une photo sur mon bureau , une affiche rouge …..le symbolisme , ce n’est pas un jeu subtil , d’aristo-es désoeuvré-es , mais c’est aussi vrai que j’aborde peut être trop la psychologie par le biais du clinique …

    • 9
      Désap.
      18 février 2020 à 13:13 / Répondre

      5 / 8 – Pas mieux et chapeau mon Frère, l’essentiel, le fondamental et la vérité (oui j’ose !!) sont dits.
      Un détail : les principes liberticides et/ou oppressifs ne peuvent en aucun cas être qualifiés de valeurs quelque soit la tradition à laquelle on appartient et auxquels ils appartiennent.

      • 10
        Désap.
        18 février 2020 à 13:33 / Répondre

        D’ailleurs, les interdits alimentaires, de comportements, de pensées, de bais… sont une co…, une invention du monothéisme.
        On ne peut pas remercier ironiquement Moïse parce que le judaïsme n’est pas prosélyte, on ne peut que plaindre les Juifs.
        En revanche, faut-il avoir été politiquement ultra-opportuniste et suffisamment abruti pour avoir troqué la liberté, la raison, l’intelligence, l’intuition, la culture pour la croyance et les contraintes superstitieuses.
        Et attention, au XXIè sc. il faudrait qu’on regarde la Bible avec des yeux de biche ou bien on n’est pas maçon.
        Parfois on se demande si l’Homme n’est pas l’animal le plus idiot de la jungle, ou bien le plus peureux jusqu’à son ombre ?
        Parce que faut pas se gourer, les animaux sont libres, également raisonnés, intelligents, intuitifs et cultivés, c’est maintenant prouvé scientifiquement ; et les plantes n’en parlons même pas.

        • 11
          William
          18 février 2020 à 22:16 / Répondre

          Bien sûr. Et les égyptiens n’avaient aucun interdit alimentaire, c’est bien connu. Juste le cochon, le poisson ou le mouton, y compris pour des raisons théologiques. Quel comique ce Desap, il n’en rate pas une…mais il va sûrement nous improviser quelques connaissances expresses de la Vraie Historiographie Universitaire (il aime les majuscules le Desap,). #sauvonsdesap

          • 12
            réboussié
            19 février 2020 à 10:03 / Répondre

            on peut citer comme interdit alimentaire le sandwich jambon beurre pendant la période de carême dans certains quartiers de notre république …..pour le petit pain au chocolat ?? j’ai un doute .
            Je viens d’attaquer Chantal Delsol , un de ses derniers bouquins , holisme et/ou individualisme …améliorer l’homme et la société ? mais la société existe t elle encore avec l’individualisme actuel ? et qu’implique le holisme ? sa structure ? FM ? individualisme ou holisme ? qu’en pense Hiram ? gardons l’équilibre des menus et la diététique pour les agapes Pour Désap ? a t il besoin d’être sauvé ? oui à mon sens , je serais quand même inquiet de me retrouver tout seul …pour défendre la vérité ( la mienne bien sur )…quant à la peur de l’ombre ? ça me rappelle certains commentaires de Jung sur cet aspect des choses ..la créature la plus idiote ….? universalisme ? de la repentance ? décidément , après les poissons et les moutons , ce ne sont pas les motifs de réflexion et de planches qui manquent ….pour le cercueil de nos valeurs .

  • 6
    Brumaire
    17 février 2020 à 16:35 / Répondre

    1- 3- C’est quoi, cette histoire de « droit au blasphème »?
    Si on évoque ou qu’on veuille inscrire un « droit au blasphème » dans la Constitution, ça veut implicitement dire:
    – Que le délit de blasphème existe,
    – Que la République, qui est une, indivisible et laïque, etc… reconnaît les cultes de ses citoyens.
    Alors, la laïcité n’existe plus.
    Permettez-moi de citer l’art 2 de la loi de 1905: « la République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte » .
    En toute logique, faire voter ou inscrire dans la Constitution un « droit au blasphème » c’est d’abord reconnaître les cultes, ensuite nier le préambule de la Constitution, et violer l’art 2 de la loi de 1905.
    Mais ce gouvernement ne serait pas à un viol près des lois existantes.
    Qu’on ne me dise surtout pas qu’il ne faut pas confondre « religion » et « culte », parce que là, on sombre dans le ridicule.

  • 5
    réboussié
    17 février 2020 à 15:50 / Répondre

    ça fait des années que je suis CK sur mézetulle , pour ses commentaires sur la laïcité et autres ,
    Ne pas oublier le jour ou l’on écrit le droit au blasphème dans la constitution d’y rajouter le droit à la liberté de penser , d’écrire , de dire , de dessiner et de préciser bien sur , quoi on peut dire , écrire …..car la liberté c’est bien beau , mais libre de quoi ? là , ça se complique semble il ; définir ce qu’est un blasphème , une religion ….etc …..car si la loi de 1905 ne semble pas s’appliquer aux nouvelles religions ? Si « ne finance …. » ne s’applique pas ….et n’empêche pas les subventions …car subvention ? est ce une libéralité ? un cadeau ou un financement ?
    ce qui renforce l’islamisme ? c’est Mila ? comme parler immigration sécurité publique renforce le RN ?
    Je n’utiliserai pas le mot merde pour parler de l’islam , c’est une religion , comme les autres , enfin presque , je ne voudrais pas heurter les croyants , mais pour ceux qui trahissent les textes , lois , us et coutumes du pays , ? désolé mes frères , mais le mot merde est très nettement insuffisant , car si haine il y a aujourd’hui dans notre pays , c’est bien contre les classes politiques qui ont oubliées le sens de l’honneur et du sens de la Parole , et je mets une majuscule …
    J ‘ ose espérer que l’on ne nous fera plus le coup du barrage la prochaine fois , si on ne veut pas se retrouver avec 80 % d’abstention
    que faire ? commencer par le commencement , rétablir la justice …avec ce que cela implique ….comprenne qui pourra
    mais qui pourra dire ……ce qu’il faut faire ? notre conscience de Maçons ….car tous les discours sur la spiritualité seraient vains si on restait au niveau actuel du débat , non pas politique , mais moral
    Morale ou éthique ? non , morale ou moralisme de bazar qui caractérise le discours actuel , si nous ne sommes plus capable de faire la différence entre le bien et le mal , que cherchons nous en loge ? Griveaux ? hors sujet ..droit au blasphème ? hors sujet …nous avons un rite , un règlement , une histoire , plusieurs même ? mais ce qui constitue un axe , un arbre …une arête ou une colonne vertébrale ,
    Catherine K a bien fait me semble t il la différence entre valeurs et principes : le référendum fait partie de l’organisation , liberté égalité ……valeurs A part d’admirables planches , des mots sur le mot ? sommes nous contaminé-es à ce point par la mode du jour . ? n’oublions nous pas de couvrir le temple avant nos travaux ? juger Mila ? mais que sommes nous devenus ?

  • 4
    Désap.
    17 février 2020 à 13:53 / Répondre

    C’est fou ce que la bigoterie peut rendre sourd, comme une sorte de « grivauxderie » 🙂 🙂
    Et les propos de celui à qui Mila répond, on les trouve comment ? Très justement qualificatifs de l’homosexualité ?
    Maréchal, ils sont là !

  • 3
    olivier farcis
    17 février 2020 à 12:30 / Répondre

    Certes le droit au blasphème doit être défendu. Mais je crois que la FM a choisi un mauvais exemple
    en semblant approuver les propos extrêmements outranciers de Mila envers la religion musulmane .
    Cela ne fait que renforcer les islamistes.

    • 7
      marcos testos
      18 février 2020 à 10:24 / Répondre

      Olivier Farcis, il faut etre sourd et aveugle (voire manipulateur) pour oser écrire « que la FM a choisi un mauvais exemple en semblant approuver les propos extrêmements outranciers de Mila envers la religion musulmane . » La FM s’insurge des menaces de mort à l’encontre d’une gamine qui n’a fait que répondre à des attaques . Des menaces de mort pour avoir exercé sa liberté d’expression dans ses réponses ! Avec votre raisonnement, les résistants durant la dernière n’auraient jamais du dire du mal, critiquer ou insulter les allemands sous prétexte que çà ne faisait que renforcer les nazis ! La collaboration ne mène qu’à la soumission !!!

  • 2
    Astérix
    17 février 2020 à 11:25 / Répondre

    Le seul blasphème que je connaisse est celui de la réforme des retraites organisée par le sieur Macron. Cet acquis social fruit de luttes de nombreuses générations, seule richesse pour de nombreux de nos concitoyens, est foulé au pied par des profanateurs adorateurs du profit immédiat et du veau d’or.

  • 1
    Nestor Makhno
    17 février 2020 à 10:18 / Répondre

    Il faudra bien un jour inscrire le droit au blasphème dans la constitution française.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif