Macron a de nouveau consulté les religieux et les maçons

Publié par Géplu

Libé nous en informe dans un article de ce mercredi 22 avril :

(…) Comme il l’avait déjà fait le 23 mars, le président de la République s’est entretenu, mardi en fin d’après-midi, avec les responsables des principales confessions religieuses, des cinq grandes obédiences maçonniques et des représentants du courant laïc. En prévision du «jour d’après», pour que le monde, selon les interlocuteurs du chef de l’Etat, ne soit plus tout à fait comme celui d’avant…

Mais pas vraiment d’annonces concrètes. Si ce n’est que les lieux de cultes ou les temples maçonniques ne seront pas ouverts dès le 11 mai. «Personne n’a demandé d’ailleurs à ce qu’ils le soient ; j’ai perçu un grand sens de la responsabilité. En la matière, nous sommes redevables à nos membres», précise à Libération, Jean-Philippe Hubsch, le grand maître du Grand Orient de France, la principale obédience maçonnique présente dans l’Hexagone. Cette dernière a elle-même repoussé son convent (assemblée générale) qui devait avoir lieu cet été. (…)

En ce qui concerne l’après Covid-19, l’idée d’un Conseil national de la résilience, évoquant le Conseil national de la résistance mis en place à la Libération, a été évoquée, selon plusieurs participants, par l’un des conseillers du chef de l’Etat. Plusieurs axes de réflexion ont été posés sur la table : la question de la santé, les failles de la société à l’égard des plus fragiles, la laïcité… «L’idée est de voir comment ne pas perdre la mémoire de cette crise», explique François Clavairoly. «Le Président nous a indiqué qu’il souhaitait poursuivre cette réflexion avec nous», ajoute Jean-Philippe Hubsch. (…)

jeudi 23 avril 2020
  • 27
    Jean_de_Mazargues
    27 avril 2020 à 17:18 / Répondre

    @Lazare (22). Je ne peux que te renvoyer à la lecture de M. Grévisse ou de M. Hanse. Laissons-là cette vaine querelle.

  • 17
    Peter Bu
    26 avril 2020 à 11:27 / Répondre

    J’ai regardé une quinzaine de journaux qui ont annoncé ou commenté cette deuxième rencontre entre le Président, les représentants des religions (y compris les bouddhistes et les orthodoxes, oubliés lors de la première « consultation ») et des principales Obédiences maçonniques (accompagnées cette fois par leurs commissions de laïcité).
    N’étant pas dans le secret des dieux, je ne sais pas si les Grands Maîtres ont contacté les commissions de « développement durable », de « bioéthique » etc. de leurs obédiences pour préparer leur intervention.
    « La Fédération protestante de France (FPF) a affirmé vouloir attirer l’attention du président sur la ‘transformation écologique, solidaire et démocratique’ qu’elle juge nécessaire. Estimant ‘qu’un retour au statu quo aggraverait les dérèglements climatiques, la destruction de la biodiversité et les inégalités sociales’, la FPF réclame ‘que le jour d’après signe un changement civilisationnel et l’invention d’un paradigme nouveau’ ». (1)
    A-t-elle pu présenter sa contribution ?
    D’après les journaux, les sujets abordés étaient la fermeture des lieux du culte pendant les fêtes religieuses du printemps, le confinement qui ne peut pas être total pour des raisons économiques et les amandes pour le non-respect du confinement qui pourraient être augmentées.
    Au lieu d’un échange de réflexions, tout cela semble n’être qu’une opération de relations publiques du Président Macron, avec quelques retombées pour les autres participants. Macron prévoit de continuer ces rencontres.

    (1) https://www.20minutes.fr/societe/2764447-20200420-coronavirus-macron-entretient-mardi-pape-puis-cultes-associations-laiques

  • 15
    Paul
    25 avril 2020 à 14:58 / Répondre

    Moi j’ai demandé à madame MICHU à quel étage avait lieu la consultation , elle m’à dit que c’était au plus haut niveau et m’à recommandé de bien m’essuyer les pieds avant de monter et surtout de me laver les mains en descendant.

  • 13
    Lazare-lag
    25 avril 2020 à 14:05 / Répondre

    Je n’avais pas remarqué en première lecture un détail qui maintenant me sauter aux yeux, l’emploi du verbe « enrôler » par le journal « Libération ».
    Il serait intéressant de savoir comment d’autres organes de presse ont rendu compte ou mentionné cette consultation présidentielle, enfin ceux qui en ont parlé.

  • 12
    Jean_de_Mazargues
    25 avril 2020 à 10:26 / Répondre

    Comme d’habitude, cette confusion (délibérée et militante) entre le principe de laïcité et un principe d’hostilité qu’en font certains laïcards matérialistes et anticléricaux… La république est dans la société et dans la société il y a aussi des religions et des fidèles. La république, selon la formule « ne reconnait aucun culte, elle les connait tous ». Et le Président est bien charitable de consulter les obédiences compte tenu de la faiblesse contemporaine de leur contribution à la réflexion … C’est très bien que le Président de la République consulte les religions, les obédiences, les courants philosophiques constitués quand ils existent. Il ne peut pas consulter « les athées » parce que les personnes qui se proclament athées se distribuent un peu dans tous les courants (de l’honnête homme paisible et matérialiste, aux fanatiques marxistes ou nazis les plus délirants comme cela s’illustre souvent), comme il avait encore plus largement consulté lors du Grand débat. Hélas ! on ne sait pas trop ce qu’il fait de tous ces conseils.

    • 14
      Brumaire
      25 avril 2020 à 14:29 / Répondre

      Notre F Jean a-t-il volontairement oublié les termes de la loi de 1905? « la République ne reconnaît, ne salarie et ne subventionne aucun culte »

      • 16
        Jean_de_Mazargues
        25 avril 2020 à 15:51 / Répondre

        Cher Brumaire, je ne vois pas le rapport.

        • 18
          Lazare-lag
          26 avril 2020 à 13:24 / Répondre

          @ J. de M. (16):
          Depuis le temps que toi-même et Brumaire vous fréquentez ce site, j’imagine que tu as pu remarquer que Brumaire est une soeur, du D.H.. Elle le rappelle même parfois.
          Et je pense que tu connais le féminin de cher.
          A moins qu’il s’agisse d’une étourderie ou d’une erreur de frappe….
          Il y a déjà assez peu de femmes et de soeurs qui s’expriment ici, n’oublions pas que Hiram.be est ouvert à tous, francs-maçons de toutes obédiences, donc frères comme soeurs, profanes aussi bien masculins que féminines.
          Ayons la délicatesse de nous en souvenir.

          • 20
            Jean_de_Mazargues
            26 avril 2020 à 17:00 / Répondre

            Cher Lazare, franchement je ne comprends pas. Brumaire est un nom de mois, donc masculin. Donc Cher Brumaire, que ce soit un homme ou une femme. Quand comprendra-t-on que le genre et le sexe sont deux choses différentes ?

            • 22
              Lazare-lag
              26 avril 2020 à 19:00 /

              @ J. de M. (20):
              Parfait, Intéressant comme argument: il y a une logique, une rationalité, on respecte.
              Donc si, je comprends bien, et souhaitant adopter à la lettre et sans attendre ce type de logique qui semble être la tienne, dot-on dire Marquise lorsqu’on évoque notre célèbre frère La Fayette (ici doublement féminin, article et nom)?
              Et Maréchale s’agissant de Philippe Leclerc, né de Hauteclocque (doublement féminin également)?
              Je ne demande qu’à apprendre.

            • 25
              Brumaire
              27 avril 2020 à 00:04 /

              Je ne vais pas fâcher nos deux Frères: effectivement, Brumaire est le pseudo d’une S du DROIT HUMAIN, plus de première jeunesse d’ailleurs…Brumaire car je suis née en novembre, et que j’aime les noms des mois du calendrier républicain: c’est aussi simple que ça.
              Pour préciser ce que je disais à notre F Jean au sujet de la loi de 1905, et à moins que j’aie un sens de l’humour discutable, la République ne reconnaît aucun culte, pour moi, ça voulait seulement dire qu’elle les ignore (ignorait plutôt, car ce n’est plus trop le cas)
              21 Marcos, je ne pense pas avoir écrit que je trouvais bizarre que le président consulte les représentants des cultes etc…j’ai dit que je regrettais que ce soit par le blog de notre F Géplu que j’apprenne cette seconde consultation car notre fédération ne l’a pas mentionnée.

      • 21
        marcos testos
        26 avril 2020 à 17:11 / Répondre

        14-BRUMAIRE
        « la République ne reconnaît, ne salarie et ne subventionne aucun culte » ne signifie pas que la République les méconnait mais qu’elle n’en privilégie aucun. Par conséquent je ne vois pas en quoi consulter ces instances serait-il contraire à la loi de 1905.

      • 26
        marcos testos
        27 avril 2020 à 10:50 / Répondre

        14- BRUMAIRE
        Cher, Chère (à vous de choisir) Brumaire, mon commentaire était une question suite à votre intervention 14 et non à la 8. Bonne journée de confinement.

    • 23
      Astérix
      26 avril 2020 à 20:55 / Répondre

      En quoi le mot rationaliste est anti religieux. Ne sont ce pas plutôt les religieux qui sont anti rationaliste?
      Les bûchers n’ont jamais été le fait des rationalistes que je sache, je me trompe?

      • 28
        Jean_de_Mazargues
        27 avril 2020 à 17:20 / Répondre

        En rien. Je connais même un pape (un qui n’aimait pas les francs-maçons) qui déclara un jour que croire en Dieu était raisonnable.

  • 8
    Brumaire
    24 avril 2020 à 10:46 / Répondre

    Il faut apprendre par Hiram.be que les organisations maçonniques ont été re-consultées par le président…à l’heure où les intranet se disent performants dans toutes les obédiences!

  • 7
    Durruti
    24 avril 2020 à 09:30 / Répondre

    Ce mélange des genres a déjà eu lieu dans le passé de la part d’un président de la République.
    C’est en effet regrettable mais symptomatique de l’idée que se fait E. Macron d’une république laïque comme la nôtre.

  • 6
    BRIANCON81
    24 avril 2020 à 09:23 / Répondre

    Pourquoi demander l’avis des autorités religieuses puisque c’est une nouvelle épreuve que « Dieu » leur envoie ???
    Pourquoi convoquer à l’Elysée les Obédiences Maçonniques en même temps que les différents représentants desdites religions ???
    D’un coté vous avez des gens qui n’ont aucunes questions à se poser et doivent suivre un dogme et croire « OBLIGATOIREMENT » à une vérité révélée, et de l’autre des gens qui s’interrogent en permanence et posent des questions, et remettent en question tous les dogmes et toutes pseudo vérités.
    Cela suffit d’accorder une importance à des colporteurs de sornettes et autres superstitions, au bout de seize siècles il serait temps de s’en passer. La République est bonne fille.
    Mon cher Voltaire tu n’as pas appuyer suffisamment fort…
    En toute Fraternité bien entendu !!!

    • 10
      marcos testos
      24 avril 2020 à 15:53 / Répondre

      6-Briancon81
      Tu m’a fait beaucoup rire en lisant ta diatribe. Tu surpasses tous les comiques que j’ai été amené à lire ou à entendre. Ton imitation des « extrémistes laicards » est parfaite. Ce doit etre inné chez toi. En tout cas une chose est sure, c’est que que tu ne dois pas faire partie des gens qui s’interrogent en permanence et qui ont fait de la Fraternité une profession de Foi.

  • 5
    Astérix
    24 avril 2020 à 08:38 / Répondre

    Qui représentait les athées et les agnostiques soit plus de 50% des Français.
    A écouter sans modération : https://www.youtube.com/watch?v=s2yY7qiPL-8

    • 11
      Désap.
      24 avril 2020 à 17:29 / Répondre

      5 – Presque inaudible, j’ai décroché.
      En revanche, j’ai trouvé celle-là, elle est excellente.
      https://www.youtube.com/watch?v=xA7nErVUwI0

    • 19
      marcos testos
      26 avril 2020 à 16:39 / Répondre

      5- ASTERIX
      Les athées et agnostiques représenteraient plus de 50% des français ? Peux tu me donner tes source.
      Avec mes remerciements anticipés,
      Fraternellement.

      • 24
        Asterix
        26 avril 2020 à 21:02 / Répondre

        Je suis incapable de donner d’autres sources que celles qui paraissent régulièrement dans la presse.
        Selon une étude en 2012 de Win/Gallup International, 63 % des Français sont « sans religion », avec 34 % de non religieux et 29 % d’athées.
        Il y en a d’autres il suffit de chercher. Quand je dis 50% je suis manifestement en dessous de la réalité.

  • 4
    PASCALE
    23 avril 2020 à 22:48 / Répondre

    Bonjour. Pourquoi ne pas saluer cette initiative qui mélange des genres jusque là plutôt opposés et avec des organisations, certes éclectiques, mais qui représentent plus de 11 millions de français ? J’appelle ça de la démocratie.
    Beaucoup de croyants ont été privés de célébrations comme Pâques. Avec le début du Ramadan, beaucoup ne pourront pas célébrer leur culte dans des conditions habituelles. Il me parait légitime de leur adresser une considération conséquente.
    Ce qui me rassure surtout, c’est qu’il n’ait pas sollicité le SGM de mon obédience qui fait tout ce qu’il peut pour utiliser son poste « spirituel » pour approcher les sphères du pouvoir, comme nombre de ceux que je connais ici. (Mais bon, faut s’y faire, je suis à Marseille ! les petits arrangements « entre amis » c’est culturel.)
    Ce qui me dérange ce sont les FM autant que « les marchants du Temple » de tous horizons qui, sous couvert de fraternité, de spiritualité et/ou de « hautes qualités de réflexion », méprisent les bases d’honneur et de bienveillance de notre Ordre comme les lois de notre République sans être inquiétés.
    L’engagement spirituel individuel libre et de bonnes mœurs (cf Hiram.be du 4 mai 2015) est un vrai défit pour l’avenir.

  • 2
    Saint-Léger
    23 avril 2020 à 17:26 / Répondre

    Je suis choqué que Monsieur Macron demande l’avis des religieux. Je suis également choqué que le quotidien Libération donne l’information sans critiquer le non respect de la Laïcité. (je ne lis plus Libé et je n’ai pas tout l’article)
    Saint-Léger (France)

    • 3
      Lazare-lag
      23 avril 2020 à 19:49 / Répondre

      Choqué de demander l’avis des religieux? Pourquoi?
      Il me semble que:
      – d’une part, leur avis n’est pas demandé seul, il est demandé en même temps que d’autres associations à vocations spirituelles, et les obédiences sont à inclure parmi celles-ci,
      – d’autre part, une religion ne prime pas sur une autre dans ce type de consultation,
      – enfin, et non le moindre de mon point de vue, cette pandémie coronavirale fait des morts, j’espère que ça ne vous a pas échappé.
      Et bon nombre de nos concitoyens, et également parmi les francs-maçons, face à la mort peuvent vouloir prétendre à des obsèques religieuses.
      Une lecture attentive de l’article permet de voir que cette pandémie pose également des problèmes de gestion funéraire.
      Ils ne devraient pas être évoqués?

    • 9
      marcos testos
      24 avril 2020 à 15:24 / Répondre

      2- Saint-Léger
      Et bien moi je suis choqué que vous soyez choqué ! Et avant d’enfourcher votre cheval de la laïcité, je vous conseil d’apprendre à lire : le Président de la République a réunis tout ce petit monde (les responsables des principales confessions religieuses, des cinq grandes obédiences maçonniques et des représentants du courant laïc) non pas pour leur demander leur avis mais pour s’entretenir avec eux. J’espère que vous arrivez à voir la différence.

  • 1
    MG RENAULT
    23 avril 2020 à 16:40 / Répondre

    Les élus et les représentants de la République ne doivent pas faire allégeance au pouvoir et à l’influence des Eglises afin de faire mieux vivre la Fraternité Universelle.
    Bon courage à nous tous
    FRATERNITE

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif