Mixité et franc-maçonnerie

Publié par Géplu
Dans Edition

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mercredi 30 décembre 2020
  • 20
    Victor
    10 janvier 2021 à 11:49 / Répondre

    Merci LUCIOLE, d’autant plus nombre de ces chantres de la mixité n’ont pas pratiqué celle-ci en loge, hormis quelques visites. Les problèmes rencontrés en mixité dans la société en général y sont identiques dans nos instances. l’angélisme de certains d’entre nous est-il de la pure naïveté ou un optimisme débordant d’humanisme? La parité chère aux militantes n’est pas respectée dans nombre de nos At, ce qui fait que dans le climat sociétal actuel revendicatif, faire partie de la minorité demande une « abnégation soutenue » (doux euphémisme).

  • 19
    François en Lorraine
    3 janvier 2021 à 18:01 / Répondre

    Je l’ai dit en Loge, dans un Atelier qui veut bien recevoir des Sœurs, mais pas les initier : « Je ne chercherai jamais à vous imposer l’Initiation d’une femme, mais aucun des arguments que vous m’avez présentés contre l’Initiation de femmes et l’affiliation de Sœurs n’est défendable, à part peut-être ‘On veut rester entre mecs' ».
    Ce n’est pas du machisme, ce n’est pas du sexisme, ce dont les « non-mixité » souffrent, c’est de cécité.

  • 17
    Luciole
    3 janvier 2021 à 15:49 / Répondre

    Je croyais qu’un grade ou fonction n’avait pas de sexe, faut-il vraiment bouleverser le vocabulaire ?

  • 6
    Anti séparatiste
    1 janvier 2021 à 16:01 / Répondre

    La non mixité est tout simplement illégale
    Cf.la loi contré les discriminations

    • 7
      joab's
      1 janvier 2021 à 19:37 / Répondre

      Illégal ?
      Ca meriterait d’être examiné par des juristes. Une plainte contre les associations qui appliquent des critères d’admission, sexistes, raciste, homophobes et imposent le sexisme affirmé à leur adhérents, est-ce recevable ?
      Si oui, il ne faut pas hésiter à ester en justice.

      • 12
        Luciole
        3 janvier 2021 à 13:30 / Répondre

        Une asso à parfaitement le droit d’inscrire dans ses statuts qu’elle n’est ouverte qu’aux hommes de petite taille (cela existe) ou aux personnes rousses, ou aux personnes malvoyantes etc.

        • 16
          joab's
          3 janvier 2021 à 15:25 / Répondre

          ca reste à voir. Je pense que puisque l’argument moral et de dignité ne semble pas effleurer les militants du sexisme, ni l’image déplorable qu’ils donnent de notre institution, peut être faut-il examiner des arguments judiciaires, même si ce n’est pas evident.
          Dans les cas que tu cites l’objet de la dite association est de s’occuper des malvoyants ou des nains.
          En FM, rien de « mâle » .

          • 18
            Luciole
            3 janvier 2021 à 15:57 / Répondre

            Jamais eu de réponse de la part des fanatiques de la mixité. Puisque tous les choix existent en France et que personne n’est obligé d’aller quelque part, pourquoi exiger la mixité dans les Obédiences qui ne le souhaitent pas ? Pourquoi n’auraient elles pas le choix ? Quelle serait leur liberté ?

    • 8
      Peter Bu
      2 janvier 2021 à 12:31 / Répondre

      « La non mixité est tout simplement illégale »

      Oh, là, là! C’est reparti comme en 14. Cet argument et plusieurs autres cités ont été abondamment discutés par les militants pro-mixité du GODF, sans jamais aborder le caractère initiatique de la franc-maçonnerie.

      J’ai résumé ces débats http://call-of-bratislava.com/fr/reflexions.html?id=46:linitiation-des-femmes-et-la-mixite&catid=9:reflexions

      et j’ai réactualisé ce texte dans mon livre « Les franc-maçons arrêtés au milieu du gué ». Allons-nous continuer à nous embourber dans ce genre de palabres sans fin et conflits jusqu’à la disparation de notre mouvement?

      • 9
        Joab’s
        2 janvier 2021 à 19:35 / Répondre

        Peter, tant qu’une partie de la FM pepetuera le sexisme, pire l’imposera ca empoisonnera la vie des FM.

  • 3
    joab's
    30 décembre 2020 à 18:16 / Répondre

    Encore une fois on aborde cette question … à l’envers.
    La question n’est pas la mixité mais le sexisme persistant dans certaines maçonneries. Comme le rappelle la présentation « La Mixité constitue une réalité incontournable de la vie, qu’on le veuille ou non ».

    En effet, MR, la mixité n’est pas une fin en soi. C’est la regle de vie de notre société. qui ne souleve pas débat.
    Par contre ce qui interpelle c’est le sexisme, comme le racisme ou des discriminations nationales ou socio-professionnelles.
    Et encore pire le « sexisme forcé » exigé aux loges par des obediences. Là c’est carrément honteux ! Même si ca reste une banalité pour beaucoup.

    • 4
      Boaz46
      31 décembre 2020 à 18:55 / Répondre

      C’est le mot liberté qui est incontournable
      Donc chacun ou chacune est libre de choisir son obédience
      C’est toi qui est honteux de vouloir ton choix
      Ceci dit bonne année mon frère

      • 5
        Joab’s
        31 décembre 2020 à 22:33 / Répondre

        Faux ! Un. Franc maçon de sexe féminin ne peut choisir d’aller dans un loge adhérente à la GLAMF. Comme un noir ne peut aller dans une loge réservée aux blancs … mais comme tu le dis, il peut aller maçonner avec des noirs.
        Bonne année à toi, mon F, mais tout mes souhaits pour que ces pratiques de segregation odieuses provenant de certaines obédiences cessent.

    • 13
      Luciole
      3 janvier 2021 à 13:37 / Répondre

      Personne ne t’a obligé à aller dans une loge masculine cher frère, Je demande que le comité miss France accepte des candidats transgenre ou masculin. Cette ségrégation est inadmissible.

      • 15
        joab's
        3 janvier 2021 à 15:20 / Répondre

        @lucilole La question n’est pas là. Dans des loges racistes(il en existe encore aux US, des noirs sont interdits, ce qui est ignoble, même s’ils peuvent aller maçonner entre noirs.
        Cete réponse de type apartheid (developement séparé) est classique du monde de la FM sexiste.
        On notera une autre absurdité classique des pretextes des sexistes : certaines competitions tiennent compte des differentes morphologiques ou sportives entre mâles et femelles. oui comme les differences entre les ages, pour des raisons d’équité … En FM,il n’y a pas de compétition et le sujet ne fait nullement à des questions de force physique.
        Donc, dsl, mais ca restera odieux, ce sexisme.

  • 2
    MR
    30 décembre 2020 à 11:26 / Répondre

    « La Mixité constitue une réalité incontournable de la vie, qu’on le veuille ou non.  »
    Est-ce un argument pro-mixité ? Je ne le crois pas. Tant de choses font partie de la vie sans qu’elles ne soient souhaitables.
    Travailler dans une L. mixte est un choix qui relève de chacun. A mixité ne me semble pas constituer la Fin de toutes choses.

  • 1
    Peter Bu
    30 décembre 2020 à 11:13 / Répondre

    « Les écrits sur le sujet se sont multipliés, mais le présent ouvrage est le premier du genre ; l’exercice des auteurs mérite d’être souligné pour sa qualité, sa richesse et les perspectives qu’il ouvre pour tous ».

    Est-ce vraiment « le premier du genre »? Peut importe, un tel enthousiasme donne envie de le lire.

    • 10
      Lysanne Weidmann
      3 janvier 2021 à 11:40 / Répondre

      La mixité ne suffit pas à faire disparaître le sexisme
      Le refus de féminiser les grades et fonctions en témoigne

      • 11
        Luciole
        3 janvier 2021 à 13:25 / Répondre

        C’est sur que tant que nos sœurs se focalisent sur d’aussi importants sujets la mixité progressera peu.

        • 14
          Lysanne Weidmann
          3 janvier 2021 à 15:09 / Répondre

          Qui décide de « l »importance »d’un sujet sur lequel « se focaliser »?
          Alain Rey parlait si bien du pouvoir des mots, fenêtres ouvertes sur le monde

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous