Comme chaque été le Blog Maçonnique Hiram.be prend des vacances

Rendez-vous le lundi 16 août pour la reprise

Et si d'ici là il se passait quelque chose d'important on réveillerait tout de même le blog avec un petit article,
et vous en seriez informé par une newsletter (y êtes-vous bien abonné ?)

Profitez de ces vacances pour visiter les archives du site : 14 160 articles y sont stockés !

Nouveau : un franc-maçon honoraire !

Publié par Géplu

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mardi 19 janvier 2021
  • 12
    Etienne Hermant
    25 janvier 2021 à 17:19 / Répondre

    Euh ! non…aucune confusion.
    Mais une digression historique sur l’honorariat maçonnique, sans plus…

    • 13
      pierre noel
      27 janvier 2021 à 12:42 / Répondre

      Pas de confusion ? Allons donc !
      D’une part, la tenue d’une loge éphémère convoquée par un GM dans le but de faire très régulièrement d’un profane un maçon, quitte pour lui à s’affilier en suite à une loge « normale ».
      De l’autre, un GM qui signe dans son bureau une ordonnance conférant « l’honorariat » à un défunt qui ne sait évidemment rien d’un « honneur » qu’il n’a pas demandé !

  • 11
    pierre noel
    24 janvier 2021 à 18:11 / Répondre

    Je crains qu’on ne confonde plusieurs choses différentes !
    Proclamer « maçon honoraire » à titre posthume un défunt est une chose.
    Faire un maçon (to make a mason) « à vue » (at sight) est le privilège d’un GM (d’après Mackey) dans une loge occasionnelle présidée par lui, convoquée et constituée pour l’occasion, ouverte puis fermée (avec l’assistance du nombre requis de Frères), dissoute dans la foulée. Cela demande aussi la présence et l’accord (essentiel !) du bénéficiaire, lequel doit ensuite s’affilier à une loge existante.
    L’exemple le plus connu est celui de François de Lorraine initié et passé dans une loge occasionnelle présidée par J. Désaguliers dans la résidence de l’ambassadeur d’Angleterre à La Haye en 1731

  • 10
    Etienne Hermant
    24 janvier 2021 à 12:27 / Répondre

    Il y eut un très célèbre architecte qui, le 18 mai 1691, fut « adopté frère ».
    .
    John Aubrey signale, en effet, dans son « Histoire naturelle du Wiltshire » (Memorandum) que Christopher Wren fut « adopté frère le 18 mai 1691 dans la fraternité des maçons adoptés de l’église St Paul ».
    .
    Mais était-ce là un titre honorifique ?
    .
    La question demeure, car si l’on en croit deux informations, l’une parue dans The Post-Boy, n° 5243, des 26-28 février 1723, l’autre dans le British Journal n° 25, du 9 mars 1723 et divers documents plus tardifs comme le Parentalia or Memoirs of the Family of the Wrens de 1750, Christopher Wren aurait été fait « maçon franc et accepté », dans la Saint Paul’s Lodge.
    On pourrait ajouter une lettre datée de juillet 1700, que Wren adressa à un de ses amis d’Oxford, David Gregory, dans laquelle il le prie de saluer son « Frère Wallis » (Royal Institute of British Architects 1923 Bodleian Library).
    .
    On ne sait pas très bien ce que signifiait « adopté frère ».
    .
    Il pourrait s’agir effectivement d’un titre honorifique, mais on peut également prendre en compte qu’il puisse s’agir d’un synonyme de « Accepted Mason », tel que décrit par l’éditeur Richard Rawlinson en 1719 dans sa préface des « Antiquités du Berkshire » : « Adoptés Maçons, Acceptés Maçons ou Francs-Maçons qui se reconnaissent les uns les autres dans le monde par certains signes et mots de passe connus d’eux seuls ».

  • 8
    Sudarskis
    24 janvier 2021 à 08:33 / Répondre

    Ce type d’honorariat n’est pas à confondre avec l’honorariat tel qu’il est décrit à l’article 28 des Statuts et règlements généraux du Droit Humain :

    Les frères et les sœurs ayant 75 ans d’âge minimum et trente-trois ans d’activité maçonnique effectifs dans l’Ordre et qui se trouvent dans des circonstances ne leur permettant plus d’exercer une activité régulière et assidue, peuvent demander l’HONORARIAT ainsi que les frères et les sœurs ayant 80 ans d’âge quelle que soit leur ancienneté dans l’Ordre. Les intéressés doivent en faire la demande écrite (sauf en cas d’incapacité) auprès du Président de la loge symbolique où ils s’acquittent de leur obligation financière. Le membre qui en fait la demande doit être en règle avec le trésor dans l’ensemble des loges auxquelles il appartient.
    Les frères et les sœurs honoraires s’acquittent d’une capitation dont le montant est voté par le Convent sur proposition du Conseil national. Elle comporte la capitation internationale et une part de la capitation nationale.
    Les ateliers d’appartenance peuvent décider d’exonérer totalement ou partiellement les frères et les sœurs honoraires de la contribution locale.
    Ils conservent leur qualité maçonnique mais ils n’ont plus le droit de vote, sont inéligibles et ne peuvent pas être membres fondateurs d’un atelier.
    La mention d’honorariat est portée sur le passeport par le Vénérable Maître en exercice.

    • 9
      Lazare-lag
      24 janvier 2021 à 10:17 / Répondre

      A y être, pourquoi ne pas faire ici étalage de la totalité du règlement intérieur de ton obédience?
      Ici nous ne sommes pas sur un site uniquement maçonnique, il est aussi ouvert aux profanes, donc à d’éventuels antimaçons.
      Bonjour la discrétion, bonjour la prudence.

  • 4
    philippe
    19 janvier 2021 à 13:58 / Répondre

    Les Grands Maitres Americains ont la faculte de prononcer « Mason at Sight » les personnes qu’ils jugent dignes d’appartenir a la FM, il n’y a donc rien de surprenant que le GM de la GL du New Jersey ai procede de cette maniere

    • 5
      Désap.
      19 janvier 2021 à 16:33 / Répondre

      4 – C’est même son honneur mon TCF Philippe. Ceux qui s’en étonnent me sidèrent un peu.
      Sont-ce que des militaires officiers de la Légion d’Honneur ? Évidemment que non !
      La FM est éminemment respectable, elle ne saurait cependant s’estimer au-dessus de l’Homme donnant sa vie pour son pays ; elle lui est soumise et elle l’entend bien ainsi.
      Je salue par les SS:. MM:. et AAt:. notre Très Cher Frère Brian David Sicknick.
      Frat. & 3B.
      Patrick.

    • 6
      pierre noel
      19 janvier 2021 à 17:55 / Répondre

      Faire un maçon « à vue » peut-être, mais quand il est décédé, cela pose un sérieux problème !
      A moins qu’il ne soient mormons tous les deux

      • 7
        pierre noel
        20 janvier 2021 à 10:11 / Répondre

        Je me souviens d’une conférence sur le sujet faite par Tom Jackson (qui fut grand secrétaire de la G L de Pennsylvanie). C’était pas simple ! jamais il n’a parlé du cas d’un F décédé.

        MAKING A MASON AT SIGHT(By Bro. Wildey E. Atchison, Colorado)
        The prerogative of the Grand Master to make Masons at sight is described by Dr. Albert Mackey as the eighth of the Twenty-Five Landmarks of Free Masonry. To quote Dr. Mackey:

        « It is a technical term, which may be defined to be the power to initiate, pass and raise candidates, by the Grand Master, in a Lodge of Emergency, or as it is called in the Book of Constitutions, ‘an Occasional Lodge,’ specially convened by him, and consisting of such Master Masons as he may call together for that purpose only; the Lodge ceasing to exist as soon as the initiation, passing, or raising has been accomplished, and the Brethren have been dismissed by the Grand Master.

  • 3
    JEAN VAN WIN
    19 janvier 2021 à 11:37 / Répondre

    Des maçons plus ou moins honoraires  » pour services rendus », il y en eut quelques uns dans nos régions. Je ne citerai que Voltaire et Leopold de Saxe-Cobourg-Saalfeld, devenu notre F. Léopold 1er de Belgique. Qui finit par répudier ses FF au bénéfice des catholiques, seuls vrais Belges, écrivit-il à sa famille…

  • 2
    yonnel ghernaouti, YG
    19 janvier 2021 à 05:13 / Répondre

    Je l’avais annoncé ici-même le 13 janvier dernier
    https://www.hiram.be/la-grande-loge-de-caroline-du-nord-condamne-lattaque-contre-le-capitole/#comments
    et je suis vraiment très heureux que notre BAF Géplu consacre un article à Brian David Sicknick, officier de police du Capitole du district de Columbia, décédé à l’âge de 42 ans après avoir été blessé lors du saccage du Capitole.

    Selon l’Édit, Brian était le fils de Charles Sicknick et le frère de Craig Sicknick, tous deux membres du « Philo Lodge » # 243 à l’Orient de South River, New Jersey.

    Rappelons que l’officier Sicknick était un vétéran de l’US Air Force, c’est-à-dire un ancien combattant. Il a rejoint la Garde nationale du New Jersey en 1997 à la sortie de ses études secondaires. Il est diplômé de la Middlesex County Vocational and Technical School à East Brunswick, New Jersey, en juin 1997. La surintendante Dianne Veilleux a déclaré que les dossiers scolaires montrent que Brian voulait être membre de la police. L’école lui rendra hommage en plantant un chêne sur le campus pour symboliser sa force.

    Il a été déployé en Arabie Saoudite (à l’époque 3 bases US dont 2 de l’Air Force) et au Kirghizistan (base aérienne dite de transit de Manas à l’aéroport international de Manas utilisée comme base de la 376th Air Expeditionary Wing) pendant les guerres en Irak et en Afghanistan. Il a été libéré 2003 et a rejoint le département de police du Capitole en 2008.
    Pendant son temps libre, il s’occupait aussi de chiens abandonnés et était très attaché à l’équipe de hockey des New Jersey Devils.

    La famille de Brian a demandé que sa mort ne soit pas politisée.

    Vous pouvez retrouver les faits exacts de son agression et de son décès sur la page officielle du « Officer Down Memorial Page » et cliquer sur « ajouter à mes héros » : https://www.odmp.org/officer/25046-officer-brian-david-sicknick
    Notre désormais Frère Brian « Maçon Honoraire » a respecté le serment qu’il a prêté dans l’armée « protéger et défendre la Constitution ».

    Puisse Dieu, l’Être Éternel, le Très Haut, Grand Architecte de l’Univers, accueillir ce digne Fils de la Lumière en Sa demeure céleste où, désormais, il résidera en paix.

    Gémissons, gémissons, gémissons. Mais espérons ! Espérons, espérons en confiance, espérons en confiance et en sérénité.

  • 1
    Luciole
    19 janvier 2021 à 00:30 / Répondre

    C’est une touchante initiative et peut être cet homme aurait suivi son père et son frère.? De toute façon cette loge considère que c’est un honneur et un hommage, je serais de cet avis si on me le demandait. U

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous