Hannah Arendt
Hannah Arendt

Penser ce qui nous arrive

Publié par Géplu
Dans Divers

Jean-Pierre Bacot, le responsable de la revue Critica Masonica et du blog du même nom, vient de lancer sur la région de Marseille ce qu’il présente comme « une initiative destinée à agiter les cervelles »…   🙂

Il s’agit d’un Club de réflexion (profane mais…) qu’il a baptisé « penser ce qui nous arrive ». Sa première réunion aura lieu le samedi 9 mars à 10 heures précises à la Résidence hôtelière La Canebière, 7 rue Papère à Marseille. A deux pas du métro Noailles.

« C’est dans le vide de la pensée que s’inscrit le mal » (Hannah Arendt)

A partir de cette phrase d’Hannah Arendt extraite de son ouvrage Le système totalitaire, le Seuil, points essais, 2005, nous avons décidé de fonder un club de réflexion destiné à aider les militants progressistes à réfléchir en profondeur sur ce qui se passe dans notre société (Jean-Pierre Bacot, Isabelle Bordet, Tiphaine le Gauyer, Noëlle Mas, Gérard Perrier).
Une mini-bibliographie sera transmise aux invité-e-s avant la séance, laquelle commencera par une communication basée sur un texte solide. Elle sera suivie d’un débat. Il sera établi en fonction des remarques une nouvelle version de ce texte, qui sera ensuite transmis à qui le voudra. Les travaux pourront être mis en ligne.
Quatre matinées sont dores et déjà programmées, avec possible casse-croûte à la suite. D’autres le seront à l’automne prochain, en fonction des propositions.

Les quatre premières matinées seront consacrées à :

samedi 9 mars, à 10 heures précises : Le nationalisme (par Jean-Pierre Bacot)
samedi  6 avril, à 10 heures : le capitalisme et ses  marchandises. Sur les théories de Karl Polanyi (1886-1964), économiste, historien et philosophe (Tiphaine Le Gauyer)
– samedi 4 mai, à 10 heures : le populisme (Jean-Pierre Bacot)
– samedi 1er Juin, à 10 heures A confirmer Majorité politique, majorité sociologique. Quels écarts, quelles convergences ? (Alain Fourest)

Réservations nécessaires : jeanpierrebacot357@gmail.com
Résidence hôtelière La Canebière, 7 rue Papère à Marseille. A deux pas du métro Noailles.

vendredi 22 février 2019
  • 4
    Jean Vila
    25 février 2019 à 11:17 / Répondre

    Bien que depuis 15 jours la Normandie soit inondée de soleil, elle n’en reste pas moins très éloignée de Marseille… Comme des intervenants précédents, je suis intéressé par ces travaux et, le cas, échéant, prêt à y apporter, de temps à autre, une modeste pierre. Félicitations pour cette initiative et bonne continuation…!

  • 3
    MG RENAULT
    23 février 2019 à 19:08 / Répondre

    Pour saluer et remercier Jean-Pierre Bacot :

    LE MONDE D’AUJOURD’HUI

    Un nouveau monde en transformation
    Des humains et la vie en mutation

    Le 21ème siècle nous l’avons rêvé
    Nous y voilà arrivé

    Aujourd’hui comme hier regarder, écouter
    Sentir, réfléchir, aimer

    Les défis à relever sont là
    Le social et le climat

    Etre là dans son temps
    Quelquefois content ou pas content

    La planète à guérir
    Le monde à chérir

    Mon ami(e) un peu d’alchimie
    Pour améliorer la vie

    Aller vers un idéal
    FRATERNITE humaine, animale, végétale, internationale

  • 2
    JPB
    22 février 2019 à 21:26 / Répondre

    Merci
    Si d’autres initiatives naissent ailleurs nous ne pouvons que nous en réjouir
    Cela dit je veux bien partager le modeste résultat de nos travaux à celles et ceux qui se feront connaître

  • 1
    mendo
    22 février 2019 à 19:15 / Répondre

    Géniale initiative et ho combien nécessaire. Hélàs Marseille c’est loin et tout le monde ne pourra y assister. La pensée et les ecrits de A.H nous sont plus que jamais nécessaires pour tant qu’il se peut « ouvrir les esprits » elles peuvent etre un antidote a la « non-pensée » ambiante et contribuer a sortir de cette revolte stérile et pernicieuse beaucoup de personnes. A quand de telles conférences dans « le nord » ? Lille, Aras, etc, et en Belgique ? Je suis a votre disposition pour apporter ma (toute petite) pierre a l’edifice. ambejar55@gmail.com

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif