Pierre Mollier

Pierre Mollier renouvelé membre du Haut Conseil des musées de France

Publié par Géplu
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
lundi 14 novembre 2022
  • 10
    ERGIEF
    15 novembre 2022 à 22h23 / Répondre

    Un lettré et un historien maçonnique de haut niveau que je ne connais qu’au travers de ses ouvrages et de ses publications, notamment dans Renaissance Traditionnelle, dont il est le rédacteur en chef. C’est toujours un vrai régal de le lire.

  • 8
    JMB
    15 novembre 2022 à 17h28 / Répondre

    J’ai eu la chance pouvoir assister en 2019 à une conférence donnée par Pierre Mollier dans le Grand Temple de la GLNF à Pisan.
    Je ne peux bien évidemment qu’adhérer aux commentaires élogieux des autres intervenants sur Hiram. Je me permettrais simplement d’insister sur 2 qualités qui m’avaient frappées durant cette conférence et au cours des échanges qui ont suivi :
    – son envie, son besoin presque vital de transmettre,
    – sa très grande disponibilité.
    Yonnel, qui officiait ce soir là en tant que modérateur, doit s’en souvenir.
    En résumé un grand Merci à mon F. Pierre.

    https://youtu.be/4pXJ-j3GkzU

  • 7
    Brumaire
    14 novembre 2022 à 19h46 / Répondre

    « Rien de grand ne se fait sans passion »: Pierre est un passionné de FM, et il sait transmettre concrètement cette passion, à travers ses écrits, le musée de la FM, et ses conférences.
    Un F précieux pour nous tous, quelles que soient nos obédiences! Tout simplement, merci Pierre

    • 9
      JMB
      15 novembre 2022 à 17h39 / Répondre

      7 – Brumaire
      Tu as entièrement raison : Pierre est  » un F précieux pour nous tous, quelles soient nos obédiences ’.

  • 6
    Anubis Rê
    14 novembre 2022 à 17h24 / Répondre

    En vertu de sa déclaration de 2009, la Grande Loge Unie d’Angleterre « refuse absolument de considérer » franc-maçon le Frère Pierre Mollier.
    Il est donné de mesurer l’inconséquence d’une telle position et l’incompréhension qu’elle ne peut que susciter.
    En outre, les motifs sont singulièrement inverses aux valeurs partagées par tous les franc-maçons « quelles que soient les Dénominations ou Confessions qui aident à les distinguer ».

  • 5
    Philippe MICHEL
    14 novembre 2022 à 12h58 / Répondre

    Que rajouter à tous ces commentaires ?
    Félicitations mon cher Pierre et un grand merci d’être qui tu es… disponible, généreux et complètement dans la transmission.

  • 4
    Jean van Win
    14 novembre 2022 à 11h55 / Répondre

    Tout est dit par LAZARE-LAG. Je n’ajouterai donc rien qui ne soit pure redondance.
    Mais, à cette occasion, je me souviendrai des préceptes maçonniques que tout Apprenti de mon époque se devait de bien connaître et de pouvoir réciter au pied levé. Par exemple, le savoureux :  » Ne flatte point ton frère ; c’est une trahison. Si ton frère te flatte crains qu’il ne te corrompe! »!
    Loin de moi donc la trahison.
    Et je me réjouis d’avoir fréquenté sporadiquement le frère Pierre Mollier le Cavailler et d’avoir bénéficié de ses bienfaits, jamais intéressés à faire prévaloir une conception personnelle de la démarche initiatique européenne et sans espérer « ce salaire qu’est la ressemblance ».
    Oui, nous le reconnaissons tous comme tel.

  • 3
    JPC
    14 novembre 2022 à 10h39 / Répondre

    Je suis heureux de me joindre à ces félicitations. Compétence, disponibilité, générosité, enthousiasme,
    caractérisent notre frère Pierre. Qu’il soit remercié pour tout ce qu’il nous apporte.
    Jean-Pierre Cordier

  • 2
    Victor Guerra
    14 novembre 2022 à 10h01 / Répondre

    On ne félicitera jamais assez Pierre pour tout le travail qu’il accomplit. Q.H. Pierre

  • 1
    lazare-lag
    14 novembre 2022 à 9h24 / Répondre

    On ne félicitera jamais assez Pierre pour tout le travail qu’il accomplit.
    Car la Franc-Maçonnerie, si elle est tradition et transmission, il ne suffit pas seulement de le dire, il faut le traduire par des actes et des faits.
    De ce point de vue là, force est de constater que Pierre accumule les actes avant que de cumuler des fonctions.
    Il tire la Franc-Maçonnerie par le haut dans ses domaines de prédilection que sont l’historique et le mémoriel maçonniques.
    Et il est partout, ne se contentant pas de son bureau de la rue Cadet.
    Personnellement, j’ai pu le voir à Toulon, en Avignon, avec Jean-Michel Mathonière, on l’annonce sur Marseille début décembre, il sera au Salon maçonnique de Toulouse.
    Sans parler de l’international où, à travers lui, le Musée de la franc-maçonnerie est dignement représenté dans un collectif (on voudra bien m’excuser d’en oublier le nom exact) regroupant tous les musées maçonniques européens.
    En conséquence de quoi, on devrait donc dire sans parler de l’international ET de l’interobédientiel.
    Géplu a raison de souligner que ce renouvellement comme membre du Haut Conseil des musées de France est une reconnaissance.
    Prenons-le comme une reconnaissance du rayonnement qu’il a su donner à la Franc-maçonnerie en général et à l’histoire de la Franc-maçonnerie française en particulier.
    Reconnaissons-le comme tel.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous