Comme chaque été le Blog Maçonnique Hiram.be prend des vacances entre le 14 juillet et le 15 août.

Rendez-vous le mardi 16 août pour la reprise

Et si d'ici là il se passait quelque chose d'important on réveillerait tout de même le blog avec un petit article, et vous en seriez informé par une newsletter (y êtes-vous bien abonné ?)

Profitez de ces vacances pour visiter les archives du site : plus de 15 000 articles y sont stockés !

GODF

Plaidoyer du GODF en défense de la laïcité

Publié par Géplu
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
vendredi 8 décembre 2017
  • 9
    Patrice Deriémont
    11 décembre 2017 à 12:16 / Répondre

    La bataille pour la Laïcité a été perdue le 9 décembre 1905. En adoptant la version Briand/Jaurès contre la version Combes/Clémenceau, les parlementaires de l’époque ont cru bien faire. L’église catholique avait rendu les armes et ils croyaient que l’instrumentalisation d’une religion a des fins politiques n’aurait plus cours. On voit aujourd’hui que la religion n’a jamais cessé d’avoir pour objectif d’asservir les consciences.
    Alors à tous ceux qui disent qu’il ne fait surtout pas revenir sur la loi de 1905, je dis qu’ils se trompent. D’ailleurs il n’est pas anodin de noter que dans cette loi le mot de laïcité n’est jamais prononcé.

    • 10
      joab'n
      11 décembre 2017 à 14:02 / Répondre

      La laïcité est-elle responsable de l’activisme religieux à vouloir « assouvir les consciences » ? La loi de 1905 ne permet-elle pas de limiter ces velleités politico-religieuses ?
      Traditionnement, En France, nous confondons le contenu d’une loi et son application.
      D’ailleurs la loi de 1905 ne fait pas tout ! C’est au nom d’autres lois, decrets, reglements qu’on peut réprimer les atteintes aux valeurs laïques dans notre democratie.
      Ainsi les pratiques d’excision, les actes pedophiles, les actions de discrimination sexiste ont un arsenal legislatif adapté.
      Il s’agit probablement plus d’une volonté politique que d’un besoin legislatif.

    • 11
      Hep
      18 décembre 2017 à 07:02 / Répondre

      Ton commentaire est juste si tu penses que la laïcité est un athéisme d’état. Mais … elle ne l’est pas.

  • 8
    astronome64
    9 décembre 2017 à 11:19 / Répondre

    Une bonne chose… et assez curieusement le discours de la secrétaire d’état célébrée par le GO hier me semble aller dans le bon sens ( et je ne suis pas macronien) contrairement aux déclarations de certaines insoumises assez nauséabondes (comme toute une gauche qui a perdu ses repères) qui nous rappellent les heures les plus sombres… .

  • 7
    Bruno
    9 décembre 2017 à 09:09 / Répondre

    C’est peut être une bouteille à la mer,mais faisons tout pour qu’elle ne coule pas ,et qu’un jour elle atteigne le rivage de la raison .Qu’iimporte l’obédience pourvu qu’on ai l’ivresse. M Bruno

  • 6
    Huré
    8 décembre 2017 à 17:37 / Répondre

    AH BON

  • 5
    joab'n
    8 décembre 2017 à 16:15 / Répondre

    Le constat est juste. Mais face à tel péril, il est fort dommage de rester das une position défensive d’une sorte de « vache sacrée » laïcité. La laïcité est bien sur une valeur, un composant de notre république, mais ca doit être bien plus que çà !
    Ca doit être une « arme » dans le combat lancé conjointement, pour ne pas dire en alliés, par des nationalo-populistes et des integristes religieux.
    Car habilement, les nationalo-populistes veulent brandir l’arme « France-payschrétien » (Ciotti voudrait le faire inscrire dans la Constitution) contre la montée REELLE de l’islamisme. Il s’agit-là d’un piège tendu … condamné très mollement.
    L’usage de l’arme laïque est délicat car il doit être impartial, neutre, ce qui conduit parfois à être timorés. Chaque camp religieux, allié pour l’occasion, prétendant justement à une partialité à privilégier un camp.
    Pour autant, faut-il craindre ces attaques ? Je ne crois pas ! être dur contre un camp ne sera pas plus critiqué qu’une tolérance. Alors Allons-y !

  • 2
    DanielDH
    8 décembre 2017 à 10:19 / Répondre

    C’est un vrai cri de désespoir et je trouve nos obédiences frileuses.

    • 3
      Huré
      8 décembre 2017 à 14:45 / Répondre

      Cher Daniel.Le GO est plus que frileux sur la laïcité et je ne parle pas des autres sujets sociétaux.Au lieu des querelles de pouvoirs, de cordonites aiguës l’ordre devrait se préoccuper de notre rôle dans la société.Mais la maçonnerie existe t’elle encore au GO ?

      • 4
        Aumont
        8 décembre 2017 à 16:02 / Répondre

        @huré . Si le GO est frileux sur le sujet, c’est que les mêmes mots peuvent dire la chose et dire son contraire.

  • 1
    Anne-Sophie
    8 décembre 2017 à 09:31 / Répondre

    Bravo. Un texte remarquable. Mais n’est-ce pas une bouteille à la mer ? Même si ce texte est un peu lu à droite ou à gauche, cela servira-t-il à quelque chose ?
    C’est presque un cri de désespoir.
    Militons, militons, militons, et espérons…

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous