Renaissance Traditionnelle exceptionnellement gratuit cet été

Publié par Géplu
Dans Edition

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
samedi 25 juillet 2020
  • 2
    Michel König
    1 août 2020 à 09:47 / Répondre

    Dans mon ouvrage, « 1717-1747 les 30 glorieuses de la GL des ‘Modernes », vu par la presse de l’époque », je me suis penché sur le cas « Wharton » et notamment sur son équipée en Europe après son départ d’Angleterre en 1725 pour échapper à la prison pour dettes puis sa condamnation pour haute trahison. La presse anglaise de l’époque retrace minutieusement les péripéties de ces voyages, car Wharton est effectivement un personnage haut en couleurs, un héros romantique avant la lettre. On pourrait presque tenir l’agenda de son périple à travers les nombreux articles parus à l’époque. Or il n’est nullement question de fondation de la GL en France par Wharton en 1728, en se rappelant qu’à l’époque, la presse anglaise publiait fréquemment des articles sur la FM et que ce silence ne peut donc pas être expliqué par une quelconque retenue de cette presse. Même Lalande dans on article sur l’histoire de la FM, premier texte du genre, officialisé par le GODF, n’en fait pas état.
    C’est donc à mon avis, un pur mythe, sans doute inventé par McGregor pour donner à la Loge St Thomas une antériorité et une légitimité sur les loges hanovriennes créées par JT Desaguliers et le Duc de Richmonds à partir de 1729.

    • 3
      pierre noel
      2 août 2020 à 11:40 / Répondre

      Wharton ? Un pitre qui gaspilla sa vie, comme le Rake d’Hogarth. Rien là de bien remarquable.
      Si la « GL de France » l’ eut comme GM, y a pas de quoi pavoiser !!

      Alexander Pope (qui fut maçon ) l’a ainsi décrit dans ses Moral Essays

      « Wharton ! the scorn and wonder of our days,
      Whose ruling passion was the lust of praise;
      Born with whate’er could win it from the wise,
      Women and fools must like him, or he dies;
      An angel tongue which no man can persuade;
      A fool with more of wit than half mankind, —
      Too rash for thought, for action too refined »

  • 1
    ARMILOUS
    25 juillet 2020 à 09:01 / Répondre

    Une bonne initiative de la part de cette excellente revue….à encourager !

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous