Réunion maçonnique virtuelle

Publié par Jiri Pragman
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mercredi 9 janvier 2013
Étiquettes : ,
  • 16
    Tao
    11 janvier 2013 à 12h25 / Répondre

    « NE PAS NOURRIR LE TROLL »

    Et pourtant, j’y vais ! ^^

    Dire que la FM dite « régulière » par ses membres (en fait déiste ou théiste, symboliste et uniquement masculine) rejette, de fait, les femmes, partout dans le monde. En France comme en Amérique du Nord ou en Grande-Bretagne. Leur accorder des associations spécifiques avec des rituels spécifiques n’est nullement une ouverture d’esprit.

    En ce qui concerne les Noirs aux Etats-Unis et Prince Hall, j’avoue en savoir un peu moins. Certainement existe-t-il des différences entre la GL d’un Etat qui 1) reconnait Prince Hall, 2) ne reconnait pas Prince Hall pour des questions d’égalité et pour intégrer les Noirs dans les GL au même titre que n’importe quels autres maçons (hommes !) ou 3) ne reconnait pas Prince Hall car ses membres sont Noirs, une qualité qui ne leur permet pas non plus d’accéder à une GL… Surement peut-on réserver notre jugement en fonction d’où se situent les GL par rapport à ces trois positions…

    Amitiés,

  • 15
    Yack
    11 janvier 2013 à 11h50 / Répondre

    @René

    Je regrette, il faut assumer, et appeler « un chat, un chat », la Franc-Maçonnerie régulière discrimine les femmes, il faut l’assumer. Je n’ai rien contre mes Frère réguliers, j’ai par ailleurs encontre dîné avec trois d’entre eux pas plus tard qu’hier.

    J’ai du mal avec le terme « adapté » ou avec le concept de « rituels adapté au psyché féminin ».

    Même la Grande Loge Unie d’Angleterre reconnaît la validité de la Franc-Maçonnerie féminine et mixte (elle précise juste ne pas être Amitié avec ces Grandes Loges), sans recourir à des substituts tels que les Daughters of the Nile ou l’Eastern Stile, qui n’ont rien à voir avec la Franc-Maçonnerie, puisque ne pratiquant pas les trois Grades de la Maçonnerie Universelle et n’étant pas articulés autour du mythe d’Hiram.

    Encore une fois, le laisse le droit à mes Frères réguliers d’agirent comme ils l’entendent, mais il ne faut pas venir me faire prendre des vessies pour des lanternes avec des Eastern Star et Co. ce n’est PAS de la Franc-Maçonnerie!!!!!!!!!!!!!

    Amitiés,

    Yack

  • 14
    René
    10 janvier 2013 à 23h24 / Répondre

    Yack,

    Mon intention était surtout de répondre a ceux qui invoquent la discrimination a l’égard des femmes dans la Franc-Maconnerie dite « régulière »… ce qui est tout aussi fallacieux. Alors qu’il existe des « mouvements » liés a la Franc-Maçonnerie et qui sont adaptés aux femmes.

    Voir a cet effet ce qu’en dit le dictionnaire des symboles. « La Franc-maçonnerie serait à ranger parmi les initiations polaires masculines ; d’où les difficultés rencontrées pour résoudre le problème, diversement tranché selon les obédiences, de l’admission des femmes aux mystères maçonniques » Robert Laffont 1982, page 465

  • 13
    Yack
    10 janvier 2013 à 14h51 / Répondre

    @René

    « L’Eastern Star » et Les « Daughters of the Nile » ne relèvent pas de la Franc-Maçonnerie!!!!

    Rituels adaptés à la « psyché » féminine?
    Au sein de ma Loge, qui est mixte, nous Travaillons au REAA, et tout le monde s’en porte très bien.

    Ici, en Europe, les Loges féminines et mixtes sont nombreuses et florissantes.

    Ne déplaçons pas le débat en invoquant des motifs ou des prétextes que je n’hésiterai pas à qualifier de « fallacieux ».

    Amitiés,

    Yack

  • 12
    Jacques Ashmole
    10 janvier 2013 à 13h18 / Répondre

    vive le trollisme !

  • 11
    René
    10 janvier 2013 à 2h33 / Répondre

    Tu parles de reconnaissance entre Grandes Loges et Prince-Hall…

    Alors que moi je te dis que les loges du Sud admettent d’emblée et de plus en plus des Afro-américains, des latinos…etc. Donc ce n’est plus une question de ségrégation raciale, mais une question politique.

    Ainsi la Grande Loge du Canada en Ontario, (Canada) ne reconnait pas la Loge de Prince Hall, c’est surement pas a cause de raisons raciales, mais parce qu’ils ont toujours voulu intégrer les membres de Prince-Hall dans leurs ateliers. Des frères d’origines Afro-américaines se sont d’ailleurs objectés eux-mêmes a la reconnaissance de Prince-Hall ! Donc qu’on arrête de faire de présenter ceci comme étant du racisme…

    Ainsi les loges de Prince Hall de l’Ontario ne sont pas reconnu en Ontario, mais le sont partout ailleurs dans toutes les provinces du Canada et dans plusieurs états aux USA.

    En passant, il existe dans les toutes les Grandes Loges des États-Unis et du Canada des loges féminines, reconnues et ayant un rituel adapté à la psyché féminine… ce sont les loges des « filles du Nil » et l’ordre de l’étoile orientante.

  • 10
    cosmonaute
    9 janvier 2013 à 20h18 / Répondre

    Si cela évolue, tant mieux.
    Si une loge du sud reconnait Prince Hall, dont acte, j’aimerais savoir laquelle.
    Prince Hall est plus ouvert, je n’ai jamais dit le contraire
    Puisque tu parles de la GL, ses Frères peuvent visiter la GLFF et pas le contraire
    ce en quoi l’émancipation des femmes et des noirs, mais je vais encore me faire tirer dessus …

  • 9
    René
    9 janvier 2013 à 19h46 / Répondre

    @cosmonaute

    Tes propos sont désolants, car ils sont basés sur l’ignorance. Les nouveaux frères de ces loges du Sud des États-Unis, parlent espagnol, ont le teint basané et remplissent autant les colonnes des loges de Prince-Hall que ceux des Grandes-Loges.

    La reconnaissance de Prince-Hall dans les États du Sud n’est plus une question de une question politique. Politique autant que peut l’être la reconnaissance de la GLDF par la GLNF. Mais il y a de fortes pressions de la part des autres Grandes Loges des États-Unis pour que la reconnaissance se fasse et qu’on tire un trait sur cela.

    J’ai visité une loge de Prince-Hall en Floride et ou le Vénérable était un blanc au cheveux roux.

    Un Passé Grand-Maitre d’une Grande Loge du Sud a déclaré a peu près ce qui suit:
    Les loges ont évolués et vont évoluer encore… celles qui pour toutes sortes de raisons ne voudront pas accepter d’autres membres que des WASP sont voués a disparaitre. Qu’ils le sachent !

  • 8
    cosmonaute
    9 janvier 2013 à 19h33 / Répondre

    Le grand Babu de notre frère André Isaac, alias Pierre Dac, il nous manque….

  • 7
    Jean Serlun
    9 janvier 2013 à 19h17 / Répondre

    Dans les réseaux de loges libres, la communication passe principalement par le net.
    C’est d’ailleurs certainement grâce à cela que ces réseaux peuvent se développer et finalement rendre des services très proches de ceux que rendent les obédiences sans en subir les inconvénients : échanges de planches, de courriers de convocations, repérage des loges pour les frères et soeurs qui changent d’Orient ou pour les profanes qui posent leur candidature, organisation de rencontres et de visites, etc … mais pas de « grand babu », de capitations, de coûteuse diplomatie, de « justice » maçonnique, etc…
    Bref, un souffle d’air frais dans le paysage maçonnique.

  • 6
    cosmonaute
    9 janvier 2013 à 18h42 / Répondre

    Le cosmonaute, il n’est pas jeune, hélas, et il n’a rien de rien contre les vieux, mais il n’aime pas la confusion entre une loge et une maison de retraite…

  • 5
    Christophe
    9 janvier 2013 à 18h31 / Répondre

    Ne vous moquez pas trop des vieux, vous ne savez pas ce qui peut vous arriver un jour…
    En revanche, je m’interroge sérieusement sur le symbolisme de la marmite en aluminium sur la corbeille à papier renversée, aux pieds du Grand Commander Ronald A. Seale ? Je ne dois pas encore avoir le degré nécessaire…

  • 4
    eMeReK
    9 janvier 2013 à 18h23 / Répondre

    Qu’on le veuille ou non cette évolution vers les rencontres virtuelles est inéluctable (à mon avis) ….Il ne s’agit ici que d’une réunion administrative..et non d’une tenue …..
    Les obédiences devraient s’en inspirer car l’économie et l’efficacité est au rendez-vous.!!!
    Commençons déjà par réaliser des votes électroniques de députés …ce qui économiserait et réduirait les congrès ou les convents ruineux ….
    Continuons par structurer nos réseaux intranet qui pourraient ainsi renseigner les responsables d’obédiences du pouls de leurs membres.
    Tout compte fait les, soi-disant, papys du REAA Juridiction Sud ne sont pas si gâteux que ça ….Bravo !!!

  • 3
    cosmonaute
    9 janvier 2013 à 17h06 / Répondre

    Pitoyable?Nauséabond? Au delà de l’invective fort désagréable, regardons de près ce qu’il en est au Texas ou pas loin, documents publiés à l’appui et photographies de groupe faisant foi. La carte de reconnaissance ou de non reconnaissance des loges de Prince Hall par les grandes loges d’État des USA montre que la frontière est presque la même que celle de la guerre de Sécession. De plus, alors que les loges du nord des USA admettent les gens de couleur, celles du sud les refusent. Cela s’appelle comment? Ce ne serait-elle pas nauséabonde cette réalité jamais dénoncée?

    D’autre part, ce présent est presque déjà de l’histoire car la moyenne d’âge de ces maçons en loge ou en para-maçonnerie (Shriners par exemple) dépasse celle du clergé catholique français.
    Old fashion, definitly, à un tel point que la justice américaine ne s’en est pas saisi. Ils font effectivement pitié.

  • 2
    Yack
    9 janvier 2013 à 16h31 / Répondre

    @Cosmonaute;

    Ton commentaire est pitoyable. Ne me ressers pas le couplet de la Maçonnerie de Prince Hall et de la non mixité des Loges, je suis au courant, mais de là à faire des généralités et des sous entendus nauséabonds, il y a une marge.

    Par contre, je suis davantage inquiet par les « Tenues virtuelles », avec tout ce que l’on a déjà vu aux U.S.A., je crains le pire pour le futur de la Maçonnerie en ces contrées.

    Amitiés,

    Yack

  • 1
    cosmonaute
    9 janvier 2013 à 11h13 / Répondre

    A l’age moyen qu’ils ont, difficile pour eux de se déplacer et, dans le sud, ça leur évite de croiser des femmes, des Noirs et celles qui cumulent dans la rue. Allez voir leurs photos de groupe, c’est édifiant..;

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous