Tintin et Hergé: une aventure de la pensée!

Publié par Jiri Pragman
Dans Edition

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles gratuitement.
dimanche 24 mars 2013
  • 18
    gagevapi
    30 mars 2013 à 20h47 / Répondre

    Tintin évolue … jusqu’à l’alph-art !
    Quant à son auteur ? Au fait qui est l’auteur de qui ?

    Un rituel plein de mystère et de suspens :

    « Tintin: Je sens une présence hostile, un esprit septique qui trouble l’atmosphère …
    Haddock: Qu’est-ce qu’il attend, cet espèce d’ectoplasme?
    Tintin: Il se recueille, il se concentre, il médite.
    Des voix: Chut! Chut!
    Endaddine: Mes chers Frères, mes chères Sœurs, je vais demander de prononcer tous ensemble avec moi la syllabe sacrée, après quoi votre énergie … »

    Chère Laurence, ce n’est pas une aventure de la pensée, mais des aventures de la ou des pensées ?

  • 17
    WebGuy
    28 mars 2013 à 11h05 / Répondre

    Que de commentaires!
    Nul doute que le sujet fait mouche…

    Pour ma part n’ayant pas lu l’ouvrage de LV, je me contente d’apprécier l’auteur disert dont l’une des caractéristiques essentielles selon mézigue est l’enthousiasme (du grec « en Theo ») et pour l’avoir rencontrée, j’affirme qu’elle ne peut pas faire l’anthologie d’un quelconque « déviant »… parce qu’elle pense, dit et écrit des « choses » qui tirent vers le haut. La fange et les remugles de l’histoire ne sont pas sa tasse de thé… me semble-t-il! Sauf peut-être à titre d’évocation ou comme point d’appui d’une théorie ascensionnelle…

    En revanche elle nous abreuve de connaissances, elle est spontanée, libre, exprime haut et fort son besoin de partager et dispenser son savoir et ses émotions. N’est-ce pas une qualité FM même si « elle n’en est pas! » 🙂
    Elle est forte (suffit de la rencontrer une fois), elle est « belle », (cette beauté qui dépasse la plastique), elle est sage (suffit de lire ses réponses dans les commentaires précédents)… j’suis fan de l’Etre.

    « Kant à Tintin », il s’apparente plus à un symbole vivant qui a pris racine en notre âme… d’enfant ! Je ne connais pas un gosse de mon époque en tous cas, qui aura vu dans les ouvrages d’Hergé la moindre connotation raciste ou déviationniste. N’est-ce pas là le principal ? Et tant pis si, les années « aidant » nos âmes de gamin perdent leur faculté de rêver pour s’accrocher à un besoin d’analyser et de décortiquer jusqu’à nos personnages emblématiques de bédés…. Qui furent pour ma part les meilleurs compagnons d’une enfance difficile.

    G…U merci! Ces échanges du Net le prouvent, il faut de tout pour faire un Monde, quand on l’accepte, on se sent mieux !

    « Jedi » (le retour)

  • 16
    luciole
    26 mars 2013 à 15h13 / Répondre

    Seuls les « Vrais Initiés » savent reconnaitre les « Vrais Symboles » cachés dans la forêt des apparences…(Je rigole,pardon!)

  • 15
    JB Bienvenue
    26 mars 2013 à 11h29 / Répondre

    Chaboud a écrit (commentaire 1) :

    « J’appelle des frères belges, qui me font savoir qu’aucun Melkebecke n’a été initié ni fait de demande ».

    Toutes les archives de la Fédération belge du DH ayant été détruites par précaution en 1940, personne n’est en état de poser une telle affirmation ! Désolé, mais il faut bien dire que ces frères belges ont parlé sans savoir …

    Ce qui m’a toujours sidéré pour ma part, c’est l’obsession de certains à voir des symboles maçonniques partout. Cela me rappelle une Soeur qui, sur base du fait que « les Fourmis » était une trilogie, nous expliquait que Bernard Werber était certainement maçon …

  • 14
    Flupke
    25 mars 2013 à 17h12 / Répondre

    Les commentaires semblent s’opposer alors que souvent ils ne font que se compléter car il est impossible d’exprimer toute sa pensée en qq mots surl’espace prévu sur un blog.
    Dans un univers qui serait solidaire et fraternel l’acte de charité individuel restera nécessaire.
    Beaucoup, pas toutes bien sûr, d’oeuvres quelque soit leur nature et leur domaine sont collectives voire issues d’une quasi PME mais seule reste la signature du « patron » de « l’entreprise ».
    Les oeuvres complètement individuelles sont peut être l’exception ! Qui sait ?
    Alors la « Petire et Moyenne Entreprise » Hergé pourquoi pas !

  • 13
    Chaboud
    25 mars 2013 à 15h55 / Répondre

    Comprenons-nous bien, je n’ai pas porté de jugement sur l’ouvrage de la soeur Vanin, mais sur l’omniprésence d’Hergé dans le monde maçonnique, sous forme de livres et conférences qui affirment sans aucune vérification, qu’Hergé était sans doute maçon, que van Melkebecke l’était, et que nombre de cases de l’oeuvre d’Hergé regorgeaient de symboles maçonniques (oubliant ou ignorant la pleïade de nègres autour d’Hergé, dont Jacques Martin, Bob de Moor, Roger Leloup…).
    Je ne m’en serais pas davantage préoccupé si la revue du GO « La chaîne d’union » ne m’avait commandé un dossier sur FM et BD. A partir de là, j’ai fait un travail d’enquête journalistique sérieux, je cite toutes mes sources, mes recherches, et je livre ce que j’ai découvert.
    Que l’oeuvre d’Hergé puisse être étudiée par des auteurs beaucoup plus lettrés que lui est tout à fait intéressant, ce n’est pas le même délire que celui évoqué chez les maçons « masochistes ou illuministes ».
    Au frère qui évoque « la charité », je précise que bien des maçons préfèrent les termes de solidarité et de fraternité, et je rappelle qu’il est dit dans l’Evangile que « la charité n’est pas sucre mais sel ».
    Bene sit vobis.
    Jack Chaboud

  • 12
    Nater
    25 mars 2013 à 15h27 / Répondre

    Chère Madame ou bcS
    Mon message ne vous est pas destiné
    J’ai beaucoup de respect pour votre ouvrage et ne permet nullement de porter un jugement
    Ma réponse est destinée a Emerek

    La charité dans certain cas assorti de paternalisme ne me séduit pas et j’ai le droit sous réserve de l’accord de l’auteur du blog de l’exprimer.
    Je dis ce que je pense.
    Je cesse la mes commentaires car nul n’est le centre du monde y compris moi.
    Un point c’est tout

  • 11
    Flupke
    25 mars 2013 à 13h45 / Répondre

    On pourrait à ce compte faire le ménage dans les listings de nos « maîtres vénérés » … qui par certains aspects de leurs paroles et surtout de leurs actes ne sont pas iiréprochables selon nos critères actuels …
    Chez de moins connus :
    Combien de capitaines de navires francs-maçons faisant commerce d’esclaves dans certains de nos ports au début du 19ème siècle ?

    Concernant Hergé je rejoins complètement EmeRek

  • 10
    Liliane
    25 mars 2013 à 13h33 / Répondre

    Bonjour,
    Pour ma part, j’ai lu le livre. Il est super, il éclaire sur la philosophie des personnages et fais des liens entre le programme de philosophie et ses thématiques : la mort, nature et culture, le politique, la conscience, etc. Sans oublier l’analyse des personnages… Vraiment, j’ai appris à la lecture et vos analyses sont pertinentes et soutenues par des citations et des extraits de