Le nouvel "arbre" de la laïcité valenciennois

Un nouvel arbre de la laïcité, en acier, à Valenciennes

Publié par Géplu
Dans Divers

C’est sous une pluie battante, en présence du maire de la Ville Laurent Degallaix et de Jonathan Sapène, secrétaire national du Comité Laïcité République, que les valenciennois ont inauguré ce lundi 9 décembre leur troisième arbre de la laïcité. Particularité, celui-ci est en acier.

En effet, les arbres plantés en 2015, et en 2016 ayant été abattus pas des intégristes catholiques se revendiquant du petit mouvement « Deus Veult », les responsables à l’initiative de ces plantations, alors principalement des Frères et des Sœurs du GODF et du DH se sont concertés et ont décidé de ne pas abandonner face à ces exactions obscurantistes. Rapidement la décision de proposer la réalisation d’un arbre symbolique en acier, beaucoup plus résistant qu’un pauvre arbre végétal, a été prise, et pour porter ce projet la création d’une association antenne valenciennoise du Comité Laïcité République décidée. Tout aussi rapidement des Frères et des Sœurs de la GLDF et de la GLFF rejoignirent l’association, et celle-ci se mit au travail. Jean-Pierre Husquinet, artiste plasticien et professeur à l’École supérieure d’art et de design de Valenciennes proposa un monument en acier sur socle de béton évoquant un livre ouvert devenant arbre dans sa partie haute. Le projet accepté, la Ville de Valenciennes et, pour sa réalisation, le lycée technique du Hainaut y apportèrent leur soutien, et c’est ce 9 décembre 2019 que le « monument » fut inauguré devant une assistance de près de 100 personnes.

Dans son allocution le président du CLR Valenciennes-Hainaut, Thierry Lepoint, rappela : La laïcité est un principe fondamental de la République et, plus généralement, de l’humanisme moderne. C’est elle qui, institutionnellement, fonde les libertés individuelles mais aussi l’égalité des droits. C’est elle qui contribue à l’intégration des citoyennes et des citoyens de toutes origines. C’est elle qui constitue l’assise de la paix civile et de l’unité de la nation.
De la laïcité et de l’humanisme moderne qu’elle soutient, découlent le droit absolu à la liberté de conscience, et par conséquent au libre choix. C’est cette liberté de conscience qui est la matrice de toutes les libertés publiques et privées. C’est cette liberté de pensée qui constitue la source d’émancipation des femmes et des hommes face à tous les obscurantismes, face à tous les fanatismes.
Pourtant, de façon récurrente, la laïcité ne cesse d’être remise en cause ou dénaturée et, avec elle, les idéaux de la République. (…) 

samedi 14 décembre 2019
  • 1
    yonnel ghernaouti, YG
    14 décembre 2019 à 04:54 / Répondre

    Nous pouvons toujours nous reporter aux 2 articles publiés dans « La Voix du Nord » intitulés « Valenciennes : aussitôt planté, aussitôt décapité, l’arbre de la laïcité » du 10 décembre 2015 http://bit.ly/2LUBTlf et « Arbre de la laïcité décapité à Valenciennes : les francs-maçons s’indignent » reprenant le communiqué du Grand Orient de France du 15 décembre 2015 http://bit.ly/2RRBRhU
    Ou encore celui de va-infos.fr « Valenciennois : Une laïcité révoltée et audacieuse ! » http://bit.ly/36BmvSq du 11 décembre 2016.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif