Un opposant ivoirien reçu rue Cadet

Publié par Géplu

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
samedi 27 mars 2021
  • 9
    Luciole
    29 mars 2021 à 21:29 / Répondre

    Avant de recevoir qui que ce soit toute Obédience devrait regarder d’un peu plus très le patrimoine en France de personnalités qui se sont largement enrichies sur le dos de leurs peuples.

  • 7
    JMB
    29 mars 2021 à 15:29 / Répondre

    Pierre,
    Il est évident que le GODF est une obédience « égarée » vis à vis de la régularité. Ce qui n’implique pas que tous ses membres évoluent au sein d’une maçonnerie « égarée ».
    Je te ropose donc une seconde future planche : « quand on n’arrive pas à s’extraire de la mauvaise foi, est-on encore en Franc-Maconnerie ? Peut-on encore se prétendre Franc-Maçon ?

    • 8
      Pierre
      29 mars 2021 à 18:51 / Répondre

      Puisque c’est évident , alors il ne me reste plus qu’à m’incliner . Je vais m’empresser de ranger la ternarité au même endroit que la capacité à douter : sous la voûte étoilée .

  • 5
    ERGIEF
    28 mars 2021 à 14:04 / Répondre

    Certains commentateurs, familiers du site, ont profité de la récente publication d’une contribution de la GLIFF intitulée « Regard sur la notion de liberté du Maçon » pour relancer le débat à propos de la régularité. On a pu constater à la lecture de leurs écrits la confusion qu’ils entretiennent entre régularité et reconnaissance. Ce n’est pas nouveau, quand l’inculture se mêle à la mauvaise foi on débouche toujours sur la bêtise.
    L’article ci-dessus leur permettra peut être d’admettre qu’au delà du respect des landmarks, éléments fondateurs des conditions de la régularité, on ne peut que qualifier d’irrégulière une obédience dont le Grand Maitre s’autorise une ingérence dans la politique internationale de la France, en recevant un opposant profane pour évoquer celle de son propre état.
    Au GODF les GM passent mais ce sont tous des clones issus d’une maconnerie égarée qui n’à strictement plus rien à voir avec l’Idée maçonnique.
    J’ai de bons amis au GO et j’ai beaucoup de peine pour eux.
    En revanche je me félicite chaque jour qui passe d’appartenir à une obédience reguliere, mais non reconnue ce qui m’indiffère.

    • 6
      Pierre
      29 mars 2021 à 11:53 / Répondre

      Le GODF est donc irrégulier et leurs membres évoluent au sein d’une maçonnerie « égarée » , soit .
      Proposition de sujet pour une future planche : quand on arrive pas à s’extraire d’une pensée binaire , est-on encore en Franc-Maçonnerie ?

  • 4
    Yonnel Ghernaouti
    28 mars 2021 à 09:16 / Répondre

    « Je vous parle d’un temps
    Que les moins de vingt ans
    Ne peuvent pas connaître » chantait Charles Aznavour (paroles de Jacques Plante, musique de Charles Aznavour, © éditions musicales Djanik, 1965).
    Souvenons-nous du 22 janvier 2000…
    Rue Cadet, siège du Grand Orient de France, à Paris, quatre autonomistes corses, représentant la direction militaire du FLNC, dont deux poseurs de bombes présumés, sont reçus par quatre Frères. Trois sont membres du Conseil de l’Ordre : Simon Giovannai, Grand Maître, Raymond Ceccaldi, président du Conseil économique, social et culturel de Corse, et Serge Jakobowicz, délégué national du PS aux droits de l’homme et à l’antiracisme. Le quatrième Frère, sans qui cette réunion singulière aurait peu de sens, se nomme François Rebsamen, secrétaire national aux fédérations socialistes d’alors.

  • 3
    Mortimer
    27 mars 2021 à 23:47 / Répondre

    La Françafrique, c’est la génération de Monsieur Sérignac, mais ce n’est plus du tout la politique de la France depuis la fin des présidences de Chirac et Sarkozy.
    C’est le Frère Le Driant qui doit être content de voir son obédience intervenir dans la diplomatie internationale !
    Mais qu’est-ce que le Grand Orient de France vient faire là dedans ?
    Son Convent a-t-il mandaté le nouveau Grand Maître pour intervenir dans les affaires d’un pays souverain ?
    Attention ! Le dernier à avoir voulu se prendre pour ce qu’il n’est pas, en recevant des corses rue Cadet, l’a payé cash.
    Carton jaune !

  • 2
    PDeriemont
    27 mars 2021 à 21:03 / Répondre

    Je ne pense pas que les Obédiences maçonniques et notamment leurs Grands Maîtres , non mandatés pour le faire, soient dans leur rôle en recevant des personnalités d’opposition aux régîmes en place, à moins d’en avoir reçu l’autorisation ou la demande du gouvernement français. La politique africaine de la France s’est trop souvent faite par les réseaux maçonniques . Ce n’est pas ce nous avons fait de mieux dans le cadre de La défense de nos valeurs et principes. La France/Afrique c’est fini. Des Grands Maîtres ont payés de leur mandat le fait d’avoir voulu faire de la politique en lieu et place des responsables politiques.

  • 1
    Athanase Massengo
    27 mars 2021 à 14:23 / Répondre

    Bonne initiative du GODF .
    Mais je m’étonne que les Obédiences françaises ne disent rien face aux dictatures et aux violations des droits de l’homme en Afrique Francophone dont certains sont Grand Maître de leur Obédience nationale.
    Exemple le soutien apporté par une grande Obédience française au dictateur du Congo Brazzaville Sassou Nguesso Grand Maître de la Grande Loge du Congo Brazzaville, au pouvoir depuis 36 ans accusé de génocide des Laris du département du Pool.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous