Une loge du GODF suspendue pour non acceptation d’une sœur en visite

Publié par Géplu
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
lundi 19 décembre 2022
  • 71
    floare albastra
    9 janvier 2023 à 17h57 / Répondre

    Le GOB a trouvé la parade (il a pris son temps); trois fédérations une mixte, une féminine et une masculine …

  • 53
    JMB
    20 décembre 2022 à 22h42 / Répondre

    47- Lazare-Lag
    Les « discussions viriles » étaient effectivement un clin d’oeil au sujet traité. J’aurais pu ajouter un autre clin d’œil plus rugbystique en parlant de « discussions viriles mais correctes »
    Cela étant dit, je te souhaite mon TCF une année de Vénéralat magnifique.
    Prendre le maillet n’est pas neutre. C’est un moment très mportant dans un parcours maçonnique. Les esponsabilités que tu vas porter sont énormes et ton salaire sera à la hauteur de la bonne marche de la Loge et de la satisfaction de tous tes Frères. Mais quel plaisir, je dirais même quelle fierté, quand tu vois que ton travail est récompensé par une bonne harmonie au sein de TA Loge.
    PS : si tu en as envie, je suis à ta disposition pour tout échange ou retour de ta part sur cette année mémorable pour toi.

    • 56
      Joab’s
      21 décembre 2022 à 10h58 / Répondre

      Venant d’un miliant de la direction actuelle de la GLNF, c’est assez savoureux … d’hypocrisie.
      Rappellons que selon cette direction de la GLNF et son « ultime lien avec Dieu » (le GM) le VM ne tient son povoir nullement de l’election par les membres de sa loge n mais de l’ONCTION par le dit « ultime lien » (je n’invente rien : c’est le discours officiel de JPS, ex-GM de la GLNF).
      Ca parait totalement délirant, evidemment, et pourtant c’est la triste réalité qui dénatre ainsi la FM en particulier sur ce point si fondamental de l’installation du VM. Le comble est que la cérémonie d’installation du VM (dans sa partie initiatique) démontre exactement le contraire !
      Et justement le pouvoir et l’harmonie de la loge provient de son election par les membres, par le fait qu’il est installé par son predecesseur qui transmet et nullement un « officier » de l’obedience.
      Ce qui n’empeche pas de rappeler que la loge est adhérente à la « fédération » (obedience). Mais c’est un autre sujet.
      Sinon, en effet, des discussions fermes et sans concession (nul besoin d’y mêler quelque sexisme) vis à vis des déviances lourdes de ce que tu defends s’imposent.

  • 43
    Jack SOULOEIL
    20 décembre 2022 à 16h27 / Répondre

    MDR très jaune en lisant ce débat en ce 3ème millénaire ! Je me réjouis de lire les commentaires suite à l’élection « possible » d’une Soeur comme Grand Maître du GODF !!! et bien sûr laissée à la Porte du Temple d’un Atelier strictement masculin !
    TAF à tous et joyeuses fêtes.

    • 44
      Joab’s
      20 décembre 2022 à 17h41 / Répondre

      Oui, mais comme on le constate sur ce blog ces puérilités gardent des amateurs, ce qui nous ridiculise.. rappelons que l’interdit féminin du 18e siecle en angleterre n’était uniquement par nature mais pour raison juridique: une femme ne pouvait prêter serment! Qu’on y trouve prétexte à instituer 3 siecles plus tard un odieux sexisme donne une idée de dégénérescence dans certains groupes.
      Mais aussi cette étrange dépendance soumission des loges à un pouvoir illusoire et imposteur (obédiences).

      • 48
        Yves Henri
        20 décembre 2022 à 18h59 / Répondre

        ==> 44 JOAB’S

        Je suis probablement trop récent en maçonnerie mais je ne comprends pas la formule « Mais aussi cette étrange dépendance soumission des loges à un pouvoir illusoire et imposteur (obédiences). »

        Au GODF, il n’y a pas soumission des loges, il y a seulement respect du règlement général défini et voté par les loges. On peut imaginer que pour gérer environ 1 380 loges, il soit nécessaire d’avoir un règlement.

        Mais encore une fois, je n’ai probablement pas l’expérience de certains intervenants sur hiram.be

        • 51
          JMB
          20 décembre 2022 à 21h16 / Répondre

          Ne cherche pas comprendre, même avec mes 37 ans de maçonnerie c’est incompréhensible. En fait c’est du chinois … enfin je veux dire, c’est du Joab’s ou du Joaben 😉

        • 54
          Joab’s
          21 décembre 2022 à 10h37 / Répondre

          @48 YH Ta question est evidemment pertinente du fait de la brieveté de mon affirmation et son côté péremptoire en dans la volonté d’être bref.
          En matière de réponse tu peux te contenter de l’insulte habituelle du militant de la GLNF JMB.
          Sinon, si geplu le permet, une réponse plus étoffée, en essayant de rester concis :
          – L’obedience est une organe facultatif : historiquement avant 1717, aucune GL et aujoud’hui de nombreuses loges ne sont rattachées à aucune obedience ou à des groupements très légers. Par conséquent ce premier diktat de nécessité absolue (y compris au GODF) d’obedience est une imposture. Et en plus diffus, y compris dans ton pst apparaît une preponderance des « regles » (tu es donc « régulier » ?) de l’obedience sur celles de la FM… Et tel est le cas du sujet en cours : Les règles de la FM gèrent parfaiement la question de qui entre en loge ou est membre !
          – Cette dérive obedentielle est plus ou moins marquée : dans le cas de la GLNF, les loges n’ont aucune existence financiere et associative independante. Il n’y a qu’une asociation, la GLNF (NB : c’est à l’opposé de la GLUA !). Cette GLNF est vraiment la caricature d’une contre-maçonnerie où des pouvoirs de type gourou, une structure à la soviétique ont pris le pas sur la FM. Ce qui ne signifie pas que les loges et nos FF de la GLNF ne soient pas d’ « excellents » FM. Les quelques militants de la direction de la GLNF sur les blogs (très agités) ne representent evidemment pas l’immensité de nos FF de la GLNF.
          – Historiquement, et pratiquement aujourd’hui, l’obedience (ou plutôt laGL) peut avoir une grande UTILITE pour SERVIR les loges : mutualisation de moyens, formation, locaux, fêtes.
          Par conséquent, j’avance que le pouvoir des obediences(pas toutes) est « illusoire » puisque sans le moindre fondement MACONNIQUE et imposteur lorsqu’il se subsitue des règles maçonniques tricentenaires. C’est pourquoi je defends que les FM et les loges doivent se debarasser du superflu (tailler la pierre ?) pour revenir à l’essentiel.
          Ainsi dans le cas soumis ici :
          – chaque loge est souveraine de ses critères de « recrutement », l’obediience n’a pas à s’en mêler.
          – Aucun FM ne peut revendiquer entrer dans une loge (y compris des officiers de l’obedience) .. sauf peut être historiquement des CRC ? …
          – Pour eviter des frictions, il est de bon ton avant de visiter d’appeler le VM.
          Pourquoi cette affaire excite tant les esprits ? PArce que justement, une directive d’obedience (mixité) s’oppose à la souveraineté des loges.
          A une autre époque, j’avais(VM) interdit d’entrer en loge des Officiers de la GLNF poyr le maintien de l’harmonie. Là aussi … clash !
          Est-ce un combat perdu ? Non ! IL revient à tous nos FF de sortir de cette soumisson de principe, renforcer leur connaissance des règles de la FM et aux loges de se federer en obediences qui les serviront.
          Comme tu le rappelles c’est aux loges d’etablir les missions de l’obédience. Est-ce vraiment le cas au GODF ? Pardon d’avoir été un peu long …

          • 57
            GépluAdministrateur
            21 décembre 2022 à 11h05 / Répondre

            Une obédience est un regroupement de loges ayant une même vision et définition de la franc-maçonnerie.
            Les Loges qui adhérent – évidemment de leur plein gré – à une Obédience (la grande majorité), doivent se conformer aux Règlements votés par les Assemblées Générales de ces Obédiences : leur tronc commun. Ou les loges respectent ces « règles » ou, si celles-ci ne leurs conviennent plus, elles doivent prendre la décision de quitter cette Obédience, au risque sinon de sanctions du groupe pour refus d’application des règles communes.

            • 58
              Joab’s
              21 décembre 2022 à 11h17 / Répondre

              Tu enonces là un principe associatif de toute fédération. ET toute fédération doit evidement énoncer des principes voulus par les adhérents. Et en effet chaque loge doit s’interroger si les valeurs de la federation sont acceptables (et inversement).
              Quelque soit la « majorité » le fait que des loges se dispensent fort bien d’obedience DEMONTRE (mathématiquement) que l’obedience n’est pas INDISPENSABLE.
              Comme tu le sais, mon propos est surtout de s’en prendre à la FATALITE que certains imaginent d’une soumission (dont on constate les méfaits).

            • 59
              Luciole
              21 décembre 2022 à 12h11 / Répondre

              En fait dés la première femme (ou devenue femme) admise au GO la logique devrait amener tôt ou tard une soeur à la Grande Maitrise de l’Obédience.
              (Ce que j’avais déjà dit il y a des années). L’ accélération aidant et la démagogie ambiante qui veut se dédouaner à bon compte de tout soupçon de racisme,d’anti-féminisme + le courant Woke, le cas va probablement se présenter sous peu. Les tentatives de freiner la promotion des soeurs au Conseil de l’Ordre donc les candidatures sont des combats perdus d’avance.
              Je n’y vois rien de mal.Il vaut surement mieux une femme intelligente à la tête de toute organisation plutôt qu’un homme incompétent (en un seul mot svp).

            • 60
              GépluAdministrateur
              21 décembre 2022 à 12h29 / Répondre

              Je suis parfaitement d’accord avec toi Luciole, et surtout avec ta conclusion. 🙂

            • 61
              Joab’s
              21 décembre 2022 à 12h40 / Répondre

              ce qui reste quelque peu etrange dans votre conclusion commune, c’est un reste de « même une femme » … à condition qu’elle soit competente … Et si, compte tenu de ce qu’on attend d’un GM, vous vous desinteressiez de ce qui est hors sujet (femme ou homme) ?
              Un peu etrange aussi … que se debarasser de racisme, sexime serait « démagogie » …
              imaginez donc une femme noire à la tête de la GLDF bientôt …

            • 63
              Luciole
              23 décembre 2022 à 17h52 / Répondre

              à Joab 61
              Mauvaise lecture cher Joab il n’y a pas de « même une femme  » dans mon propos et celui de Géplu..C’est exactement le contraire.J’ai écris « il vaut surement MIEUX une femme INTELLIGENTE… »le reste est un détournement.
              Une Soeur intelligente même verte ou zébrée me conviendrait mieux que certains olibrius de triste mémoire.
              Les statuts de la GLdF sont clairs sur la question.
              Bonnes fêtes Joab et une heureuse année sans reflux gastrique.

            • 62
              Joab’s
              21 décembre 2022 à 13h27 / Répondre

              Remplacons dans ta conclusion « femme » par « noir » et « homme » par « blanc » … (ou inversement) beaucoup trouveraient celà odieux, non ?
              Alors pourquoi le sexisme est non seulement toléré mais imposé à la GLDF ? et pas le racisme ?

  • 40
    Joab’s
    20 décembre 2022 à 14h09 / Répondre

    Nous sommes là encore sur une inversion des réalités, des valeurs, inversion qui tient grâce à un aplomb illimité cultivé dans certains groupes (et pas seulement le groupe sectaire glnf).
    Ainsi dans le monde reel, normal, y compris maconnique la mixité ne se discute pas. C’est normal, banal.
    Le sujet est donc bien la perpétuation d’un SEXISME dans des groupes et à notre honte des groupes maçonniques.
    Ensuite la question de l’interventionnisme obédientiel. Une obédience est elle en droit d’imposer a des organismes indépendants (même si adhérents) un comportement condamné par la loi ? Ca mériterait un examen au niveau pénal!
    Par contre, a l’inverse le GO peut tres bien prendre des mesures contre une loge qui contrevient aux lois du pays. (Sexisme).
    Tout groupe qui instaure du sexisme dans son fonctionnement devrait (selon moi) être condamné.
    Nb: une loge est maître a chaque candidature de qui entre et le vm a chaque visite. Personne ne peut exiger être reçu!
    Donc j’invite toute loge qui le souhaite à ignorer les directives illégales de sexisme venant d’obédience et si l’obédience réagit la traîner devant la justice. Dur ??? Non ! Pas plus que ces diktats odieux.

  • 38
    Marianne
    20 décembre 2022 à 11h24 / Répondre

    Il ne faut pas oublier dans ce débat les spécificités locales. Les élus du Var au Conseil de l’Ordre ont toujours été de farouches adversaires de la mixité. C’est … culturel chez eux !
    Il ne faut donc pas s’étonner de ce qui est arrivé.
    Par contre, bravo à la CSJM sur ce coup. Il est grand temps qu’elle revienne à une stricte application du RG, après ses « errements » des trois dernières années, où elle ne servait qu’à régler des comptes en interne. N’est-ce pas Géplu ?

  • 36
    JMB
    20 décembre 2022 à 10h52 / Répondre

    @ Lazare-Lag (29)
    Merci Lazare-Lag pour ton intervention très factuelle qui me change des délires de AC.
    Voici mes réponses :
    1 et 2 : OK merci pour l’info
    3 : j’imagine qu’il y a dû avoir des discussions (me permettras-tu de les qualifier de viriles ?) entre les protagonistes. Et même si on peut espérer que le candidat ne les ait pas entendu, je suppose que l’ambiance à l’intérieur de la Loge a dû sacrément être plombée. On n’a pas toujours besoin d’être à l’intérieur pour détruire l’égrégore d’une tenue.
    Personnellement, durant tous mes Vénéralats, je m’astreignais avant chaque tenue, et particulièrement avant une initiation, à être calme et serein afin de faire la plus belle cérémonie possible aux candidats.
    3 bis : une Sœur ou un Frère doit avoir avant tout un comportement fraternel. Son insistance pour assister à la tenue suivi de son dépôt de plainte me fait penser qu’elle ne l’a pas eu. D’où mon point d’interrogation derrière Sœur.
    4 : il s’agit effectivement de la Loge qui a porté plainte en soutien de la Sœur non admise.
    Il y a au moins 2 principes maçonniques qui sont, du moins je l’espère, immuables et transverses quelque soit les obédiences, ce sont la fraternité et la politesse. Durant mes différents Vénéralats, j’ai TOUJOURS été informé, AVANT la tenue, de la venue d’un F. visiteur, quelque soit son grade ou qualité, ou d’un F. souhaitant accompagner un Candidat.
    5 : selon moi, le VM est le seul maître à bord lors d’une tenue et il est le seul responsable du bon fonctionnement de SA Loge. Avec ce dépôt de plainte et cette suspension, je considère effectivement que son autorité a été bafouée.

    En fait la seule question qui mérite d’être posée (en tout cas c’est ainsi que je vois les choses), ce n’est pas pourquoi a-t-on aiguiller ce candidat vers cette Loge mais QUI ?
    A priori ce n’est pas la sœur en question, bien que tu l’as présente comme sa marraine, ou alors ce serait du machiavélisme ou du masochisme.
    Le candidat quant à lui ne semble pas lui en avoir parlé bien qu’elle soit, selon tes dires, un membre proche de sa famille. D’ailleurs lui a-t-on demandé si il aurait plus heureux si elle avait été présente à son initiation ?
    Consécutivement, plutôt que de se braquer ainsi, même si elle souhaitait vraiment assister à cette initiation, la réaction élégante, courtoise, fraternelle et intelligente de cette Sœur, rigide et engoncée dans ses idées, n’aurait-elle pas été de se retirer discrètement pour ne pas troubler la paix et l’harmonie de la Loge avant la cérémonie d’initiation puis de venir participer aux aux agapes et de féliciter le nouvel Initié. C’est ce qu’on appelle avoir de la classe.
    PS: dans cette terrible histoire, celui dont on parle le moins, mais qui est le plus à plaindre, est malheureusement le nouvel Initié.

    • 37
      Jean-Luc Potier
      20 décembre 2022 à 11h09 / Répondre

      « la réaction élégante, courtoise, fraternelle et intelligente de cette Sœur, rigide et engoncée dans ses idées, n’aurait-elle pas été de se retirer discrètement pour ne pas troubler la paix et l’harmonie de la Loge avant la cérémonie d’initiation puis de venir participer aux aux agapes et de féliciter le nouvel Initié. C’est ce qu’on appelle avoir de la classe. »
      .
      Ça aurait même été encore plus la classe si elle avait demandé s’ils n’avaient besoin de personne en cuisine pendant la tenue.

      • 39
        JMB
        20 décembre 2022 à 13h55 / Répondre

        37- Jean-Luc Potier
        Lorsqu’on veut s’incruster dans une conversation en faisant de l’ironie prétendument humoristique, il vaut mieux avoir lu les commentaires précédents.
        Ce n’est pas avoir de la classe mais tout simplement avoir de l’intelligence.

        • 42
          Jean-Luc Potier
          20 décembre 2022 à 14h35 / Répondre

          à JMB 39
          Oui, évidemment, l’intelligence de demander où est la cuisine.

          • 46
            lazare-lag
            20 décembre 2022 à 18h42 / Répondre

            Et en plus il insiste….

            • 49
              Jean-Luc Potier
              20 décembre 2022 à 19h01 / Répondre

              Non Lazare, tu n’as pas compris.
              C’est de l’aberrante proposition de JMB que je me moque. Qui estime que cette sœur « rigide et engoncée dans ses idées » (et pas le VM de la loge qui ne veut pas la recevoir) aurait du « se retirer discrètement pour ne pas troubler la paix et l’harmonie de la Loge avant la cérémonie d’initiation puis de venir participer aux aux agapes et de féliciter le nouvel Initié. »
              Rien d’humiliant pour la sœur là-dedans ? Elle n’est plus l’égale de ses Frères ?
              C’est pour ça que je demande, avec ironie, s’il n’aurait pas plutôt du, avec humilité, proposer de s’occuper de la cuisine…
              S’il y a un macho dans cette histoire, ce n’est pas moi !

            • 50
              lazare-lag
              20 décembre 2022 à 21h03 / Répondre

              @ J-Luc Potier (49:
              Effectivement, tu as raison, je n’avais pas bien perçu ton ironie à la première lecture, je suis un peu passé à côté.
              Et du coup, passé aussi à côté de ce que tu appelles « aberrante proposition » de JMB.
              En fait, JMB est souvent dans la provocation, voire dans l’outrance, et on ne peut pas passer non plus tout son temps à tout relever, à tout débattre, à tout remettre en cause.
              Sur ce sujet, du refus fait à une soeur du GODF de participer à une initiation dans une autre loge du GODF, je crois en avoir assez dit jusqu’ici, on aura compris assez bien ce que j’en pense.
              Je laisse donc un peu la place aux autres.
              La parole circule sur les colonnes.
              Et à l’avenir, je serai donc plus attentif à tes propos, ils ne sont effectivement pas dénués de réflexion ni de bon sens.
              Mais attention au maniement de l’ironie à l’écrit, parfois ça ne rend pas le même effet qu’à l’oral.

            • 52
              JMB
              20 décembre 2022 à 21h52 / Répondre

              49 Jean-Luc Potier
              Se cacher derrière de la sois-disante ironie afin de ne pas reconnaître ses propos machos, je trouve ça très « petit ». J’irais même jusqu’à dire que c’est indigne d’un Franc-Maçon. Mais apparemment ça n’a pas de te déranger plus que ça !

      • 45
        lazare-lag
        20 décembre 2022 à 18h40 / Répondre

        @ 37:
        Pourquoi quand les machos s’essayent à l’humour c’est toujours lourdaud?
        Parce que ce n’est pas de l’humour, évidemment pas.
        Et donc ce n’est absolument pas classe, vraiment pas: c’est niveau caniveau.
        Désolé pour ma spontanéité.

    • 47
      lazare-lag
      20 décembre 2022 à 18h51 / Répondre

      @JMB (36):
      Qualifier des discussions de viriles? Si tu veux, mais c’est assez amusant de les qualifier ainsi lorsque le point central, ou d’achoppement, de ces discussions est le sort réservé à une soeur….
      Pour le reste, on ne peut faire que comme toi, émettre des hypothèses, supposer telle ou telle attitude de tel ou telle, épiloguer ou supputer à loisir. Bref on ne sait pas grand chose, il manque pas mal d’éléments. Voilà tout.
      Cela étant, je goûte aux « vertus » du vénéralat depuis septembre. Et donc certains de tes propos vénéralesques (j’invente des mots?) trouvent comme un écho dans ma propre, courte et vraiment récente expérience du poste.

  • 32
    Luciole
    19 décembre 2022 à 21h10 / Répondre

    Le cas est assez étonnant,en temps normal un visiteur doit savoir quel serait l’effet de sa visite s’agissant d’une rareté dans la région semble t’il.Prendre un contact préalable aurait été souhaitable pour éviter tout malaise.
    A la place du VM et s’agissant de l’initiation d’un proche je l’aurais autorisée car ne contrevenant pas au nouvel aspect du GO.
    Il pouvait faire remarquer que dans cette loge ce serait exceptionnel.
    Par contre ce qui ne l’est pas c’est d’aller jusqu’au manque de réception pour des agapes.Ce qui aurait permis de gommer légèrement
    le refus précédent.Il n’y a rien d’initiatique à opposer au manque de courtoisie et d’hospitalité.
    Je rejoins cependant Lazare qui fait partie du GO et est mieux placé que moi pour un avis autorisé
    A la GLdF nous n’avons pas ces problèmes.Si un convent décidait la mixité (camouflée ou pas),il se trouverait je gage un nombre suffisant de ff pour recréer une Obédience masculine.
    Par contre que des loges masculine et féminine,se retrouvent une ou deux fois par an pour traiter d’un travail au sujet connu traité séparément serait surement intéressant.

    • 41
      JMB
      20 décembre 2022 à 14h25 / Répondre

      32- Luciole
      Dans l’article de Géplu il est bien précisé que la Sœur a été reçue aux agapes.
      Je suis d’accord avec toi pour dire que cette situation est étonnante. La Soeur en question aurait dû, selon moi, informer le VM de la Loge de son intention d’être présente lors de l’initiation. Ensuite, selon la réponse, elle aurait dû penser en premier au futur initié et non à son orgueil mal placé, puis aux réactions des F. de la Loge et de sa Loge et enfin aux conséquences éventuelles pour son obédience.
      N’oublions jamais que l’orgueil est des 7 capitaux.

  • 31
    Orobouros
    19 décembre 2022 à 21h03 / Répondre

    La « mixité » un combat ???
    Un combat de qui contre qui ? Un combat de Maçons contre des Maçons?
    Quelle est cette Maçonnerie où s’impose le combat sans débattre? la Parole est-elle perdue? Quid de la Liberté et quid de l’Amour?
    On s’enfonce dans un effroyable absolutisme.

    • 35
      Luciole
      19 décembre 2022 à 23h02 / Répondre

      à Orobouros 31 (amusante remarque de la part d’un serpent qui se mord la queue!)
      En réalité nous n’en sommes déjà plus là.Avec les nouveautés concernant la liberté de choix de genre à l’intérieur d’une sexualité elle même devenue insaisissable on peut se demander (et je le fais) que restera t’il de la FM après tous les changements (souhaités?) prévus?
      Une fois tout admis à quoi riment des attentes,des épreuves,des règles,des rituels?

    • 55
      Joab’s
      21 décembre 2022 à 10h44 / Répondre

      tu as tout à fait raison ! La mixité n’est pas un combat ! C’est la règle de vie dans la société civilisée. PAr contre ce qui est un combat est de lutter contre le sexisme, honte de notre FM !
      Justement un des problèmes est de laisser perdurer que le sexisme serait « la norme » et la mixité quelque chose à conquérir. Ne soyons plus complaisants avec le sexisme, d’autant plus si c’est un diktat obedentiel…. Peut ête faudrait-il se pencher si ces diktats ne meritent pas action en justice ?

  • 29
    lazare-lag
    19 décembre 2022 à 20h03 / Répondre

    @ JMB (16):
    1/ La réponse est oui.
    C’est bien sur ce motif que le VM refuse l’accès au temple à cette « personne » (sic), laquelle « personne » est une Soeur du GODF, elle en possède tous les droits, attributions ou qualités, comme tous les autres protagonistes de cette affaire .
    2/ Réponse oui également.
    Ce refus a été expressément exprimé à notre Soeur, ou à d’autres intervenants dans la procédure de conciliation, aucun doute là-dessus.
    3/ Comment un sœur refusée d’entrée dans un temple peut-elle « ruiner la cérémonie d’initiation d’un de ses proches », en n’y participant pas, et en étant de facto interdite d’entrée ?
    Si l’on est refoulé à l’extérieur du Temple, la supposée capacité de nuisance à l’intérieur du dit temple me paraît totalement compromise, sinon ridiculement nulle.
    3 bis/ Pourquoi un point d’interrogation derrière Soeur ? (cf : « Soeur (?) »). Elle est reconnue, je viens de le dire, comme Soeur à part entière au sein du GODF, comme les autres intéressés à ce dossier notamment les deux VM opposés par leur dépôt de plaintes.
    4/ De quelle loge est-il question dans cette question ? Et de quels « principes maçonniques » ?
    S ‘agit-il de la loge qui a déposé plainte, en soutien de la Soeur non admise à pénétrer et « invitée (???) à rejoindre les autres participants aux agapes à l’issue de la cérémonie ? Ou s’agit-il de la loge du VM qui refuse l’entrée aux femmes ? On peut avoir une pensée pour chacune de ces deux loges, et pour chacun des VM qui les dirigent.
    Étant précisé que par « principes maçonniques » il faut bien évidemment entendre ceux ayant cours au GODF, et bien évidemment pas dans une autre obédience.
    Il serait donc malvenu, voire ridicule, de penser cet épisode interne à une obédience avec une grille de lecture provenant d’une autre obédience, surtout si cette autre obédience est étrangère à toute mixité. Ici le « copier/coller » n’a vraiment pas lieu d’être.
    5/ En quoi l’autorité d’un VM dans sa loge est-elle ici bafouée ?
    Il y a un litige, un contentieux qui oppose deux loges, donc 2 VM, celui présidant la loge dont est issue la Soeur qui souhaitait soutenir et accompagner un proche de sa famille, et qui s’en faisait une joie, et celui qui se refuse à la présence de toute sœur, fût-elle à ce point apparentée au candidat à l’initiation, marraine certainement, et fût-elle Soeur de plein droit, de plein grade, et de pleine qualité.
    Ici il y a un VM obtus, en tout cas obtus par rapport au respect des règles adoptées au sein de l’Obédience, et au sein des Loges.
    Et dont Yves Henri (17) rappelle fort opportunément qu’il s’agit d’un règlement général démocratiquement élaboré, établi et approuvé par les loges, en Convent. Et régulièrement amendé aussi.

    En fait la seule question qui mérite d’être posée, (en tout cas c’est ainsi que je vois les choses,) c’est pourquoi a-t-on aiguiller ce candidat sur cette loge en particulier, alors que j’imagine qu’elle est connue pour sa rigidité sur ce thème des visites des Soeurs.
    Et alors qu’est connue également l’existence de cette Soeur qui souhaite être présente pour l’initiation à la maçonnerie d’un membre proche de sa famille ?
    Consécutivement, plutôt que de se braquer ainsi, même s’il ne souhaitait pas de présence féminine, la réaction élégante, courtoise, fraternelle, en un mot intelligente de ce VM rigide et engoncé dans ces idées, n’aurait-elle pas été d’orienter les deux, le candidat et sa marraine, le futur apprenti et la sœur confirmée, vers une autre loge plus en accord, plus souple ? C’est cela qui m’intrigue le plus, et qui aurait pu finalement éviter un épisode aussi désagréable pour tout le monde.

  • 28
    JMB
    19 décembre 2022 à 19h18 / Répondre

    Parler de ce qu’ils ne connaîssent pas semble être une grande spécialité pour certains.
    Personnellement j’ai occupé à plusieurs reprises le poste de VM dans différentes Loges et je n’ai JAMAIS
    eu le besoin de demander l’aval de qui que se soit pour faire ce que nous avions décidé avec mes PM et mon collège d’Officiers.
    Alors les fantasmes et les problèmes de prostate des pisse-vinaigre finissent à force par me faire sourire.
    Mais ne dit-on pas que  » l’insulte est l’argument final de celui qui ne trouve plus rien à dire” !

  • 27
    Joab’s
    19 décembre 2022 à 17h52 / Répondre

    Ce sujet montre a quel point d’odieux peut amener l’approche similaire de secte du groupe de l’ultime lien avec Dieu( la Glnf). JMB en est un produit typique. Faut il montrer “fraternité “ avec de telles dérives ?
    Ensuite, la question se pose aussi au GO de loge souveraine. Car le GO a aussi cette triste dérive de maçonnerie d’obédience! En FM c’est en effet le VM qui est le seul chef de l’Ordre et décide de sui peut entrer en loge. S’il annonce qu’il interdit l’entrée sous prétexte sexiste il revient à l’obédience de se prononcer si une telle loge peut faire partie de l’obédience.
    Mais dans tous les cas la loge reste le seul organe maçonnique indiscutable, obligatoire. L’obédience est facultative. Elle peut être utile, c’est à chaque loge d’apprécier.
    En résumé je trouve odieux que l’obédience impose aux loges dans un sens ou l’autre. Mais c’est aussi aux loges d’être adultes et ne pas se soumettre à des pouvoirs imposteurs.

  • 26
    Charles DAUPTAIN
    19 décembre 2022 à 17h26 / Répondre

    La mixité des genres est un phénomène profond des sociétés occidentales – et pour le moment d’elles seules – et la Maçonnerie, qui a initié autrefois le mouvement, le suit aujourd’hui. Dans quelques décennies toutes les obédiences seront mixtes et on n’imaginera même pas qu’il en soit autrement. Le Grand Orient de France a géré cette évolution naturelle comme il a pu et finalement pas si mal (même s’il n’y a jamais eu de vote formel et que cette évolution est un bel exemple du pouvoir du « gouvernement des juges »).
    Maintenant, dans une structure numériquement importante comme le GO, on peut imaginer qu’il y ait encore des réticences. Après tout, jusqu’à il y a une grosse dizaine d’années le contrat quand on rentrait au GO c’était la non-mixité.
    À partir de là deux solutions : soit une approche pragmatique et fraternelle, pas d’affrontement, on laisse les choses évoluer tranquillement et le temps fera son œuvre… Soit on veut mettre le feu au lac et, comme le montre l’affaire évoquée ici, c’est assez facile.
    Si ce militantisme fait tache d’huile, les quelques dizaines de Loges à qui on interdit d’exister comme elle le faisait avant passeront à la GL où elles seront probablement, après un temps d’adaptation, aussi heureuses.
    Mais on ne m’empêchera pas de penser que c’est un peu dommage. La tradition du GO, c’est de rassembler les différentes sensibilités maçonniques : sociétale, initiatique, révolutionnaire, bourgeoise, avec ou sans GADLU ou Bible etc.
    Virer ces Frères c’est à mon sens perdre un peu de l’âme du GO.
    « Si tu diffères de moi mon Frère, loin de me léser tu m’enrichis » affiche la belle fausse citation de Saint-Exupéry à l’entrée de la rue Cadet. Manifestement il ne faut pas trop différer quand même.

  • 23
    Cécile Revauger
    19 décembre 2022 à 16h25 / Répondre

    Le Conseil de l’Ordre et la CSJM n’ont fait qu’appliquer le règlement général du GODF, mis à jour par les différents votes des Convents. La loge suspendue a enfreint ce règlement et méritait donc clairement d’être sanctionnée (notons qu’il ne s’agit que d’une suspension de six mois). Aucune loge du GODF ne peut refuser une visiteuse membre du GODF au seul motif de son genre, cela ne saurait être plus clair.
    Les obédiences féminines ont une autre logique, expliquée par leur histoire. Elles se sont constituées à une époque où la discrimination contre les soeurs dans toutes les obédiences masculines prévalait. Elles ont donc clairement indiqué dans leur règlement qu’elles n’initieraient que des femmes. Le GODF a choisi en 2010 2011 de laisser tomber toutes les discriminations et a confirmé ce choix récemment en précisant les modalités à l’égard des soeurs visiteuses. On ne peut donc en aucun cas comparer les obédiences. Respectons le choix des obédiences féminines, mais que ces dernières respectent également le choix du GODF.

  • 16
    JMB
    19 décembre 2022 à 14h43 / Répondre

    Cette malencontreuse histoire et ses conséquences, qui selon moi ne grandissent pas le GODF, m’interrogent :
    1- Est-on sûr que le VM, qui a refusé l’accès de SA Loge à cette personne, l’a fait uniquement parce que c’était une femme ?
    2- Lui a-t-il dit expressément que c’était pour cette raison ou est-ce une interprétation de cette personne ? 3- Que penser d’une Sœur (?) qui, par orgueil ou par idéologie, préfère ruiner la cérémonie d’initiation d’un de ses proches (?),
    4- Que penser d’une Loge qui soutient une action tellement éloignée des principes maçonniques,
    5- Que penser d’une Obédience qui bafoue, à coup de règlements purement administratifs, l’autorité d’un Vénérable Maître dans SA Loge.
    Conclusion :
    Le GODF ferait bien de s’inspirer de la position de la GLFS rapportée ici-même (7) par notre TCS Françoise Renaud-Gurtner.

    • 17
      Yves Henri
      19 décembre 2022 à 15h29 / Répondre

      Cher JMB,

      « Une obédience qui bafoue… » ?? Et que dirait-on d’une obédience qui ne fait pas respecter un règlement général démocratiquement décidé par ses Loges ?

      • 21
        JMB
        19 décembre 2022 à 16h06 / Répondre

        Cher Yves Henri
        On dirait simplement que, dans sa grande Sagesse, a reconnu qu’elle avait outrepassé ses droits.
        PS: dans cette histoire qui ne regarde pas, étant à GLNF, ce n’est pas la position du GODF qui me choque le plus mais la réaction de la sois-disante « sœur » qui a préfèré pourrir la cérémonie d’initiation d’un de ses proches et son entrée dans sa toute nouvelle obédience. Ça montre l’étendue de sa Fraternité !

        • 24
          Adrien C
          19 décembre 2022 à 16h46 / Répondre

          « la réaction de la sois-disante « sœur »  » !
          Mais plus que délirant tu deviens ignoble JMB.
          Cette sois-disante sœur est une sœur du Grand Orient de France, jouissant des mêmes droits que ses Frères. Et en voulant assister à l’initiation d’un de ses proches, dans une loge du GODF où elle a autant sa place que ses frères, elle n’allait certainement pas « pourrir la cérémonie ».
          Ton dédain pour cette sœur et les femmes en général est répugnant.

          • 25
            GépluAdministrateur
            19 décembre 2022 à 17h05 / Répondre

            Bon, Adrien et JMB, une fois encore je vais devoir vous demander d’arrêter ces « échanges » qui outrepassent la fraternité

    • 18
      Adrien C
      19 décembre 2022 à 15h52 / Répondre

      Il est vraiment délirant ce JMB.
      Lui qui vient d’une obédience où les loges n’ont absolument aucune souveraineté ni liberté, ou pour simplement aller pisser il faut l’autorisation du Grand Maître provincial, qui ne s’octroient qu’à eux-mêmes le titre de franc-maçon et qui ne reçoivent bien évidemment personne en visite, et surtout pas des femmes, vient ici donner des leçons et juger une autre obédience.
      Conclusion, avant d’ouvrir sa gueule JMB ferait bien de balayer devant sa porte, et j’ajouterai « Un malheureux commentaire qui ne grandit pas celui qui l’a prononcé ».
      Gonflé le mec.
      (Oui, « le mec », car comme tu ne me reconnais pas comme franc-maçon, moi non plus.) 🙁

  • 11
    pedrope
    19 décembre 2022 à 11h11 / Répondre

    Socrate à Alcibiade.
    Ainsi
    « Tu cohabites, mon pauvre ami, avec la pire des ignorances »6.
    Et pourtant, par le passé, de grands esprits ont franchi les nec plus ultra de leur époque.
    Quelques exemples de ces évidences disparues, de ces limites franchies … pas toujours sans mal !
    L’esclavage : La religion en offrait une explication simple et évidente : la Genèse nous explique que les noirs sont victimes d’une malédiction divine depuis que Cham avait regardé son père nu

    L’infériorité féminine : Comme pour l’esclavage, lorsque l’argument de la culpabilité de la femme, transmise depuis Ève, « maillon faible » du jardin d’Eden, perdit de sa force, la science prit à nouveau le relais.
    En 1879 Gustave Le Bon écrivait :
    [Les femmes] « Représentent les formes les plus inférieures de
    L’évolution humaine et sont beaucoup plus près des enfants et
    des sauvages que de l’homme adulte civilisé »,
    Et :
    « Cette infériorité intellectuelle des femmes est trop évidente pour
    être contestée un seul instant »

    En 1879, quand Gustave Le Bon écrit cela, nous sommes un siècle après la
    Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne d’Olympe de Gouge, nous sommes pile à l’époque où notre Sœur Louise Michel déclare que « La question des femmes est, surtout à l’heure actuelle, inséparable de la question de l’humanité. »
    Et que
    « Si l’égalité entre les deux sexes était reconnue,
    ce serait une fameuse brèche dans la bêtise humaine »

    • 15
      lazare-lag
      19 décembre 2022 à 14h25 / Répondre

      Heureusement qu’il s’agit des paroles de Gustave Le Bon. Qu’aurait-il écrit s’il s’était appelé Gustave Le Mauvais….

  • 10
    Joab’s
    19 décembre 2022 à 11h10 / Répondre

    Deja eviter l’utilisation de l’adjectif “régulier “ vide de sens : personne ne se revendique “irrégulier “ . C’est une grosse bêtise qui arrive à duper des crédules sui pense se donner une importance avec. “Religio-sectaire “ ou “sexiste “ est adapté à la réalité.

  • 9
    Le Zin
    19 décembre 2022 à 11h01 / Répondre

    Dura lex, Sed lex.
    .
    Le GODF, obédience « progressiste » acceptait déjà officiellement la visite des SS dans ses loges depuis une décision du Convent de 1973.
    En 2010 et 11, le même Convent s’est prononcé pour l’autorisation donnée aux loges qui le souhaitaient d’initier des femmes. La grande majorité des loges du GO recevaient déjà sans problème des Sœurs en visite. Dix ans plus tard, par une décision du Convent en 2019 confirmée en seconde lecture en 2020, il est devenu interdit aux quelques dernières loges qui refusaient de recevoir des Sœurs « du GODF », c’est-à-dire de la même obédience qu’eux, de le faire.
    Si ces « rares » loges n’acceptent pas la ligne et l’esprit du Grand Orient elles devront le quitter, et cette décision de la justice du GO, 6 mois de suspension, est un dernier avertissement.

    • 13
      JMB
      19 décembre 2022 à 13h29 / Répondre

      9- Le zin
      « Ein Volk, ein Reich und ein Führer » ! Achtung, dernier avertissement !

      • 19
        Adrien C
        19 décembre 2022 à 15h57 / Répondre

        Appréciation effectivement tout à fait digne d’un « régulier ».

  • 7
    Françoise Renaud-Gurtner
    19 décembre 2022 à 10h35 / Répondre

    Mes TTCCSS, mes TTCCFF,
    Je pratique en FM depuis 36 ans dans la GLFS en tant que femme… En Suisse, nous, les SS pouvons visiter les LL masculines qui nous acceptent, sauf par les réguliers! Nous, les SS, acceptons toute visite de SS ou de FF régulièrement initié, même les réguliers!
    Nous sommes des Maçonnes. Libres dans une Loge Libre. Et chaque Loge décide de sa pratique… Si le calendrier prévoit « réservé aux SS de l’Atelier », c’est que cette Tenue a une importance pour la Loge!
    Donc, de vouloir imposer la mixité à une Grande Loge d’essence masculine, c’est pour moi une aberration ! Nous étions jumelées avec une Loge de Chinon: nous les recevions, ils nous recevaient pour des partages de travaux annuels sous la bienveillance d’un grand inspecteur…
    Aussi, ce charabia administratif n’a rien à voir pour moi avec la pratique de la FRATERNITE! Et notre devise: Sagesse, Force, Beauté est une ligne de conduite pour une Loge, pour une FMaçonne! J’ai. dit!

    • 12
      Remi
      19 décembre 2022 à 11h38 / Répondre

      @ FRANÇOISE RENAUD-GURTNER – post 7
      Ma TCS, tes mots résonnent avec autant de pertinence, d’intelligence que d’amour fraternel et démontrent une très grande et rare sagesse, couronnée par un talent immense. Puisse les maçons, en te lisant, se sentir piqués d’une noble émulation. Bien à toi.

      • 20
        Adrien C
        19 décembre 2022 à 16h01 / Répondre

        Et la noble émulation ne sera noble que si évidemment tu restes chez toi.
        Mais bon dieu (avec un petit d), que viennent faire les femmes en maçonnerie où elles n’ont rien à faire, expliquent les « réguliers »…

      • 33
        Luciole
        19 décembre 2022 à 21h18 / Répondre

        à Françoise Renaud-Gurtner 7
        Comme Remi,j’approuve ce que tu as écrit ma chère sœur mais tu indiques « les loges masculines qui nous acceptent » or dans le cas de cette histoire cette loge n’accepte pas les soeurs!

    • 14
      JMB
      19 décembre 2022 à 13h40 / Répondre

      7- Françoise Renaud-Gurtner
      Puisses-tu éclairer le GODF de ta divine sagesse et de ton intelligence !
      Avec mes sincères et très fraternelles amitiés de la part d’un Frère « régulier » de la GLNF.

  • 6
    Yves Henri
    19 décembre 2022 à 9h59 / Répondre

    ==> Michel Hermand

    Et quelle est cette suite ?
    Merci

    • 8
      JMB
      19 décembre 2022 à 10h53 / Répondre

      6 Yves Henri
      La suite ? Il suffit de lire l’article !

  • 5
    Mai 68
    19 décembre 2022 à 9h57 / Répondre

    La liberté absolue des Loges ne peut en aucun cas déroger au RG approuvé par le Convent.

  • 4
    ERGIEF
    19 décembre 2022 à 9h38 / Répondre

    Sur le plan purement juridique, Il faut d’abord vérifier si le règlement particulier de la Loge est antérieur à la date de modification de l’article 63. Auquel cas c’est ce dernier qui est incompatible avec les us de la Loge. Ça peut se plaider.
    Sur le plan éthique, cette Loge, si elle veut rester fidèle à ses valeurs et au 4eme landmark, doit quitter le GODF et rejoindre une structure obedientielle régulière.

  • 3
    Cécile Revauger
    19 décembre 2022 à 9h00 / Répondre

    Bravo pour cette décision des instances du GODF, oui la mixité reste un combat.

    • 22
      lazare-lag
      19 décembre 2022 à 16h07 / Répondre

      Attention cette décision n’est pas définitive. A priori les parties ont toujours la possibilité de faire appel. A suivre.

      • 30
        Le Zin
        19 décembre 2022 à 21h01 / Répondre

        Oui Lazare, et Géplu le dit bien.
        Mais les faits sont là : deux articles importants du RG ont été clairement et de façon délibérée violés.
        Je ne donne pas beaucoup de chances à un appel.

        • 34
          lazare-lag
          19 décembre 2022 à 21h19 / Répondre

          Tout à fait d’accord.
          Il me revient qu’au dernier Convent du GODF, à Montpellier, fin août 2022, on nous a fait voter sur des modifications de la Constitution puis, consécutivement, du Règlement général, permettant d’intégrer le terme « Soeur », en gros là où il manquait.

  • 2
    Olivier TOURCHON
    19 décembre 2022 à 7h48 / Répondre

    Bonjour,

    « La Mixité reste un combat ». Ainsi s’achève ce texte. Savons-nous quelles sont les raisons exactes invoquées par le Vénérable de la loge « accusée » pour refuser la présence de cette sœur ?

    Si la défense de la mixité est importante pour moi aussi, sa défense y compris lorsqu’elle n’est pas invoquée est contre-productive.

    AMHA

    • 64
      K.A
      26 décembre 2022 à 9h58 / Répondre

      2 – Les principales raisons sont claires, cette loge est constituée au Rite français moderne et travaille selon le Régulateur de 1801, dont le rite précise :  » que nous ne recevons pas les femmes dans nos mystères, mais etc ect… » . Les membres de cette loge née avant la modification des statuts généraux du GO ont fait également le choix libre de pratiquer leur maçonnerie entre frères uniquement selon le rite originel du GO. Leur choix est désormais interdit de séjour de facto au GO. C’est le même problème pour toutes les loges qui pratiquent le RFM, il y en a plusieurs dans le sud-est dont celle qui a réactivé cette version du rite français en 1979, en France et au GO. Le GO même s’il accepte les multiples patentes porte en exécration cette version du Rite français. Perçu comme un archaïsme établi sur un sexisme dépassé et biblique, refusant au passage la liberté de s’assembler librement et de reconnaitre de la sorte la diversité des pratiques de l’Ordre. Sous couvert de noble combat pour l’égalité de droit entre hommes et femmes est retiré à l’autre l’égalité de choix ; le seul restant pour ceux souhaitant une pratique traditionnelle, symbolique et initiatique, relevant de la valise ou de l’abandon de sa propre liberté associative.

      Ajourner le profane, ou l’initier au RF Groussier et non au RFM aurait pu être une solution, toutes les loges du GO ayant pour rite de base le RF Groussier. Ces frères semblent cependant avoir défendu leur droit d’exister selon leur choix, dans une version du rite appartenant historiquement au GO dont la laïcité et la tolérance s’avèrent à l’étude pour ceux qui s’intéressent à son histoire, égale aux versions contemporaines. Désormais, cette liberté ne parait plus exister au GO, tordre le bras des derniers porteurs d’âme (zut voilà un gros mots) de l’histoire de la FM française, car le RFM est LE rite originel du GO, descendant directement des premiers rites maçonniques connus et le laisser aux obédiences dogmatiques qui le dénaturent souvent dans des versions religieuses et déiste, est plus qu’une erreur, c’est une faute. Parce que ces loges sont aussi le conservatoire de pratiques authentiques qui démontrent que la laïcité, comme la mixité, ne sont pas des dogmes qui s’appliquent par la force et le nivellement, mais par l’acception de chacun à construire selon sa liberté de conscience une société plus libre, plus juste, plus ouverte et tolérante. Tant pis pour le GO, dommage pour ces loges, tant pis in-finé pour la franc-maçonnerie toute entière.

      • 65
        ERGIEF
        26 décembre 2022 à 13h26 / Répondre

        60 @KA. Merci pour cette argumentation étayée qui élève le niveau du débat et justifie amplement la position de cette Loge, assiégée de tous côtés pour des considérations purement profanes.

        • 67
          lazare-lag
          26 décembre 2022 à 15h50 / Répondre

          @ Ergief (60):
          Argumentation étayée, érudite, argumentée, vraisemblablement.
          Mais pour justifier la position de cette loge sait-on si c’est cette argumentation-là qui a été utilisée pour justifier l’interdiction de présence d’une soeur à l’initiation de quelqu’un de sa famille.
          Je n’en suis pas vraiment certain. C’est juste une hypothèse. Plutôt fragile, je crois bien.
          En tout cas le VM a été beaucoup plus simple dans ses explications. Pas de femme, pas de soeur. Point à la ligne. C’est pas très érudit et étayé comme argumentaire.

      • 66
        Anubis Rê
        26 décembre 2022 à 15h01 / Répondre

        Il faut laisser la rigidité à la GLUA, ne pas tomber dans ce travers contre-maçonnique.
        La dernière cathédrale gothique est-elle construite comme la première ? Non.
        Cela enlève-t-il qque chose à la dernière ? Non, bien au contraire, plus vaste, plus haute, le chantier exécuté plus rapidement par l’évolution des techniques et des matériaux, par la progression de l’intelligence et l’ouverture d’esprit.
        Je ne vois vraiment pas ce qu’une femme peut enlever à l’exécution juste et parfaite du rituel du RFM -que je pratique.
        On peut et on doit garder l’entièreté du texte. L’occasion de sourire de certains passages.
        Et ne me parlez pas d’égrégore, on n’est ni en religion, ni dans un cercle magique.
        Le rituel maçonnique exprime des principes clairs. C’est notre esprit embrouillé par des siècles de croyances qui nous incite à y percevoir des messages cachés et croire qu’il nécessite des conditions particulières pour opérer. Je ne pense pas que la loge Liberté Chérie bénéficia de conditions optimales. Et nos Excellents Frères Maçons ont ouvert les Travaux , travaillé et fermé les Travaux, et ce fût certainement le seul moment où ils purent ressentir un peu de bonheur au milieu de l’horreur.
        On peut appeler cela « conserver la tradition et l’exécuter dans un cadre actuel » en présence d’une ou plusieurs femmes par exemple, et c’est heureux !
        S’il me faut l’illustrer pour être bien compris, on peut penser à une commode XVIIème dans un intérieur très moderne, dépouillé, sur un sol de marbre et des murs blanc. Elle ressortira et révèlera toute sa valeur, celle de l’Histoire.

        • 68
          K.A
          26 décembre 2022 à 17h29 / Répondre

          99 – Certes la dernière cathédrale gothique n’enlève rien à la première, mais son existence n’impose pas la fermeture même temporaire de la première. La rigidité n »est pour rien dans la liberté de s’assembler selon ses choix et dans une pratique intègre du rite entre frères uniquement, si certains le désirent et souhaitent le pratiquer ainsi, cela relève du principe de liberté la plus absolue de conscience, ces derniers n’empêchant en rien des sœurs de pratiquer leur maçonnerie comme elles le désirent.
          Les rituels ne font pas qu’exprimer des principes et c’est heureux, car dès lors, ils ne sont plus que des exercices de sociabilité ou fraternité et sororité ne sont que des cache-misère qui disparaissent à la première crise, la preuve par la suspension. Mais, ils sont bien des outils d’expériences individuelles qui permettent de prendre place dans une confrérie ou la tolérance est le mettre mot depuis sa création, confrérie de membres libres de construire selon leurs intimes convictions, sans que leurs choix soient condamnés par l’air du temps ou par quelques redresseurs de tort, soucieux de rentrer les brebis égarées dans l’enclos de la pratique et de la pensée unique. Tradition veut dire transmission, libre à chacun de pratiquer cette transmission dans un « cadre actuel ». Considérer comme contre maçonnique le choix libre de frères de transmettre selon leur désir, comme le font implicitement les promoteurs des dogmes, revient simplement à leur retirer le seul pouvoir du fameux « franc-maçon libre, dans la loge libre » : celui d’initier librement au profit de celui de recevoir obligatoirement. Qui dès lors est le plus rigide, le plus rétrograde, et en guise de finalité, mettra la commode du XVIIᵉ purement et simplement au grenier, voir à la poubelle.

        • 69
          Anubis Rê
          26 décembre 2022 à 19h15 / Répondre

          68 – Ah mais elle est excellente celle-là !
          Donc cette loge s’arc-boute sur son règlement intérieur, crie au viol de sa liberté, mais pour ce qui est de respecter le règlement du GODF à qui elle a prêté serment ce sera quand elle aura le temps.
          Six mois de suspension c’est plus que coulant de la part du GODF face à un tel parjure.

          • 70
            K.A
            26 décembre 2022 à 23h28 / Répondre

            -68 . Ha bien d’accord, vous avez oublié, fermez le ban à la fin.

  • 1
    Michel HERMAND
    19 décembre 2022 à 7h26 / Répondre

    Cela n’a rien de surprenant. D’abord, on fait voter la mixité en garantissant la liberte absolue des Loges en matière de droit d’appartenance et de droit de visite. Dans un deuxième temps, on supprime la liberté en matière de droit de visite. La suite est prévisible.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous