Vade-mecum des Ordres de Sagesse du Rite Français

Publié par Jiri Pragman
Dans Edition

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mardi 15 février 2011
  • 12
    Pat DLS
    15 décembre 2017 à 11:46 / Répondre

    Bonjour, je travaille au Rite Français Traditionnel (RFT). J’ai choisi le travail sur les symboles et la spiritualité. Nous ouvrons et refermons les travaux au nom du GADLU. C’est mon choix. Ce que je mets derrière le GADLU m’est personnel. Je me refuse à travailler sur des sujets de société et à conotation politique qui d’après moi, n’apportent pas grand-chose à cette société ni à la politique. Je visite régulièrement d’autres Ateliers et je me fais ma propre idée sur ce qui s’y passe.
    Concernant ce Vade-mecum des Ordres de Sagesse du Rite Français, Par Jiri Pragman, ma question est la suivante : y aborde-t-on les ordres de sagesse au RFT ? merci de me répondre

  • 11
    Jakub
    3 février 2013 à 03:23 / Répondre

    And what?
    « La conscience est un juge inflexible. »
    You good French maisons are afraid to publish answer to your little brother?
    Maybe he find new horizons after reading text of St Paul and Blessed John Paul II.
    And not only lessons from premier ordre GRADE D’ÉLU.

    By the way. I also wait for your help in better understanding of Rite Francaise. Can you share Groussier rite rituals with Person who “looking for light” – or you are narrow minded sectarians? And please don’t pretend that you don’t understand english language. Every French man pretend that, and after they go to London for comparison of rituals in purpose to make the French ones more TRADITIONELLE.

  • 10
    Jakub
    1 février 2013 à 13:51 / Répondre

    « la conscience est un juge inflexible »

    St Paul “ad Romanos”
    You have good commentary about that in
    Joannes Paulus II “Veritatis Splendor” cap.2, 57-64

    I looking for info on hauts grades (sagesse) of rite Monsieur Groussier?
    Any good maison Francais can help?

  • 9
    Jacques Ashmole
    28 décembre 2012 à 17:30 / Répondre

    Quand on parle du rite français (ou du rite moderne), il s’agit en principe du rite issu du Régulateur du Maçon de 1801. Comment ne pas se réjouir du travail des Freres René Guilly et Roger Girard pour réanimer certainement l’un des premiers rites de la FM spéculative ?
    Les autres rites créés au GO pour des raisons politiques n’ont fait que dénaturer son sens.

  • 8
    Jean MICHEL
    25 avril 2012 à 16:58 / Répondre

    Je cherche un texte sur « la conscience est un juge inflexible ». Si quelqu’un peut m’aider!!!

  • 7
    Pascal
    6 mars 2011 à 15:52 / Répondre

    Merci Jiri d’avoir posté cet article sur les Ordres de Sagesse du Rite Français.

    Ces Ordres ont été réactivés dans les années 60-70 par quelques pionniers qui sont venus du Grand Orient de France pour faire revivre ce Rite dans la plupart des Obédiences françaises, le Grand Orient ne les ayant réactivés qu’à la fin des années 90.

    Ce Rite se retrouve aussi bien au Grand Orient de France, qu’à la Grande Loge Nationale Française, la GLFF, la GLMF, la GLMU, la GLTSO, la LNF, etc.

    Ce qui est intéressant, c’est que le Rite Français, dans sa sobriété, permet toutes les variantes et interprétations possibles. C’est une vraie école de la Liberté.

    Dans la région de France où je réside et pratique ce Rite aussi bien en Loge bleue qu’en Chapitre, je suis vraiment épaté de voir toute la palette d’interprétations possibles au sein du Grand Chapitre Général de Grand Orient de France : certains Chapitres ont un rituel minimaliste et ne traitent que de sujets sociétaux, d’autres sont très attachés au symbolisme et à un rituel traditionnel, d’autres, comme le mien, se trouvent à mi-chemin entre les deux tendances.

    Certains travaillent à la Gloire du Grand Architecte de l’Univers, d’autres pas, c’est au choix et selon la recherche des membres.

    Cela existe déjà en Loge bleue et cet esprit de liberté subsiste au-delà. Voilà pourquoi à titre personnel j’ai choisi de resté au Français dans l’après-Maîtrise, car cela me convient, tout comme d’autres voies peuvent convenir à d’autres Frères et Soeurs. A chacun sa voie maçonnique.

  • 6
    Jiri Pragman
    19 février 2011 à 07:32 / Répondre

    Le dénommé Thot Hermes m’a maintenant accusé de me prendre pour un père fouettard et de m’aligner sur les censeurs du GODF dans mon blog trop orienté.

    Ce qui est amusant, c’est qu’à l’occasion de mon article sur les voeux du Grand Maître du GODF, un Frère quelque peu excité m’avait interpellé: Tu n’apprécies pas mais pas du tout le GODF et, tu ne t’en caches jamais, les principes de cette obédience, ses valeurs hérissent les poils de ta barbe et lorsque tu le peux tu l’affirmes haut et fort sur ton blog dont j’apprécie parfois le contenu. Et il s’exclamait plus loin: Quelle honte.

    J’en irrite donc quelques-uns (et sans doute plus) et pour des raisons diamétralement opposées. Quand comprendront-ils qu’il ne s’agit aucunement d’être pro- ou anti-GODF mais de rendre compte et de commenter, en toute liberté, des faits, des actions, des positions? Je suis également capable de me rendre compte que le principe hermétique Ce qui est en bas est comme ce qui est en haut, et ce qui est en haut est comme ce qui est en bas n’est pas d’application au GODF.

    Thot Hermès a affirmé qu’il ne participerait plus à ce blog. Il en est de toute façon banni pour trollisme persistant.

    Les commentateurs sont invités à s’exprimer sur le sujet, les Ordres de Sagesse du Rite Français.

  • 5
    Jiri Pragman
    18 février 2011 à 06:26 / Répondre

    Thot-Hermès a déjà eu des avertissements et pourrait effectivement être écarté. Personne n’est dupe de ce jeu qui consiste à dénigrer une Obédience dite historiquement et numériquement importante pour mieux mettre en valeur des Loges qui, parce qu’elles seraient « libres et indépendantes » seraient meilleures. A vrai dire, on ne voit pas en quoi un caractère « sauvage » ou a-obédientiel confèrerait des qualités supérieures à ces Loges. Je ferme la parenthèse car l’article ne concernait ni ces Loges, ni le GODF, ni le Rite Groussier mais bien les Ordres de Sagesse du Rite Français. Les commentaires hors sujet seront « mis au coin » puisqu’il me faut jouer au maître… d’école.

  • 4
    kalilooela
    18 février 2011 à 05:15 / Répondre

    Il n’en demeure pas moins vrai que l’intervention de toto, si elle ne relève pas de la stupidité (car il n’est certainement pas stupide, juste troll), fait preuve d’une haine improductive et/ou d’une méconnaissance totale de ce dont il parle.
    Pour en revenir au sujet du post, le rite français, et le Groussier entre autres, est un très beau rite, qui amène le Frère à réfléchir (tout cap, mais ça fait pas beau dans le gris typographique déjà bien mis à mal par les limitations php/html).S’il est moins « lourd » que certains autres, c’est qu’il fait plus de place au travail de la loge. Plus ramassé, il n’en est que plus dense, et je peux assurer notre admirateur de sade que, s’il l’étudiait avec honnêteté (ici un long paragraphe auto-censuré sur les valeurs morales des trolls), il en découvrirait les richesses et l’intelligente profondeur.
    En conclusion, je comprends tout à fait que Jiri ne puisse/veuille pas modérer à tour de bras les remarques des trolls de ce type, et j’ajouterai une bonne raison à cela : on pratique la maçonnerie pour (entre autres) s’améliorer, pas parce qu’on est parfait dés le départ. Thot nous prouve simplement qu’il a eu tout à fait raison d’entrer en maçonnerie parce qu’il a un très long chemin à parcourir, même si on peut douter qu’il taille sa pierre avec la même assiduité que celle dont il fait preuve pour défendre les dégénérés pseudo-révolutionnaires qu’il chérit.
    En ce qui me concerne, dés que je trouve ce livre en librairie, je me l’achète, et je continuerai à pratiquer avec force et vigueur (ah ah, c’est pas du français ça 🙂 le rite Groussier.
    Et trois bises à Ronan, dont le commentaire, même s’il est légitimement agacé, apporte, lui, des informations constructives.

  • 3
    Jiri Pragman
    17 février 2011 à 18:12 / Répondre

    Il y en une différence entre la mise en cause d’une Obédience (mise en cause avec laquelle je ne suis pas d’accord d’ailleurs) et le fait d’intervenir par exemple en parlant de la « stupidité » de tel ou tel intervenant.

    Je ne vais pas par ailleurs passer plus de temps à modérer qu’à rédiger des articles. Je ne suis pas non plus un « ci-devant » modérateur et je n’ai que faire des interpellations pseudo-révolutionnaires. Si ma manière de modérer ou pas ne plaît pas à tel ou tel intervenant, je ne le retiens pas.

  • 2
    Ronan
    17 février 2011 à 17:54 / Répondre

    Que sais-tu du GODF, à part tes fantasmes?
    Pourquoi parler ainsi, toujours et encore négativement, d’une obédience qui n’est pas la tienne et dont tu ne connaîs manifestement rien, mis à part des idées préconçues?
    Est-ce que je viens critiquer les rituels fantasques des Egyptiens? Leurs 95 ou 99 degrès fleuris? Non, et pourtant, il y aurait à dire… C’est quand même incroyable, cette propension récurrente des donneurs de leçons à venir poser leurs jugements définitifs sur des sujets dont ils ignorent à peu tout et qui, par ailleurs, ne les regardent pas puisqu’ils ne sont ni de l’obédience concernée, ni du rite critiqué.
    Des dizaines de milliers de maçons travaillent « au Groussier », comme tu le dis avec ta morgue et ton mépris. Leur travail vaut bien les fantasmagories de certains rites.
    Beaucoup de loges du GODF pratiquent en effet le rituel Groussier qui a signé un salutaire retour vers plus de symbolisme et de rigueur dans les rituels, après la période positiviste de la fin du XIXe siècle, ce qu’ignorent la plupart de ses détracteurs. D’autres travaillent au Régulateur (1786-1801, pour la plupart simplement en remplaçant le GADLU par le progrès de l’Humanité et l’Article premier des Constitutions). C’est le cas de ma loge, qui possède son tapis et ses trois flambeaux, « à la française » et pratique le signe d’horreur français, tel qu’on peut le voir sur un tablier du XVIIIe au Musée de la rue Cadet. Leur travail ne manque ni de dignité, ni de spiritualité (laïque, quel mot affreux), et les Frères qui travaillent au rite français s’autorisent à te renvoyer ton mépris à la figure.
    Enfin, concernant le maître des lieux et ci-devant modérateur, il serait bon qu’il applique à tous ces messages agressifs un traitement sans complaisance. Qu’apporte le message de TH? Rien, juste de l’agressivité et de la bêtise. Alors, pourquoi le laisser passer? Question ouverte… Mais je ne vois pas pourquoi ceux qui se bornent à répondre aux trolls devraient être seuls à être montrés du doigt. Un traitement équanime s’impose.

  • 1
    thot.hermes
    16 février 2011 à 20:05 / Répondre

    Le vrai rite Français est très beau, et peut générer de formidables égrégores . Par contre le  » GROUSSIER  » est vide et sans âme . Le GODF pratique le  » GROUSSIER  » , faut il conclure que cette Obédience est vide et sans âme ? Je me pose la question .

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous