Dictionnaire des Francs-Maçons Illustres

Par Jiri Pragman dans Edition

Ce dictionnaire est signé Monique Cara et Marc de Jode. Il procède sans doute de la même démarche que celle de ces sites web qui consacrent des pages aux « Francs-Maçons célèbres ». Il ne s’agit pas ici de mettre en avant des personnalités connues pour leurs travaux et recherches maçonniques mais plutôt un florilège des hommes et des femmes qui laissèrent leur trace dans l’Histoire de l’humanité. Français ou étrangers, leurs noms restent gravés dans notre mémoire collective et leurs actes dans les domaines : politiques, sociaux, militaires, scientifiques, philosophiques ou artistiques ont encore une influence dans nos vies et dans notre culture.
Ce dictionnaire entend « maçonnerie » dans son sens le plus large agrégeant à la Franc-Maçonnerie « classique » (« régulière » ou non) la Maçonnerie occultiste ainsi que certaines sociétés philosophiques, politiques et philanthropiques.
Quelques remarques cependant :
A propos de Louis Armstrong (pp. 13-14). L’hypothèse selon laquelle Louis Armstrong aurait été membre d’une Montgomery Lodge à New York est contredite puisqu’il n’y aurait pas de Loge de ce nom à New York; par contre, Armstrong aurait été membre des Knights of Pythias. Armstrong a certes interprété I’m beginning to see the light mais cette chanson est due à Don George, Johnny Hodges, Harry James et Duke Ellington. Absent de ce dictionnaire, Edward « Duke » Ellington, membre de Ia Social Lodge Washington D.C. (Prince Hall) aurait ainsi livré ses impressions d’initiation.i
A propos de Cagliostro (p. 41) : Son errance s’achève à Rome en 1789 dans la prison de San Léo où il sera étranglé dans sa cellule. Il s’agit ici d’une hypothèse qui n’est pas à ma connaissance avérée.
A propos de Leopold Ier (p. 123). Il ne fut pas le beau-fils éphémère de George IV mais, simplement, son beau-fils même si son épouse, la princesse héritière Charlotte, mourut en 1826. Il était général de cavalerie dans l’armée russe en 1813 et non colonel; il n’était pas présent à Zurich pour se faire initier mais fut initié par communication. Son épouse morganatique (de 1829 à 1831) fut Caroline (et non Karoline) Bauer. La phrase En 1814 les possessions flamandes des Hasbourg avaient proclamé leur indépendance pour fonder les Pays-Bas mais, les catholiques du sud ayant fait sécession, la Belgique proclame son indépendance en 1830 comprend plusieurs erreurs qu’il serait ici trop long de détailler. Il semble aussi incorrect de dire que Léopold dédaigne le Grand Orient de Belgique qui devient pourtant la première obédience du pays et se déclare indépendant du pouvoir royal; en effet, le 23 février 1833, le Grand Orient de Belgique qui s’installe est placé « sous la protection spéciale de Léopold Ier, Roi des Belges ».
A propos d’Albert Pike (pp. 162-163). Le Dictionnaire des Francs-Maçons Illustres indique : Dans la mémoire collective des américains, le général Albert Pike s’inscrit comme un des fondateurs du Ku Klux Klan. Grand Sorcier du KKK avec le général Nathan Bedford Forrest, Pike rédigea en 1867 les rituels pratiqués par les membres du Klan. Ces affirmations sont pour le moins contestables si l’on en croit l’article Albert Pike did not found the Ku Klux Klan publié dans le très documenté site de la Grand Lodge of British Columbia and Yukon.
A La Cale Sèche

dimanche 07 janvier 2007 6 commentaires

Étiquettes : , ,

  • 6
    Jiri Pragman 2 janvier 2013 à 17:40 / Répondre

    @Emile

    Voir mes remarques dans l’article ci-dessus.

  • 5
    Émile 30 décembre 2012 à 15:04 / Répondre

    Désolé.

    Mais, ce livre est pleins d’erreurs. Je l’avais reçu en cadeau mais je l’ai mis a l’endroit ou il était le plus utile.. à la récupération.

    Émile

  • 4
    stéphane Potelle 13 février 2007 à 14:45 / Répondre

    Bonjour, est-ce que quelqu’un a les coordonnées de Marc de Jode ?
    ou de Monique Cara ?
    Il n’y a pas que l’article sur Pike qui pose des problèmes, mais tout le livre qui ne comporte aucun renvois aux sources utilisés.
    Merci,

    SP

  • 3
    Jacques Cécius 11 janvier 2007 à 20:14 / Répondre

    C’est devenu une habitude, chez nos amis anti-maçons, de présenter Pike comme un type détestable, et même un sataniste pratiquant!
    Un site anti-maçonnique le sunomme Baphomet ! ! !

  • 2
    EMEREK 8 janvier 2007 à 21:56 / Répondre

    Je suis bien d’accord avec toi Jiri sur les ragots vomis sur PIKE.

    Qui a lu « Morals and Dogma » parmi ces censeurs.(Je l’ai lu…).

    Ce livre donné à tous les maçons du REAA outre-atlantique est à mille lieues des préoccupations du KKK.

    A qui profite le crime? Salir ce personnage retombe inéluctablement sur le rite Ecossais ancien et accepté dont PIKE est l’un des défenseurs éminents.

    Je n’achéterai pas ce livre inutile et ragougnasse….

  • 1
    Eliram 7 janvier 2007 à 17:05 / Répondre

    Je n’ai jamais compris l’intérêt de faire des dictionnaires et sites sur les F:.F:. et S:.S:. célèbres pour ce qui est de leur vie profane et surtout lorsque celle-ci n’a que peu de rapport avec la FM et le travail initiatique en général.
    Lorsque j’étais encore étudiant, j’ai vu l’histoire de l’histoire (historiographie) qui m’a toujours paru être un domaine autocomplaisant. Tout en ce jetant des fleurs quant à l’implication d’historiens dans la cité, mes professeurs aimaient répété que tous les intellectuels se passionnaient (se passionnent encore) pour cette science. Ce genre d’écrit est tout ce qu’il y a de plus futile à mon humble avis. Mais comme la futilité à le vent en poupe, souhaitons lui un certain succès.

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
Lorem mi, porta. leo. Praesent libero.