Sceau GLMU

Discours des Bernardins, la réaction de la GLMU

Publié par Géplu
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
dimanche 15 avril 2018
Étiquettes : ,
  • 7
    RVXL
    15 avril 2018 à 18:52 / Répondre

    Pourquoi si ce n’est par engagement politique ( qui normalement n’a rien à faire en FM) que l’on s’offusque, toutes les autres confessions ont des contacts réguliers, pourquoi l’église catholique devrait elle se terrer. Des F et S sont catholiques, ou d’autre confessions, et défenseurs de la laïcité, cela peut s’entendre. Nos F et S laïcards bouffeurs de curés, n’ont semble-il pas la même appétence pour les clercs fondamentaliste d’une autre confession, elle bouffeuse patentée de laïcité.

  • 6
    Jean_de_Mazargues
    15 avril 2018 à 17:20 / Répondre

    La GLMU, qui résulte d’une scission d’une scission d’une scission … adopte à son tour la devise « Laïcité, Laïcité, Laïcité ».

  • 5
    Altec
    15 avril 2018 à 15:32 / Répondre

    Le principe de séparation de la société civile et de la société religieuse n’exclu en rien que ces sociétés se rencontrent , se parlent etc …sans parle des exception (Guyane, Alsace Moselle)
    Qu’y a t’il d’intolérable dans le fait que le Président de la France parle avec toutes les organisations (légales) ?
    La laïcité n’est en rien la négation du fait religieux .Ne reconnaître aucun culte n’est pas d’en nier l’existence.
    Pour ma part je trouve bien prétentieuses certaines déclarations d’Obédiences Maçonniques qui pour la plupart sont inconnues de la plupart de nos concitoyens.
    Je ne pratique aucun culte , je suis franc maçon depuis bien des années

  • 4
    Chicon
    15 avril 2018 à 12:06 / Répondre

    Ce discours de E Macron a eu le mérite de faire sortir du bois les obédiences nostalgiques de l’epoque bénie de l’anticlericalisme.

    • 8
      Daniel Depris
      16 avril 2018 à 15:16 / Répondre

      L’anticlericalisme n’est pas une tare. C’est l’un des piliers du socialisme humaniste authentique tel que le concevait Jean Jaurès. L’anticlericalisme ne s’oppose pas à la spiritualité. Il s’oppose à l’usage malhonnête qu’on en fait sur le plan social et politique. Il est donc plus que jamais d’actualité.

      • 9
        Patrice21
        16 avril 2018 à 18:50 / Répondre

        Jean Jaures (1859-1914)
        Nous sommes au XXI siecle !,evoluons un peut …
        Ou se trouve l’aspect malhonnete si ce n’est de faire de la politique sous couvert Maconnique

        • 11
          Daniel Depris
          17 avril 2018 à 11:44 / Répondre

          Devons-nous renier l’humanisme authentique sous prétexte qu’il est du XVIIIe ou du XIXe siècle ? Thomas More est beaucoup plus intéressant que ce petit roquet de Macron. Mais comme Jaurès il a été tué pour avoir été trop humain, plus soucieux des intérêts du peuple que de ceux des prétendus « puissants ».

          • 12
            Altec
            17 avril 2018 à 23:17 / Répondre

            « roquet »
            Sans rien renier le respect est utile parfois

            • 14
              Aumont
              18 avril 2018 à 09:25 /

              Depris peut retourner s’assoir en haut de la colonne du nord pour un moment.

          • 13
            RVXL
            18 avril 2018 à 01:41 / Répondre

            Votre dérapage est-il justifié par l’inconsistance de votre argumentation, pas certain que cela en compense la faiblesse. Le modérateur s’est-il absenté ?

      • 10
        ETIENNE MICHA
        16 avril 2018 à 19:55 / Répondre

        Voilà un éclaircissement pertinent et réaliste ! Merci.

  • 2
    Patrice21
    15 avril 2018 à 11:23 / Répondre

    C’est un discours « intolerable » un retour en arriere , une construction de l’esprit tout comme les religions ont fait a l’aube des temps . C’est ce que j’entends dans les mots de la Glmu faisant de la laicite une religion emergeante , un dogme. Avec des mots violants tout comme pratiquaient les religions a leur origines Au XXI il serait temps d’accepter la foi et la laicite. On peut etre croyant et laique rien ne s’y oppose et cela fait partie de la Vie
    Arretons de faire toujours reference au passé et construisons, nous FM, un futur tolerant Sur des bases ni politiques ni religieuses, mais fraternelles en elevant notre esprit au dela de ces contingeances en donnant un sens a la Vie Humaine et a la Sagesse Universelle
    Beau et doux dimanche

    • 3
      Chicon
      15 avril 2018 à 11:40 / Répondre

      (2) tout est bien dit, rien a ajouter.

  • 1
    ETIENNE MICHA
    15 avril 2018 à 10:00 / Répondre

    « ABAKA! » Le cléricalisme renaît… : c’est la peste jaune

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous