BaladoQuebec

Les femmes en franc-maçonnerie… au Québec

Publié par Géplu
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
samedi 24 février 2018
  • 3
    Bathsheba
    26 février 2018 à 13:09 / Répondre

    C’est vrai on ne relève jamais cet accent provençal très accusé, ni l’unique marseillais, le corse, le sarladais ou encore des divers accents africains, suisse et de cet incontournable accent parisien….
    Même au Québec, que j’ai eu le plaisir de parcourir, il s’y trouve divers accents.
    Les accents belges, montréalais sont parfaitement Nobles et Authentiques dans leur Persévérance à parler
    la langue Française avec «le moins d’anglicismes possibles».
    Les commentaires sur l’accent belge, montréalais, québécois deviennent quelques peu redondants, ennuyeux. Vous ne trouvez-pas? Au bout du compte, superficiels, si peu fraternels…pourtant «les différences ne peuvent que nous enrichir » c’est bien connu !
    Attention, d’abuser de cette éternelle note sur l’accent de l’un ou de l’autre; cela peut blesser….voire, entraver leur libre expression. Ce serait dommage.
    p.s. J’ai vraiment apprécier l’exposé «en diaspora» de cette Dame sur la Femme en Franc-maçonnerie. Ce n’est pas si courant, et, surtout nous provenant de l’Amérique du Nord.

  • 1
    Cartier
    24 février 2018 à 09:46 / Répondre

    Pourquoi sourire des accents? L’essentiel c’est que la langue française vive, dans sa diversité. y compris en Belgique.

    • 2
      GépluAdministrateur
      24 février 2018 à 10:17 / Répondre

      Rien de moqueur dans mon sourire. Bien au contraire, plutôt un plaisir.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous