Jésus, franc-maçon ?

Publié par Jiri Pragman

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mardi 20 mars 2007
Étiquettes : ,
  • 8
    monique jurez
    25 décembre 2008 à 10h49 / Répondre

    Je vous conseille la lecture de LA CLE D’HIRAM de Christopher Knight et Robert Lomas. Livre à lire et relire vu la richesse des informations. On y trouve la réponse à toutes nos questions.

  • 7
    Mayor Lucienne
    26 octobre 2008 à 10h02 / Répondre

    « Point de vue de Jésus et conceptions maçonniques » est disponible par le site du F.A.R. (Fonds Activités Rittmeyer) : http://www.evoluer.ch avec d’autres ouvrages et des exposés de Charles Rittmeyer sur DVD.

  • 6
    Lucienne
    21 mars 2007 à 23h31 / Répondre

    En 1961 le pasteur Charles RITTMEYER proposa à La Juste et Parfaite Loge de Saint Jean « La Fraternité » à l’Orient d’Yverdon, sa planche d’élévation à la Maîtrise intitulée: « POINT DE VUE DE JESUS ET CONCEPTIONS MAÇONNIQUES » Cette planche éditée à petit tirage , mérite notre attention par un contenu original qui valut au Pasteur sa condamnation en « sorcellerie » par son épiscopat ,lequel l’amena jusqu’au Tribunal fédéral pour appartenance à la Franc-maçonnerie
    L’attendu du Tribunal est interessant:  » Que reste-il à M Rittmeyer s’il perd sa paroisse? Il lui reste beaucoup, toute sa dignité de pasteur, d’homme consacré et qui n’a eu qu’un défaut: de comprendre l’Evangile autrement que la plupart des théologiens de son époque. »
    L’originalité fut d’interpréter l’Evangile à la lumière de sa pratique maçonnique. Un must devenu très difficile à se procurer! Hélas! Hélas! Hélas!
    Mais un livre plus récent et toujours disponible peut désaltérer tous les « cherchants » Il s’agit de « JESUS DANS LA TRADITION MAÇONNIQUE’ écrit par Jérome Rousse-Lacordaire , dominicain et bibliothécaire à la bibliothèque dominicaine du Saulchoir. Livre à découvrir s’il en est!

  • 5
    Jacques Cécius
    21 mars 2007 à 17h18 / Répondre

    Efectivement Jésus était juif, probablement pharisien « libéral ». Les chrétiens des temps apostoliques, à Jérusalem et dans toute la Judée, fréquentaient les synagogues et observaient les prescriptions de la Loi mosaïque, jusqu’à ce que Paul entre en scène.
    Cela étant, en tant que protestant je me sens très proche de mes frère juifs, frères aînés dans la foi.
    Le pasteur Wilfred Monod, père de Théodore Monod, a écrit dans un de ses sermons sur l’orige de l’Eglise : « le jour où Constantin a fait du christianisme la religion officielle, la croix a été prolongée par une épée ».

  • 4
    Fox
    20 mars 2007 à 18h42 / Répondre

    Jésus chrétien ?
    Ca c’est fort !

    Si Jesus a pratiqué une religion, c’est le judaïsme.
    Impossible de parler de christianisme avec sa mort (et donc sa résurrection selon ses fidèles)
    Jésus n’a en aucun cas pu être chrétien, c’est une simple question de logique.

    Maintenant, faut-il voir un lien tre la graal et la coupe d’amertume, c’est une autre question

    TAF

    Fox

  • 3
    Pierre-Jean
    20 mars 2007 à 14h08 / Répondre

    En tout caq pas au REAA c’est certain! 😀
    —-
    Mais Jésus était-il chrétien?
    Je vous conseille à tous le visionnage de l’excellente série documentaire de Prieur et Mordillat « L’origine du Christianisme » (Arte Video)

  • 2
    Jacques Cécius
    20 mars 2007 à 10h57 / Répondre

    Faisait-il partie du RER ? Car, si mes souvenirs sont bons, il était chrétien…

  • 1
    Eliram
    20 mars 2007 à 1h50 / Répondre

    Père charpentier, hummm … peut-être, qui sait ?

    Frat:.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous