La 1re ‘grande interview’ du GM de la GODF

Publié par Jiri Pragman

Le nouveau Grand Maître du GODF Daniel Keller vient d’accorder sa première grande interview à lexpress.fr, écrit François Koch dans son blog La Lumière. C’est vrai que l’entretien publié intégralement dans L’Express est plus long que celui déjà publié dans Nice Matin
 
Même s’il avait adopté une posture de candidat de la rupture, Keller continue à profiler l’Obédience comme un organisme devan produire une réflexion (Il faut aujourd’hui organiser notre réflexion collective afin de redevenir des anticipateurs) mais il semble promettre de s’abstenir de déclarations tonitruantes.
 
Les questions de Koch sont fortement tournées vers la capacité de production intellectuelle du GODF avant d’évoquer les relations avec les partis. Le GODF devrait être plus en amont des partis poliques » qu’il faudrait « challenger ». 
 
La question de la reconstruction de l’unité de la franc-maçonnerie française détruite depuis dix ans (dixit Koch) est abordée avec Keller qui reconnaît que ce pas son sujet de préoccupation n°1. C’est-à-dire que c’est important de dialoguer, de partager des valeurs communes, mais il ne faut pas faire des rapprochements à marche forcée, ni des fusions acquisitions. Je n’ai pas l’ambition de lancer des OPA sur des obédiences. En revanche, il faut trouver des terrains de convergence, des actions communes et être solidaires, répond Keller qui se fait prudent lorsqu’il s’agit d’évoquer les relations avec la Confédération Maçonnique de France et, plus particulièrement, avec la GLDF.

Dans les sites antimaçonniques, des extraits de l’interview de Keller ont été repris sous le titre Le Grand Orient de France veut dicter ses lois à la société.

vendredi 6 septembre 2013
Étiquettes : , , , ,
  • 5
    gagevapi
    8 septembre 2013 à 14:20 / Répondre

    Plus sérieusement, il ne fallait pas attendre beaucoup de cette première interview. Et pourtant beaucoup a été dit. Sur le fond, aucun changement de cap: la maçonnerie libérale/adogmatique est bien celle du GOdF. Qui pouvait en douter !
    Sur la forme, aucune réelle ouverture vers d’autres types de maçonnerie: seulement un vivre cote à cote en essayant de se respecter ?!

    Et donc, en ce qui me concerne, j’attends des avancés sur le chemin cette maçonnerie libérale, adogmatique, dont l’élan doit être soutenu avec constance: interdit de se reposer sur ses lauriers!

  • 4
    gagevapi
    8 septembre 2013 à 14:11 / Répondre

    Grand classique: c’est toujours aux autres de faire une geste fort !!!

  • 3
    Luciole
    7 septembre 2013 à 15:58 / Répondre

    Peut-être pas mais: » chat échaudé craint l’eau froide »

  • 2
    Flupke
    6 septembre 2013 à 15:38 / Répondre

    Est-ce utile ?
    Cette mesure a-t-elle eu le commencement d’un début d’exécution quelque part ?

  • 1
    Luciole
    6 septembre 2013 à 13:56 / Répondre

    Par exemple rapporter l’expulsion des Loges de la Confédération,ce serait un geste fort même s’il vaut mieux pour elles de prévoir de ne plus dépendre du bon vouloir de tel ou tel GM!

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif