La Loge, phantasme ou fantasme

Publié par Jiri Pragman

BELGIQUE. Inculpé pour menaces avec ordre ou sous condition, Philippe Van Cauwenberghe, échevin démissionnaire (comme l’ensemble du Collège) de la Ville de Charleroi est interviewé dans l’édition dominicale de La Dernière Heure (24 juin 2007). Le journaliste André Gilain lui fait remarquer : La presse a régulièrement relevé l’importance des liens maçonniques à Charleroi…. Réponse de Philippe Van Cauwenberghe : Je ne fais partie d’aucune loge. Et ce qu’on a dit relève du phantasme. Les choses peuvent tout aussi bien se décider ailleurs qu’à la Loge.

Cet entretien n’est pas repris sur le site web de la DH.

dimanche 24 juin 2007
Étiquettes :
  • 6
    Jacques Cécius
    29 juin 2007 à 08:36 / Répondre

    L’obliger à s’éloigner jusqu’à ce que la justice profane démondtre son innocence. Mais de toute manière Van Cau sr. n’est inculpé de rien. On ne pourrait donc que tenter de lui faire comprendre quel est l’intéret de la loge…

  • 5
    Stéphane
    26 juin 2007 à 19:23 / Répondre

    Je vais sans doute poser une bête question, mais quelle est l’attitude qu’une Loge pourrait (ou devrait) avoir lorsque l’un de ses membres défraie la chronique, comme c’est le cas de Van Cau Senior ?

  • 4
    Jacques Cécius
    25 juin 2007 à 23:00 / Répondre

    Il ne fait partie d’aucune loge, Dieu merci !

  • 3
    Jiri Pragman
    24 juin 2007 à 20:39 / Répondre

    Pour éviter toute confusion, je rappelle qu’il s’agit ici d’un extrait d’une interview de Philippe Van Cauwenberghe et non de son père Jean-Claude.

  • 2
    Chrishistoire
    24 juin 2007 à 19:59 / Répondre

    En tout état de cause, Van Cau est tout sauf un maçon dans l’âme et dans les idéaux !

  • 1
    Fox
    24 juin 2007 à 14:51 / Répondre

    Heu, la DH ici, c’est la « Dernière Heure », pas le Droit Humain !
    Sur le coup j’ai eu du mal a comprendre…
    Fox

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif