La révolution de l’amour

Publié par jissey
Dans Edition

La conscience humaine s’élève, portée par de nouvelles vibrations. Tout cela démontre que notre esprit n’a jamais été aussi puissant qu’aujourd’hui malgré le stress ambiant. Il est temps de changer de paradigme. Il nous faut utiliser la puissance de l’amour qui est la plus puissante de nos pensées pour changer notre société. Il ne s’agit pas de lutter contre un système mais d’en développer un nouveau. Si nous prenons tous quelques minutes chaque jour pour envoyer de l’amour aux autres, aux gouvernants et à la planète, nous pourrions changer notre monde.

Luc Bodin est écrivain, journaliste, chercheur, thérapeute énergéticien, docteur en médecine…
Il est l’auteur de livres sur le cancer, la maladie d’Alzheimer, les allergies, et autres, dans lesquels il met en œuvre ses connaissances et sa pratique des médecines alternatives. Il a publié 27 ouvrages sur les médecines alternatives et 3 romans.
Luc Bodin obtient son doctorat en médecine dans les années 80 et, passionné par les médecines alternatives, il en acquiert une connaissance encyclopédique : acupuncture, homéopathie, sophrologie, laserthérapie, ostéopathie, mésothérapie, oligothérapie, phytothérapie, diététique, mais aussi Programmation Neuro-Linguistique (PNL), décodage biologique, micro-nutrition, micro-immunothérapie, énergétique, biomagnétisme humain… Il ne renonce pas pour autant à la médecine conventionnelle, et obtient aussi en 2004 un diplôme de cancérologie clinique à l’Université de Villejuif.
Son intérêt pour les médecines du monde l’a amené à voyager pour découvrir les différentes médecines dans leur milieu d’origine, et rencontrer aussi bien des médecins philippins que les amis tibétains !
Ses thèmes de prédilections sont les allergies, la fibromyalgie, la fatigue chronique, et le cancer, qu’il a découvert chez sa mère, puis chez ses patients.
En bon accord avec les préceptes des médecines douces, il est très attentif à l’influence de la psyché du malade sur son état physique. C’est donc une approche riche d’une multitude de médecines et d’une prise en compte du facteur psychosomatique qui fait l’originalité de sa médecine.
A présent Luc Bodin se consacre uniquement à la diffusion et à la vulgarisation de sa conception de la médecine. Il écrit donc des ouvrages accessibles à tous, donne des conférences, et anime des séminaires et ateliers de médecine énergétique.
Il écrit aussi des articles pour des journaux et anime un blog.

___________________________________
La révolution de l’amour, de Luc Bodin. Aux Editions Trédaniel, chez Amazon ou de préférence dans la librairie la plus proche de votre domicile. ISBN : 978-2813222619

lundi 4 janvier 2021
  • 1
    Annwn
    4 janvier 2021 à 07:21 / Répondre

    Au fait, c’est quoi l’Amour ?
    L’Amour, c’est ce que l’humanité a toujours cherché, il est le but de l’homme et le rêve idéal de la Femme, il est la grande force qui régit l’univers, il peut tout, le bien comme le mal, il domine les temps et les âges, il se trouve à la source de toutes les religions, il est la religion même dans son principe ; toutes les philosophies l’ont discuté, il règne dans l’histoire des rois et dans les légendes populaires, il a été, tour à tour, béni et maudit, permis jusqu’à la licence et défendu comme le plus grand des crimes. Il est la source de mille préjugés religieux ou sociaux qui, presque toujours, résultent du malentendu qui règne sur cette question entre les hommes et les femmes, acteurs indispensables de cette idylle, mais qui ne la comprennent pas de la même manière.
    L’homme, malgré l’expérience de l’histoire, n’a pas encore compris que l’amour de la femme est un phénomène qui a une réaction spirituelle : c’est ce qui le sanctifie.
    La femme, malgré les désillusions de ses aïeules, ne veut pas encore savoir que l’amour masculin est un phénomène qui a une réaction brutale : c’est ce qui le condamne.
    Pendant que chez la femme le fluide d’amour aspire à monter, chez l’homme il aspire à descendre. C’est sur cette différence que fut basée la grande lutte de sexes dans l’antiquité ; elle dure encore.
    Faire luire sur cette question la lumière définitive de la science, c’est donner à l’humanité le moyen de sortir de l’état de malaise général que le malentendu sexuel a causé dans le monde. Il faut, une bonne fois, que chaque sexe sache comment l’autre aime et pense, afin d’éviter les heurts qui blessent l’amour-propre et finissent toujours par faire de deux amoureux deux ennemis irréconciliables.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif