Les mystères de la franc-maçonnerie à Lunéville.

Publié par Géplu
Dans Edition

Lunéville, lieu de naissance de la première loge maçonnique du duché de Lorraine ? Longtemps l’histoire ne fut qu’hypothèses. On savait que, attestée à Paris au milieu des années 1720, la franc-maçonnerie avait immédiatement fait irruption dans les Trois-Evêchés sous domination française, et notamment à Metz. Mais rien de certain pour la Lorraine ducale jusqu’à la floraison d’ateliers maçonniques dans les années 1760. Fallait-il croire que la très catholique Lorraine ducale était restée à l’écart du fait maçonnique jusqu’à son rattachement à la France, en 1766 ?

De nombreux indices convergeaient pourtant pour témoigner du contraire. On disait que le roi de Pologne déchu, Stanislas Ier Leszczynski, duc nominal de Lorraine de 1737 à 1766, aurait pu

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.

samedi 20 février 2021
  • 4
    Pierre Noël
    20 février 2021 à 18:09 / Répondre

    Mons n’est pas « flamande » mais wallone (picarde si l’on veut)

  • 3
    jack Chollet
    20 février 2021 à 12:51 / Répondre

    Ce qu’on peut répondre, c’est que le marquis de Gages obtient en 1768 de la loge de Mons l’octroi de constitutions régulières pour loge de Lunéville, au nom de la « Grande Loge française des Pays-Bas ». Une dynamique est lancée, d’autant plus que les années 1760 sont marquées par l’explosion des hauts-grades apparus dans les décennies précédentes ; les maçons lunévillois ne tardent pas à demander à Mons l’érection d’un chapitre de Rose-Croix à Lunéville, ce qui leur est accordé le 1er janvier 1770. Toutefois, cette influence flamande ne semble pas avoir perduré bien longtemps.

  • 2
    Yonnel Ghernaouti
    20 février 2021 à 12:00 / Répondre

    Retrouvez Jack Chollet et « Lunéville et les débuts de la franc-maçonnerie lorraine » déjà sur Hiram.be le vendredi 23 août 2019 https://bit.ly/3aCq13V

  • 1
    Francis Wilmet
    20 février 2021 à 09:15 / Répondre

    Pendant une période, Bouillon a fait partie du duché de Lorraine.
    Pourrait-il y avoir des liens entre la franc-maçonnerie de Lorraine et celle du grand orient de Bouillon?

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous