Les principales attributions d’une Obédience maçonnique

Publié par Jiri Pragman
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
jeudi 31 mars 2011
Étiquettes : , ,
  • 5
    Flupke
    2 avril 2011 à 09:57 / Répondre

    j’étais prosaïque, la verticalité est à la base du management …….. sauf exception de ci de la.

  • 4
    EMEREK
    1 avril 2011 à 22:11 / Répondre

    Très utile de rappeler ce que pensaient nos devanciers sur le sujet…et à méditer.!!!
    Le résumé est que ,dans le listing de Corneloup ,l’obédience est au service du Maçon.

    Aujourd’hui ,malheureusement ,certaines obédiences utilisent « leurs » maçons à leurs profits ,pour leurs messages ou leurs intérêts …..
    On raisonne maintenant en stratégie: le « Grand Machin »,la « Grande Machine » : combien de divisions !!! ???

    On en arrive aux situations caricaturales que l’on connait.

    Quant à la verticalité elle ne me dérange pas,……..mais pas celle là.
    Employer le terme ici , dans ce domaine tellement prosaïque ,me semble un abus de langage…..!!!

  • 3
    mc2hnu
    31 mars 2011 à 20:23 / Répondre

    Et le livre d’Allain Cnudde « La Franc-Maçonnerie. Théâtralité et engagement » … https://www.hiram.be/La-Franc-Maconnerie-Theatralite-et-engagement_a3178.html … actualise cette approche sous la lumière du « Franchiseur-Franchisé » 😉

  • 2
    Flupke
    31 mars 2011 à 13:42 / Répondre

    OUI mais comme on vient de le voir avec les « révolutions arabes » le nouveau venu les réseaux sociaux maçonniques sur la toile peut aider puissamment une organisation même maçonnique.
    Cette classification ci-dessus est psychologiquement orientée.
    En ce sens qu’inconsciemment elle établit une prééminence des relations verticales sur les horizontales.
    Il nous faudrait des chefs de meutes comme chez beaucoup de nos frères mammifères alors que nous devrions savoir être suffisamment responsables de nous-mêmes et des autres pour pouvoir nous organiser sans verticalité aucune.
    Ces relations verticales si elles ont des avantages que je, que vous connaissez elles ont aussi des inconvénients.
    La verticalité infantilise l’individu …. dit papa qu’est-ce que je doit faire et ceci en levant le doigt !!!!!!!!!!
    Une loge c’est parfois … souvent … papa ou maman et ses grands ados alors avec des grands pères et/ou grands mères au dessus ………….

  • 1
    Bleu-Ciel
    31 mars 2011 à 13:03 / Répondre

    Quand nous voyons aujourd’hui certaines Obédiences sortir de leur rôle…il y a lieu de s’étonner!
    Une Obédience n’est pas une boîte à outils des Loges!Bien sûr elle peut montrer une direction….mais de là à étouffer leur façon d’initier ,d’instruire et de réfléchir…cela me laisse rêveur et me met parfois en colère!
    Et quand je vois et j’entends une d’entre elles parler de tout et de n’importe quoi sur tous les sujets possibles et imaginables?Je me dis que DIAFOIRUS est revenu parmi nous!
    Il y a même dans ma région,une Loge qui en tenue interobédiencielle fait une planche sur les nanotechnologies!!!
    Vous voyez…ils savent tout sur tout!…et je ne passerai pas complètement idiot à l’Orient Eternel!

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous