Lille, le bilan

Publié par Jiri Pragman

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mercredi 21 mars 2007
Étiquettes : , ,
  • 3
    Philippe Benhamou
    25 mars 2007 à 13h50 / Répondre

    Et en plus 1+7+7+3=18 donc 1+8=9 donc 3X3 Ô

    Ah zut, 1+7+2+8=18 donc 1+8=9 donc 3X3

    Comment s’y retrouver ?

  • 2
    JB31
    23 mars 2007 à 12h51 / Répondre

    Et oui 1773
    le GODF date de cette année là, n’en deplaise à mes FF du GO. Avant les FM se rassemblaient sous le nom de Grande Loge de France.
    Mais Bauer vint et tel un des daltons, ou son maitre politique, il décida que sous sa mandature il fallait faire une commémoration. Il fallait un nombre représentatif, facilement mémorisable.
    225 ans trop peu (cela donnait 1998: Bauer n’etait pas encore GM. 25O ans beaucoup trop (2028 il ne serait plus GM), 275 banco. ca sonnait bien. Mais pour en arriver là, il fallait que le GO ait été créé avant et pourquoi ne pas s’approprier 1728. Pil poil.
    Ce qui fut fait et le tour joué.
    JB 31

  • 1
    EMEREK
    22 mars 2007 à 21h04 / Répondre

    Je suis allé au salon du livre, accompagnant deux profanes.
    Je pense que le succès était au rendez-vous, beaucoup de monde, beaucoup de livres…
    Avec mes invités j’ai assisté à « la conférence des grands maîtres ».
    L’exercice était difficile. Roger Dachez en « monsieur loyal » a été excellent, faisant les présentations des obédiences, rappelant quelques détails d’effectifs et d’histoire….. Malicieusement notre frère data le GODF de 1773 ……
    La parole fût donnée au différent grande maîtresse et grands maîtres. La représentante de l’ordre féminin de Memphis-Misraïm, ainsi que le grand maître de la Grande Loge de France se sont bien débrouillés : la première sur la maçonnerie féminine et les constitutions de Memphis, le deuxième plaidant pour considérer la maçonnerie dans LA spiritualité en général à côté des religions.

    Plus surprenant a été le grand maître du Grand Orient de France qui, parlant le dernier nous a infligé un plaidoyer (entre autre laïcité) sur la justification et la signification de l’anticléricalisme du Grand Orient !!! Il faut oser…Après avoir souligné l’importance de la tolérance,ça fait désordre !!!
    Le grand maître a également sérieusement pataugé dans ses définitions du déisme et du théisme…
    On a également appris que si le Grand Orient n’avait pas été là la République Française aurait basculé dans le communautarisme (sic).Vraiment : on le remercie …mais on ne savait pas !
    Tout cela n’était pas nécessaire et ne montrait pas de véritable ouverture d’esprit, on aurait pu éviter ce genre de commentaires surtout devant des profanes pas forcément naïfs.
    Dommage, mais heureusement ce n’était qu’un petit nuage dans un ciel serein et fraternel…

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous