Que sera le « après » ?, un appel de FM&S

Publié par Géplu
Dans Divers

En cette période de grand bouleversement, Franc-Maçonnerie & Société prend l’initiative de lancer un Appel pour construire un futur humaniste et fraternel :

Que sera le « après » de cette catastrophe sanitaire qui bouleverse nos vies et nos esprits ? Cette question agite les intellectuels, chercheurs, politiques ou philosophes. Les citoyens ont leur mot à dire ! Et nous francs-maçons, épris d’humanisme, nous qui proclamons notre engagement à travailler au bonheur de l’humanité, ne devrions-nous pas être  en première ligne sur ce questionnement ?

Relire Hobbes et Alain serait utile pour nous préparer au futur. Il va falloir en effet préparer l’avenir si ce n’est pas trop tard. La nouvelle prise de conscience de la fragilité humaine, depuis l’origine de l’humanité, devrait être universelle et provoquer un véritable questionnement intellectuel, social, politique et économique. Certes, la balance peut pencher en faveur de Hobbes vers un Etat renforcé, violent et régalien. Elle peut également pencher vers Alain qui dans « Le citoyen contre les pouvoirs » trace les contours d’une « démocratie de l’individu » où le citoyen est investi d’un contre-pouvoir envers l’Etat.

Il ne s’agit pas de reconstruire mais de construire un futur fondé sur ce qui nous relie tous en fraternité: l’humanisme, la nature, la conscience et la mort :

FM&S APPELLE A CONSTRUIRE UN FUTUR HUMANISTE ET FRATERNEL

Le temps présent de catastrophe sanitaire atteint l’ensemble de l’humanité dans son vécu physique, social, économique, culturel et, bien entendu, familial. Le Président de la République française a récemment déclaré que « rien ne sera plus jamais comme avant » montrant ainsi sa prise de conscience de nécessaires changements profonds pour régir la vie en commun sur notre planète.

Nous francs-maçons, engagés à travailler à construire le bonheur de l’humanité, nous devons participer à ce chantier de recherche d’une nouvelle harmonie. Franc-Maçonnerie et Société – FM&S lance un appel à tous les francs-maçons et à leurs amis profanes : « Construire les temps nouveaux. Le citoyen, l’Etat et la civilisation numérique »

La construction politique, le citoyen et le travail, la répartition des richesses, la réconciliation avec la nature, le temps de vivre, … Cela fondé sur ce qui constitue l’humanisme, mettre l’Homme au centre du cercle comme élément naturel et spirituel de notre planète.

Téléchargez le texte de l’appel : 200407 APPEL FM&S

mardi 14 avril 2020
  • 53
    BERNARD OLLAGNIER
    23 avril 2020 à 15:42 / Répondre

    Sans vouloir m’immiscer dans un débat fort éloigné de la fm, ta position cher fr anonyme, ta façon de t’exprimer s’apparente, de mon point de vue et en toute fraternité, au terrorisme verbal bien connu qui allie voix forte ou expressions violentes à surdité et amalgames. Est-ce que tu te sens bien au sein d’une fm ouverte, respectueuse de la dignité humaine, libre de pensée et de parole? Ne me réponds pas. Et aussi…je pense que ta contribution à l’appel de FM&S peut être intéressante mais je la devine fermée..
    Frat

  • 43
    ERGIEF
    19 avril 2020 à 19:32 / Répondre

    30 @ Lazare Lag . Lapsus Clavis: excellent j’adopte. Merci.

  • 42
    Peter Bu
    19 avril 2020 à 12:45 / Répondre

    En guise de commentaire de mes différentes interventions dans les débats sur « l’après » de la pandémie de coronavirus:

    Un journaliste demande à un homme devant le Mur des lamentations:
    – Depuis combien de temps venez-vous prier ici ? »
    – Plus de 50 ans.
    – 50 ans ! C’est incroyable ! Et pour quoi priez-vous ?
    – Je prie pour la paix entre les Chrétiens, les Juifs et les Musulmans. Je prie pour que nos enfants grandissent en sécurité et deviennent des adultes responsables qui aiment leur prochain. Je prie pour la fin de toutes les guerres et de la haine.
    – Et que ressentez-vous après ces 50 années de prières ?-
    – J’ai l’impression de parler à un mur.

  • 41
    Corinthien
    19 avril 2020 à 09:57 / Répondre

    Avant de se demander :QUE SERA LE « APRÈS » , peut-être faire un retour en arrière et se poser la question QUE CONTENAIT L « AVANT » ? Comment je concevais ma vie, ma place dans la société et le monde qui m’entoure, qu’est ce que je lui apportais ? Ecrire et proclamer que « rien ne sera comme avant » est enfoncer des portes ouvertes sans rien apporter aux débats. Ne nous trompons pas, je fais partie de ceux qui pense que certains regardent avec attention ce qu’ils pourront tirer de la situation de sortie de crise et cela n’ira certainement pas vers plus de liberté et de bonheur individuel… L’un de nos rôles, en tant que FM, est aussi de faire des analyses de la société et de tirer le signal d’alarme… Notre place, quelque soit notre grade, est une place de Veilleur…

    • 46
      BERNARD OLLAGNIER
      23 avril 2020 à 14:43 / Répondre

      Merci mon TCF; Etre veilleur mais aussi acteur comme l’ont été tant de nos FF et SS avant nous pour éclairer le chemin de la société. En accord avec nos serments… Ta contribution sera bienvenue.

  • 34
    marcos testos
    18 avril 2020 à 21:43 / Répondre

    23-Lazare-Lag
    Question subsidiaire à Lazare-Lag (23)
    Au fait, pourquoi cette question ?

    • 35
      Lazare-lag
      18 avril 2020 à 22:38 / Répondre

      @ Marcos-Testos (34):
      réponse 1: et pourquoi pas cette question?
      réponse 2: relire Giloup (6), puis moi 22), puis encore moi (23) que j’aurai du inclure dans 22 en fait, en une seule intervention.
      réponse 3: si toujours insuffisant, « cherchez et vous trouverez ».

    • 47
      BERNARD OLLAGNIER
      23 avril 2020 à 14:46 / Répondre

      nous fm nous nous sommes engagés à construire le bonheur de l’humanité. Voilà pourquoi! Et une contribution de ta part sera bienvenue

  • 28
    Désap.
    17 avril 2020 à 14:16 / Répondre

    Une fois de plus je serai direct, on me le reprochera et une fois de plus cela ne me fera ni chaud ni froid car la situation actuelle est tellement grave qu’elle nécessite de bousculer le plus vigoureusement, voire violemment, les esprits, desquels parmi les plus fragiles j’adresse d’ors et déjà mes excuses, et notamment celui de ceux qui s’envisagent comme constructeurs du « bonheur de l’humanité » (sic), ce qui me fait doucement rigoler puisqu’il s’agit des mêmes, à quelques très rares exceptions, qui ont accompagné, voire promu, la révolution néo-libérale tachero-reaganienne obsédée par la destruction de l’Etat-providence initiée au début des années 80 et également apporté très majoritairement leur soutien aux politiques ultra-libérales des présidents Sarkozy et Macron en passant par le premier ministre Vals, toutes les étiquètes étant ainsi représentées, mes Très Chers Frères Franc-maçons.
    Non que je doute que l’on finissent par terrasser ce virus (quoique, s’il est aussi coriace que le sida il va falloir se préparer à revenir à l’âge de pierre), mais bien d’affirmer que ceci ne suffira absolument pas à réduire le risque de disparition de l’humanité.
    Toutes les discutions de comptoirs, de loges, de commissions, de sinquetanques et autres cercles philosophico-médiatico-politiques resteront d’égale valeur tant que celles-ci s’établiront sur des paradigmes nombrilistes plutôt que sur l’impérieuse nécessité de redéfinir radicalement les principes de la réflexion.
    Parmi les plus ineptes, parmi les plus dangereux, parmi les plus aveuglants se trouve « l’Homme au centre du cercle comme élément naturel et spirituel de notre planète », poncif d’une vacuité aussi infinie que l’égocentrisme humain.
    Totalement vide tout d’abord parce que l’Homme n’est pas menacé en tant qu’être humain, il est menacée en tant qu’espèce vivant sur la Terre.
    Totalement vide également parce que s’il y en a encore qui croient que les prières vont nous permettre d’épuiser les ressources naturelles, vivre avec plus trois degrés de température et dévaster l’environnement sans que ce soit létal parce que Dieu, bras armé spirituel du criminel, aurait une attention particulière pour l’Homme, je dis simplement à ceux-là qu’ils se trompent.
    Totalement vide également parce que s’il y en a encore qui croient que l’intelligence scientifique et matérielle, second bras armé du criminel, est en mesure de palier aux conséquences de ces dévastations, à ceux-là je dis qu’ils se trompent encore plus lourdement, le confinement actuel préfigure ce que sera la vie future établie sur les principes actuels, et ceci à très court terme.
    S’agissant maintenant des principes de réalité qui doivent présider à une réflexion à même d’apporter des solutions nous permettant d’envisager à peu près correctement l’avenir ; à peu près parce que malgré tout il va falloir payer une addition, ce que nous commençons à peine à faire avec ce virus.
    Ce n’est pas l’Homme que est au centre du cercle, que certains nomment Création, qu’il semble plus juste de nommer manifestation, peu importe, c’est le cercle qui est au centre du cercle.
    Ce n’est pas l’Homme qui est au centre de la Terre, que certains nomment jardin, c’est la Terre qui est au centre de la Terre, c’est l’arbre qui est au centre du jardin, ce sont vos textes qui le disent, peut-être ceux-là allez-vous les écouter ? Eve a eu raison de croquer le fruit, Adam est un abruti, il a mangé le reste du fruit, c’est à dire les trois quarts et n’a rien compris, il a juste voulu se gaver. Pareil, ce sont vos textes qui le disent, mais pour sauver les apparences ils accusent Eve d’avoir écouté un animal, qui lui n’a d’autre choix que de connaitre et respecter la réalité, il en va de sa vie.
    Ce n’est pas l’esprit qui est au centre de l’Homme, c’est l’homme qui est au centre de l’Homme.
    Qui relève le cadavre dont la chair quitte les os ? Ce n’est pas la croyance, c’est bien un Homme, en outre celui qui porte toute la responsabilité de l’équilibre de la loge. Et qu’est-ce qui lui permet de mener à bien l’ambition de donner vie à l’Homme, de lui tendre le fruit ? Sa conscience des réalités. Et qu’est-ce qui permet d’avoir conscience des réalités ? L’équilibre du jugement. Et qu’est-ce qui permet l’équilibre du jugement ? La Justice.
    La Justice est l’équilibre de la manifestation.
    Si la Justice n’est pas respectée, la manifestation au centre d’elle-même procèdera au rétablissement de l’équilibre par son principe quelles qu’en soit les conséquences. Si le rétablissement doit passer par la disparition de la cause du déséquilibre, cette cause disparaitra et aucun dieu ne viendra à son secours.
    Moi, j’ai juste de la peine pour Eve et le Serpent.
    Bon …
    Je ne vous ai pas convaincu n’est-ce-pas ? D’aucuns diront que je suis fantasque, condescendant, que j’enfile des perles, j’en passe.
    Et bien je pousse, j’enfonce le clou, je vous conseille.
    Méditez sur cette histoire de cercle au centre du cercle, et pensez à devenir plus que frugal parce qu’il en va de l’équilibre.
    Sentiments Fraternels.

    • 31
      Luciole
      17 avril 2020 à 20:17 / Répondre

      « Doux Jésus » »! » si je peux me permettre. « Caressez un cercle il deviendra vicieux » disait un connaisseur,
      « Le cercle au centre du cercle » ce doit être un avatar du Covid19.
      Bon confinement à tous et toutes

    • 48
      BERNARD OLLAGNIER
      23 avril 2020 à 15:06 / Répondre

      TCF Desap anonyme caché mais disert sinon discret. Ton propos illustre combien la compréhension des mots et de nos engagements peuvent prêter à interprétation. Avant de juger (qui es-tu pour juger?) il faut être informé, avoir acquis la connaissance et émettre sinon un jugement péremptoire du moins un avis argumenté et fraternel. Quand nous écrivons « l’Homme au centre du Cercle comme élément naturel et spirituel de notre planète », bien évidemment nous ne donnons pas ici une parole maçonnique mais bel et bien profane. Homme = humain. Naturel=la terre. Spirituel= esprit. Donc si nous traduisons: l’humanité est intégré dans la nature et possède une dimension spirituelle. Nous nous rejoignons donc! Même si nous ne faisons aucune référence à la Création ou au couple séduit par le serpent…
      Ta critique est constructive car elle permet d’aller plus loin dans la recherche non pas d’une discussion stérile mais d’approche pragmatique. Là encore nous illustrerons par les travaux de nos FF et SS passés (lois de 1901 et de 1905, Maria Deraismes, René Cassin, Pierre Simon,…) qui ont su chercher pour éclairer la société au-delà de leurs intérêts personnels ou de leurs acquis.
      Alors, je t’invite à contribuer par ton travail fraternel de propositions qui sera bien plus utile que la critique sans but.
      Frat.

      • 57
        Désap.
        23 avril 2020 à 17:10 / Répondre

        48 – TCF Bernard Ollagnier,
        Ni caché, ni anonyme, j’ai à plusieurs reprises ici dévoilé mon identité, je me prénomme Patrick et me nomme Bourdillon, l’emploi d’un pseudo n’est la preuve que de ma paresse à écrire mon nom complet, et puis je l’avoue 🙂 🙂 je l’aime bien ce pseudo.
        Regrettable également de me prêter une sorte de négationnisme lors même que j’ai circonscris mes critiques aux années 80′ à ce jour.
        Ayant aussi fait part de mon orientation politique (je suis bavard), tu es bien mal inspiré de croire (aaah les croyances ! elles ne sont pas l’exclusive des religieux) que je ne suis pas plus que reconnaissant des Soeurs et Frères que tu nommes et de ceux que tu oublis, il est vrai qu’on ne peut pas citer tout le monde.
        Je te le confirme, si ton raisonnement s’appuie sur des considérations profanes, celui-ci ne m’intéresse guère et j’ai la faiblesse de croire que ma ou mes critiques sont d’autant plus fondées.
        Je note surtout que le poncif que j’ai stigmatisé est très employé en maçonnerie, je conviens qu’il n’y plus grand chose de maçonnique en franc-maçonnerie.
        Je ne pense pas juger, je constate simplement qu’un grand nombre de penseurs de « l’après » sont très loin d’exprimer leur volonté de renoncer à leur confort.
        Or, il s’agit de cela et uniquement de cela le reste n’est que bla-bla, et si ce n’est pas ce que tu as compris de mon commentaire, si tu juges (! pris celui qui croyait prendre) que je critique sans but, ça te regarde.
        Et puisque cela ne semble pas clair dans mon commentaire 28, je vais l’exprimer encore plus directement : à l’échelle de l’univers, à l’échelle de la Terre, à l’échelle de la Nature, l’Homme n’est rien, rigoureusement rien, pire : c’est le problème.
        Il a de plus une énorme difficulté à surmonter, c’est l’animal le plus faible : ce qui lui permet d’être le plus grand des prédateurs causera sa perte et seulement sa perte.
        Je te laisse méditer, parce que c’est cela qu’il faut bien identifier.
        Frat.

        • 58
          BERNARD OLLAGNIER
          24 avril 2020 à 13:11 / Répondre

          mon TCF Patrick. Fort bien d’avoir pris le temps de répondre. Ma position est claire: il y a le travail maçonnique de construction de notre temple, cela est une entreprise intime qui ne peut être transmise, n’est-ce pas? Et il y a le travail maçonnique en société, dans le monde dit profane (je préfère le terme non-initié) qui a été et reste conforme à nos serments. La fm n’est pas coupée du monde, elle est dans le monde.
          Tu soulèves la question de la place de l’homme sur terre. Misanthropie? Ou: l’homme est un loup pour l’homme? Peut-être naît ou aveugle, je préfère penser l’homme comme un être conscient, capable d’amour. Aucune société n’est parfaite, te rectificandi…alors comme nous tous maçons, toi et nous travaillons à rectifier pour parfaire notre être et l’humanité. Sinon, je suis intéressé de connaître ta pensée maçonnique et comment tu la situes dans le monde.
          Frat

          • 59
            Désap.
            24 avril 2020 à 15:02 / Répondre

            58 – Misanthropie ? Non, c’est une faiblesse, une réaction de panique, ça n’a aucun sens ni aucun intérêt parce que ça n’apporte rien d’autre que le néant.
            Conscience de la réalité, voilà le chemin sur lequel nous transporte le rituel.
            Le reste, tout autre chose que l’on puisse y voir, toute glose que l’on puisse produire à partir de ses principes n’est que littérature de hall de gare.
            La pensée maçonnique ? Ceci ne signifie rien, il n’y a pas de contenu dans le rituel (merci Joab’s, il comprendra, cela faisait longtemps que je n’avais entendu un constat aussi juste).
            Ce doit être une philosophie, parce que c’est la métaphysique de l’engagement, son moteur.
            La mienne, je pense l’avoir relativement bien décrite dans le commentaire 15 posté ce matin sous le dernier article de Patrick Négrier.
            Je peux la résumer ainsi : sorti de la loge, le maçon n’ira pas porter la bonne parole dans le monde, je laisse ça à Jésus, c’est le comble de l’hypocrisie, faites ce que je dis pas ce que je fais. Foutaise.
            Dans le monde le maçon fera preuve d’un comportement exemplaire. Ce comportement ne nécessite pas de paroles, il s’établit dans le silence et se manifeste par des actes. Lire Lao Tseu pour la discipline et sa définition du sage.
            Les Hommes, maçons ou pas, sont-ils prêts à entendre un discours de réalité ? Sont-ils prêts à cesser de consommer quatre vingt sept milliards de barils de pétrole par an ?
            Attention, les conséquences sont radicales, mais elles ne sont rien à côté de ce qui nous attend à très court terme si on continu.
            C’est le postulat de la réflexion que tu proposes ?
            Non ? Alors je ne suis pas intéressé.
            Oui ? Très bien, je veux bien m’engager.
            Frat.

            • 60
              BERNARD OLLAGNIER
              27 avril 2020 à 16:35 /

              59 – Mon TCF Patrick; Merci de tes éclaircissements. Je n’entrerai pas dans le débat de la vie maçonnique, quoique « conscience de la réalité » sans spiritualité (je n’évoque pas les religions!) me smeble un peu contraire aux fondements de la fm. Quant au rituel sans contenu, la discussion risque d’être longue. Reste ton évocation de Jésus qui en interpellerait plus d’un, chrétien ou pas: « faites ce que je dis pas ce que je fais » qui a envie donner sa vie sur une croix?
              Le maçon dans le monde, s’il est « franc-maçon » il devrait être un exemple, celui du Maître qui transmet un savoir et une façon de vivre en humanité.
              Je suis intéressé de connaître plus précisément ce que tu nommes « discours de réalité ». Quelle réalité? Quelle vérité?
              La réflexion proposée aux SS et FF, membres ou non de FM&S, ne repose pas sur un postulat mais sur ce qui nous est commun: la recherche et la construction; En force et en beauté pour une sagesse de l’harmonie. Le temps présent permet d’imaginer et de poser les bases d’une autre façon de faire ensemble que celle à l’oeuvre depuis près de deux siècles.
              Frat

  • 27
    Luciole
    17 avril 2020 à 12:46 / Répondre

    Bonjour ,je suis athée,Dieu merci et je fais néanmoins partie d’une Obédience symboliste.Je comprends mal pourquoi certains FM s’enferment dans la croyance des autres au point de lui dénier tout droit à l’existence.
    Peu me chaut la croyance de mon voisin même en loge ,s’il agit et transmet en homme sincère,tolérant ;bienveillant, lucide même quant à ses croyances et s’il ne les impose pas.
    Seuls les individus pervertissent les plus nobles sentiments,des religieux,des communistes,des athées,des sans étiquettes ont fait des choses admirables et aidé autrui et ce par pure humanité.Pas tous,j’en conviens mais ceux là rachètent les fanatiques et les indifférents qui se sont camouflés derrière leur égoïsme ou des prétextes divers.
    Ne demande pas à la main qui t’aide généreusement, sans rien te demander en retour, à quel groupe elle se rattache .Qu’importe.

    • 49
      BERNARD OLLAGNIER
      23 avril 2020 à 15:08 / Répondre

      Ton propos est juste et parfait. Cherchons, agissons. En attente de ta contribution… Bien frat.

  • 26
    Peter Bu
    17 avril 2020 à 11:21 / Répondre

    FM&S nous invite à réfléchir à la question « Que sera le ‘après’ de cette catastrophe sanitaire qui bouleverse nos vies et nos esprits ? »
    Hiram.be a publié plusieurs appels similaires suggérant des actions concrètes, à commencer par l’organisation des échanges en loge (par visioconférence ou d’autres moyens à trouver).
    Sauf erreur, ces appels sont restés sans suite. Pourtant, les dirigeants de principales obédiences, y compris de la GLNF, ont répondu à l’invitation du Président de la République à imaginer le monde après le coronavirus.
    Veuillez vous rendre sur le site de FM&S, relire les appels sur hiram.be et agir:
    https://www.hiram.be/les-bienfaits-du-coronavirus
    https://www.hiram.be/la-peste-ou-la-renaissance
    https://www.hiram.be/le-confinement-nous-ouvre-aux-autres
    Pour voir comment intervenir à l’extérieur de la FM, notamment en vous adressant aux parlementaires, vous pouvez consulter Confinement – et après ? https://blogs.mediapart.fr/peter-bu/blog/160420/confinement-et-apres
    Quant aux disputes entre les deux grands courants de la FM qui ressurgissent ici tout à fait inutilement, puis-je vous inviter à lire mon blog maçonnique? J’ai pu l’élaborer grâce aux contributions d’une soixantaine de frères et sœurs dont, par miracle ?, plusieurs personnalités incontestées. Il faudra bien construire un pont pardessus le fossé séparant la maçonnerie « ouverte » et la maçonnerie « réservée ».

    • 50
      BERNARD OLLAGNIER
      23 avril 2020 à 15:16 / Répondre

      mon TCF Peter.
      Merci de tes informations. FM&S, comme tu le sais, a pour vocation d’être une interface entre le monde maçonnique et le monde profane. Association fm autonome et indépendante, nous avons contribué à faire évoluer quelques idées… Evidemment nous sommes favorables aux échanges et à des démarches d’unité. Notre devise « faire vivre la fraternité » signifie clairement que nous avons pour objectif, à l’instar de nos aînés qui ont fondé le premier parti politique en France, à transmettre les vertus et valeurs qui forment l’idéal maçonnique dans des actes concrets. Tel est le sens de l’appel que nous avons lancé.
      Nous serions très intéressés de recevoir ta contribution.
      Frat

  • 21
    Jean_de_Mazargues
    16 avril 2020 à 15:22 / Répondre

    Pour répondre à Géplu et à certains de ses contradicteurs, il me semble que la chose essentielle qui distingue la maçonnerie régulière de la maçonnerie libérale, en définitive, c’est que la maçonnerie libérale accepte d’initier des personnes qui se déclarent athées. J’ai beau tourner le problème dans tous les sens, il n’y a pas d’autre distinction décisive (l’absence de femmes dans la maçonnerie régulière est une simple conséquence et précisément, la plupart des obédiences libérales leur sont ouvertes). Rien à voir avec cette idéologie post-marxiste, jacobine, anticléricale, antilibérale, qui domine hélas ! certaines obédiences et une en particulier. Que des maçons s’occupent de choses sociétales, soit, que d’autres transforment leur loge en section du parti socialiste, non.

    • 51
      BERNARD OLLAGNIER
      23 avril 2020 à 15:19 / Répondre

      TCF. D’accord sur le fond avec toi car le principal est « je te reconnais comme tel ». Peu importe l’obédience lorsqu’il s’agit de respecter nos engagements, vertus et valeurs pour travailler à améliorer la société et à servir.
      Nous espérons ta contribution.
      Frat

  • 20
    Lazare-lag
    16 avril 2020 à 14:43 / Répondre

    @ la suite (notamment) du point de vue de notre frère J. de Mazargues (19) s’interrogeant sur la capacité et le talent littéraires de Michel Onfray.
    Peut-être que, « grâce » à la disponibilité découlant du confinement, a-t-il déjà 7 ou 8 projets prêts à adresser à son éditeur.
    De source autorisée, autant que de source sûre, et en exclusivité mondiale (et bien évidemment purement et uniquement humoristique), nous avons pu avoir accès à certains de ces projets en préparation; en voici quelques titres:
     » Con et finement sont sur un bateau. Lequel tombe, lequel reste? »
     » Promiscuité du confinement: Onfray à domicile, mais avec qui? »
     » Michel Onfray et le confinement: réflexions philosophiques d’un ermite au logis »
     » Une pensée qui circule masquée est-elle une pensée confinée? »
     » Jules César rencontre Panoramix: réflexions philosophiques autour du rendez-vous marseillais du Président Macron et du Professeur Raoult ».
    « Dialogue entre Michel Onfray et Emmanuel Pierrat, ou jeter l’encre est-ce académique? »
    – – –
    Désolé si le confinement ne m’inspire pas très sérieusement.

    • 33
      Luciole
      18 avril 2020 à 18:05 / Répondre

      Cher Lazare,peu t’on considérer que tu as créé cette nouvelle discipline « l’Ermitologie » qui semble promise à un bel avenir?
      Bien Confineuteusement à toi.

      • 36
        Lazare-lag
        18 avril 2020 à 23:23 / Répondre

        @ Luciole 33:
        Si l’Ermitologie est appelée à devenir une nouvelle discipline à succès, à un moment donné devant le succès rencontré, il faudra bien convoquer un congrès de la dite nouvelle discipline.
        Or, réunit-on un congrès de confinés?
        Organise-t-on un congrès d’ermites?
        Convoque-t-on des assises d’anachorètes?
        Un rassemblement, une collectivité d’ermites, et par définition le caractère d’ermite se perdrait, se diluerait sous le nombre, non? Et adieu l’ermitologie.
        A défaut d’assises d’ermites, est-il permis de suggérer alors des ascèses d’ermites?
        – – –
        Arrête Lazare!
        En période de confinement, et à 23 heures passées, on pose son stylo, on fait reposer son clavier. Puis on plonge dans une saine lecture revigorante, ça vaut bien des remèdes addictifs.
        Pour ce soir, je préconise deux pages d’une chronique d’Alexandre Vialatte.
        Tiens en voilà une qui débute ainsi:
        « Je crains d’avoir dit des bêtises et mélangé bien des notions en écrivant trop rapidement trop de choses dans ma chronique de dimanche dernier. Tant pis pour elles. Qu’elles se débrouillent. Elles sont entrées chez mes lecteurs par une oreille, elles n’auront qu’à sortir par l’autre. Elles partageront par là le sort des vérités ».
        (Chronique de maintes banalités, du 28 mars 1971, n°896, page 976, in « Chroniques de la Montagne, Tome II, 1962-1971 », Collection Bouquins, Edition Robert Laffont, 1995, ISBN 9-782221-090428)

        • 37
          Luciole
          19 avril 2020 à 01:06 / Répondre

          Je m’embrouille un peu ,nait termite je veux dire n’ est ermite que celui qui se déclare tel.
          Nulle obligation d’être soi même sujet pour devenir spécialiste,les gynécologues sont le plus souvent des hommes (mais ils savent lire sur les lèvres) et des anthropologues de renom ne sont pas tous Néandertalien.

          • 39
            Lazare-lag
            19 avril 2020 à 02:56 / Répondre

            @ Luciole (37):
            Je ne savais pas que gynécologue était synonyme de sourd-muet…
            Merci Luciole!

  • 18
    réboussié
    16 avril 2020 à 11:03 / Répondre

    je suis de gauche , comme dit Michel Onfray , athée fervent , et laïcard fanatique , ennemi du multiculturalisme , bref pour la paix entre les hommes , liberté égalité fraternité , opposé à ce courant ou ce ruisseau bourbeux qu’est le néo machin , dictature des minorités visibles ou pas , démocrate et républicain , la république étant la primauté des intérêts nationaux et des citoyens , citoyen celui qui se reconnait dans les valeurs et principes de la nation et de l’état , alors après ? droite ou gauche ? pour l’intelligence , pariant pour la défaite de la bêtise comme horizon bien sur , et en ce moment , faut serrer les dents , je ne vous fait pas un dessin
    je dois malgré tout avouer que j’ai beaucoup aimé la planche sur le christianisme , une synthèse fort instructive , la plus complète peut être que j’ai pu lire ces derniers temps ..mais AT je suis , AT je reste
    pour ce qui est de ce site , j’aime la variété des opinions , la culture de certains intervenants , la liberté qui y règne , il y a d’autres sites , j’en suis parti , je n’ai pas trouvé cette liberté qu’il y a ici
    passons aux critiques : je lis très régulièrement Marianne , Causeur et Valeurs actuelles , en plus d’autres choses …..et je suis étonné par les critiques ab hominem de la part de certains : il y a des maçons marxistes , car chez nous et ici la maçonnerie est autorisée , il y a de la même manière des musulmans car chez nous et ici la FM est autorisée , c’est de cette variété …..de cette tolérance que naît la richesse , et pas d’autre chose , n’en déplaise à ceux que je qualifie d’islamo gauchistes grâce auxquels d’ailleurs on aura un jour l’extrême droite chez nous car en FM dans les loges que j’ai connu , je n’ais jamais rencontré des gens de ce bord , mais des moralistes de bazar dits de gauche remplaçant le dieu viré quelques uns …j’en arrive même à me demander si on n’a pas perdu au change , un frère me disais il y a longtemps « je ne crois pas au sacré  » , je lui avait demandé s’il n’avait jamais rencontré de sacrés cons ? ici me dit il ? et devant mon sourire , bon , t’as raison mais la transcendance n’est que la traduction d’un idéal du moi , donc bien une idée humaine , un peu comme l’espoir de guérison pour le malade
    j’ai donc parfois en lisant certains commentaires le sentiment que l’auteur s’est trompé de blog , normalement , c’est évident , on ne fait pas de planches sur les courants du PS , la beauté de l’architecture stalinienne , les massacres de Katyn éventuellement si ce n’est pour stigmatiser l’atrocité des idéologies fermées , la FM est une méta école philosophique , ne cherchant pas à imiter M Onfray , la méthode initiatique une tradition qui doit faire de nous des veilleurs ,des héritiers , l’église , le temple sont des maisons pour l’homme , avec l’intimité qui va avec ..
    Je l’ai souvent dit ici je crois , nous ne sommes pas non plus une ONG qui doit accueillir tous les réfugiés de la faillite des systèmes politiques qui ne pourraient que chercher pour certains à reproduire les tares et les vices profanes , nous réveiller ? retrouver la parole ? et pourquoi pas ici …aussi ? ce n’est pas une loge , mais bâtir ? n’est ce pas notre vocation ? sujet de planche ? peut on rebâtir sur des ruines ? ou à quelles conditions ? nous avons déja le chapiteau sur lequel sera écrit liberté égalité fraternité laïcité solidarité et justice , car la dérive pour être correct est parfaitement connue dans les faits ainsi que les noms des responsables ,ou des organisations ou organismes , ( organe ? faudra dons soigner les membres malades et couper ceux trop atteints …) donc se méfier des taupes , et des discours en bois vermoulu des rescapés du radeau ne désirant que la poursuite de la perception des prébendes
    Alors mon frère GEPLU , les chiens à bois , comme les ciseaux d’ailleurs , calme et sérénité , nous naquîmes il y a longtemps , l’heure du repos n’est donc pas arrivé , tremblement de terre tsunami et inondations …la totale , l’hôpital ce galeux dépensier d’ou venait tout le mal …..je crois qu’on aura du pin sur la planche , du bouleau , besoin aussi d’un chêne d’union …..ça ne devrait pas être difficile de surnager sur le marigot politique , svp , le coup de la Marine en 2022 ? trouver mieux ou on changera de communicant d’opérette , je rappelle encore une fois au congrès de 1905 je crois à Perpignan ? voter ? ne pas mettre la bobine du guignol de service mais son programme ….amitiés à tous , et surtout fraternité .

    • 19
      Jean_de_Mazargues
      16 avril 2020 à 13:18 / Répondre

      Hum Réboussié, pour ma part, je me méfie toujours des fervents, des fanatiques et de ceux qui se proclament spontanément ennemis des idées qui ne sont pas les leurs. Et bien plus, tout ceci ne me semble pas conforme avec la démarche maçonnique, fondée – entre autres – sur l’écoute et l’ouverture. Ces adjectifs (fervent, fanatique, ennemi) ne peuvent être dans notre vocabulaire.
      Une remarque pour rire : Michel Onfray. Comment faire confiance à un homme qui écrit 3 ou 4 essais – minimum – par an ?

    • 52
      BERNARD OLLAGNIER
      23 avril 2020 à 15:33 / Répondre

      mon T CF; Te lire a éveillé mon grand intérêt. Merci. Et d’accord! En effet, je te rejoins sur l’ensemble de tes propos même s je reste totalement opposé à la déviance marxo-communiste de m^me qu’à tout totalitarisme idéologique et/ou religieux. Cela posé, ta contribution à notre appel serait bienvenue!
      Frat

  • 15
    ERGIEF
    16 avril 2020 à 00:40 / Répondre

    Cher administrateur, mon frère Geplu, je ne te retrouve pas dans ta réaction n°14. Reconnais tout de même qu’on se fait beaucoup plus facilement qualifier de réactionnaire sur ce site sitôt qu’on appartient à la branche spiritualiste de la FM que de crypto-marxiste quand on relève de celle dite sociétale ». C’est un des travers de la pensée de gauche depuis toujours: on prétend être les champions de la tolérance mais on ne supporte pas la contradiction. Et quand on est à court d’arguments on décapite (symboliquement bien sûr). La véhémence sur ce site est beaucoup plus souvent le fait de « libéraux » que de « réguliers ». Quand je lis par exemple les propos haineux de certains à l’encontre du christianisme je suis étonné par la capacité d’acceptation de nos frères théistes. Puis je réalise que finalement l’intelligence du cœur a choisi son camp et que ce n’est pas vraiment celui des donneurs de leçons. Amitiés fraternelles.

    • 16
      Désap.
      16 avril 2020 à 10:23 / Répondre

      15 – 🙂 🙂 Sauf que s’agissant du christianisme ce n’est pas gratuit et c ‘est argumenté.
      Suffit de répondre par des arguments autres que le procès en ignorance, celui d’une haine imaginaire ou de donneurs de leçons et cesser de faire du sentimentalisme et de s’identifier à soi-même en lieu et place des Ecriture tel que nous engage à le faire la cérémonie d’élévation.
      Engageons une discussion théologique et son rapport avec la maçonnerie.
      Je l’ai tenté un nombre incalculable de fois.
      De ce point de vue, les croyants de tout temps en ont toujours été incapables, tu liras avec profit les réponses des pères de l’Eglise aux grecs tardifs. Les premiers ne démontrent jamais rien, n’ont aucun argument à opposer aux seconds et se contente de les accuser abusivement d’idolâtrie, d’incapacité intellectuelle et de matérialistes, ce qui ne manquera pas de te rappeler une attitude toute actuelle.
      C’est d’ailleurs très troublant, c’est à croire que votre seul argument est la croyance ; c’est un peu léger.

      • 17
        Désap.
        16 avril 2020 à 10:26 / Répondre

        ERRATUM : cesser de faire du sentimentalisme et s’identifier à soi-même en lieu et place des Ecritures tel que nous engage à le faire la cérémonie d’élévation.

      • 24
        ERGIEF
        16 avril 2020 à 19:15 / Répondre

        16@ Mon frère Desap, je n’ai pas du tout envie de débattre avec toi sur ce sujet parce que ton préjugé pathologique à l’egard des croyants n’est pas compatible avec un débat pacifié et tolérant. Je te conseille de prendre contact avec des gens comme Eric Emmanuel Schmidt ou Catherine Horwiller, qui sauront quoi faire de ta condescendance et tes jugements téméraires. Moi j’y renonce. TAF

        • 25
          Désap.
          16 avril 2020 à 21:28 / Répondre

          24 – je ne pensais pas si bien dire et être si bien illustré …
          Il y a une nouvelle expression qui sort en ce moment, pour une fois assez juste : sortir de sa zone de confort.

        • 29
          marcos testos
          17 avril 2020 à 14:28 / Répondre

          24@ ERGIEF, tout à fait d’accord avec toi. Je me pose quand même une question sur le cas Désap(ointé) : son état relève-t-il de l’inné ou de l’acquis ?

        • 32
          Lazare-lag
          18 avril 2020 à 14:00 / Répondre

          @ Ergief (24):
          Je ne vois pas bien qui peut être Catherine Horwiller, ou bien quelque chose m’échappe.
          N’y aurait-il pas, éventuellement, c’est juste une hypothèse de ma part, une légère confusion avec Delphine Horvilleur?
          Mais peut-être fais-je fausse route.

          • 38
            ERGIEF
            19 avril 2020 à 01:22 / Répondre

            32 @ LAZARE-LAG Mea culpa, c’est un lapsus calami: il s’agit bien de Delphine… 🤨

            • 40
              Lazare-lag
              19 avril 2020 à 09:44 /

              @ Ergief (38):
              J’ai appris il y a peu une expression nouvelle, assez récente: « lapsus clavis » pour les cas d’utilisation d’un clavier évidemment.
              Livré sans cérémonie, cadeau de dimanche matin, de confinement, et de confinement sous la pluie.
              Temps de pluie, temps couvert, heureusement il n’est pas de couleur d’encre.
              Ce « clavis » là est-il en train de détrôner ce « calami » ci?
              Sujet de réflexion dominical et matinal entre confinement et confiture…

  • 13
    Sacripant
    15 avril 2020 à 20:32 / Répondre

    Ceci est vraiment la goutte qui fait déborder le vase ! Je ne supporte plus du tout ces éternelles disputes entre les tenants de la Maçonnerie traditionnelle et les autres, prétendument libéraux mais en réalité empreints de marxisme culturel et toujours prêts à donner des leçons !!!
    Géplu, je vous en supplie : scindez donc Hiram en deux et que ceux qui ont réellement envie de faire de la Maçonnerie puissent se retrouver entre eux sur un nouveau site !
    Si pareil site devait déjà exister, ayez donc la Fraternité de me le faire savoir. Merci.

    • 14
      GépluAdministrateur
      15 avril 2020 à 21:11 / Répondre

      Pourquoi accuser « les autres » de tous les maux ? Je fais partie de cette maçonnerie libérale que tu appelles « emprunte de marxisme culturel », et je me demande qui essaie ici de « donner des leçons » aux autres. Sur Hiram.be j’ai toujours respecté la plus grande équité entre toutes les expressions de la franc-maçonnerie, et donné les avis de tous, fussent-ils parfois « brutaux ». Alors si tu ne t’y retrouves pas et ne « supporte » que ceux qui ont « réellement envie de faire de la Maçonnerie » comme toi (et en te lisant franchement je n’ai as envie d’en être), va effectivement voir ailleurs.
      A bon entendeur, salut. 🙁

      • 30
        marcos testos
        17 avril 2020 à 15:00 / Répondre

        14- Géplu
        Effectivement Géplu tu fais ton maximum pour faire respecter la plus grande équité entre toutes les expressions. Et si sur ce site tous les F. de « la maçonnerie libérale » te ressemblaient Hiram.be serait un vrai paradis. Malheureusement ce n’est pas le cas et tu le sais bien.
        2 personnages principalement (Désapointé et Joab’s alias Joaben pour ne pas les nommer) prennent un MALIN plaisir à injurier, quelque soit le sujet traité, les croyants (chrétiens principalement) et une obédience (GLNF). Alors même si les propos de Sacripant sont exagérés et ont pu te blesser, je te demande de les relativiser au regard de ce que se permettent d’écrire les 2 énergumènes susnommés.

  • 11
    Deker
    15 avril 2020 à 11:43 / Répondre

    Bonjour N°8 (je me permets de reprendre votre façon de vous adresser aux autres).

    Pour info, je n’appelle pas à la révolution, contrairement à ce que vous dîtes : je la redoute mais constate simplement que les tenants actuels du pouvoir économico-politique mettent d’ores et déjà tout en œuvre pour maintenir et même développer un système qui leur est favorable. Compter sur une soudaine prise de conscience de cette oligarchie dominante relève tout simplement d’un aveuglement ou d’une crédulité que la FM nous invite par ailleurs à combattre.
    Une preuve de plus ? L’UE vient de confier à BlackRock, investisseur dans le pétrole, le poste de conseiller à l’environnement. Croyez-vous sincèrement que de telles décisions soient propices à la préservation de l’environnement, à la sérénité et à la paix sociale ?

    • 12
      Jean_de_Mazargues
      15 avril 2020 à 13:22 / Répondre

      Réponse au n° 11 : tenants actuels du pouvoir économico-politique ? oligarchie dominante ? Cela fleure bon la théorie du complot.
      L’UE vient de confier à BlackRock, investisseur dans le pétrole, le poste de conseiller à l’environnement? Désinformation par déformation, alors que la vraie information, elle, soulève pourtant de vraies questions … En fait Blackrock, le plus grand gestionnaire d’actifs au monde, a remporté un appel d’offres (donc avec des règles et un contrôle et la possibilité de saisir le juge contre cette décision) pour la rédaction d’un rapport (donc pas un poste de conseiller, un rapport, une fois) sur l »intégration des normes sociales, environnementales et de gouvernance dans les règles de supervision financière proposées par la Commission et adoptées par l’Union européenne (donc in fine par le Parlement et le Conseil, nos représentants élus et politiquement responsables).
      Tout ceci est bien critiquable : pour moi, c’est un mauvais choix car effectivement Blackrock a sans doute la compétence technique pour faire un bon rapport mais il y a à l’évidence un conflit d’intérêt et si la procédure n’a pas permis d’écarter Blackrock des soumissionnaires, elle est mauvaise. Mais reconnaissez que nous sommes loin, très loin de l’affirmation initiale : « L’UE vient de confier à BlackRock, investisseur dans le pétrole, le poste de conseiller à l’environnement », qui est tout simplement fausse. Et un maçon, que doit-il faire lui ? Rechercher la vérité. C’est à dire ne jamais se contenter de l’à peu près qui conduit à l’erreur voire au mensonge.

      • 44
        Deker
        20 avril 2020 à 09:54 / Répondre

        Il est bien commode, l’argument du complotisme ! Dès qu’on pointe des conflits d’intérêt, dès qu’on met en lumière des collusions entre les mondes politique et financier, dès qu’on révèle l’extraordinaire machine qui broie la vie démocratique au profit de quelques, dès que nous ne sommes plus d’accord avec la marche forcée que nous impose les diktats ultra-libéraux, nous sommes immédiatement taxés de complotistes, de nationalistes, de populistes… Feu Philippe Séguin et Chevènement, s’ils devaient reproduire certains discours, seraient aujourd’hui considérés comme des fachos réactionnaires, voire des nazis. On marche sur la tête ! Mais enfin, ne voyez-vous donc pas ce qu’il se passe autour de nous ? Ne voyez-vous pas que ce système-là est en train de tout bousiller ? Il est par ailleurs très étrange, pour des maçons d’un certain âge, de considérer que le monde profane est pour ainsi dire coupé du monde spirituel, alors que nous devrions justement essayer de faire en sorte que le premier ressemble au second. Le temple que nous devons construire n’est pas à l’Orient, mais à l’Occident.
        Je ne suis certainement pas marxiste, ni même idéaliste, n’ignore pas que le monde va sans doute de sa propre marche, et que le pauvre ne serait en outre nullement plus vertueux que le riche s’il devait un jour le remplacer. Il suffit de lire les horreurs commises par les uns et les autres lors de la Révolution pour s’en convaincre, et c’est justement ce qui est proprement effrayant. Mais feindre d’ignorer comme vous semblez le faire, qu’une minuscule “élite“ reste aveugle à la colère qui gronde, qu’une oligarchie -ne vous en déplaise- s’accapare toutes les richesses et s’arroge tous les droits au mépris de tous les autres, voilà qui contribue justement à la violence que vous exécrez à juste titre. Mais pourquoi donc croyez-vous que les nationalismes montent ? Pourquoi croyez-vous que l’abstentionnisme grimpe? Pourquoi croyez-vous que des milliers de personnes, toutes classes confondues, descendent dans les rues tous les samedis avec des gilets jaunes ? Pourquoi croyez-vous que certaines conséquences seraient sans causes ?
        Enfin, pour vous répondre sur BlackRock, j’ai effectivement résumé le propos par manque de temps, mais votre développement n’aboutit pas à une autre conclusion : les lois pondues par les “responsables“ qui nous représentent autorisent systématiquement le renard neo-libéral à entrer dans le poulailler. Un autre exemple ? Marianne a dernièrement révélé que les médecins faisant partie du conseil scientifique censé éclairer notre président avaient reçu 450 000 euros d’avantages et autres grâces des laboratoires…
        Bien frat.

  • 10
    MG RENAULT
    15 avril 2020 à 09:12 / Répondre

    Pour saluer et remercier voici quelques mots :

    IL VA FALLOIR PENSER A

    Pollution, canicule, confinement
    Ramènent à son hébergement

    Moins de déplacement
    C’est urgent

    Améliorer la qualité de l’air
    Aujourd’hui comme hier

    Aller moins loin
    Notre terre prendre soin

    Les transports propres
    La vie nous apporte

    Pas trop de lumière la nuit
    Pour faire des économies

    Transports en commun gratuits
    Oui mes amis

    Pour tous défendre et améliorer la vie
    Est le principal souci

    FRATERNITE humaine, animale, végétale, internationale
    Bon courage à nous tous car nous vivons dans le même monde

    • 54
      BERNARD OLLAGNIER
      23 avril 2020 à 15:51 / Répondre

      Merci beaucoup mon TCF pour cette contribution qui aurait pu évoquer Prévert. Restons en force et en beauté!
      Frat

  • 8
    Jean_de_Mazargues
    14 avril 2020 à 21:27 / Répondre

    Ce qui me préoccupe en matière de maçonnerie c’est de savoir quand nos travaux vont pouvoir reprendre car la peut se vivre seul. Célébrerons-nous le Solstice d’été ? Sommes nous en train de perdre des apprentis ou des compagnons par ce que leur surveillant n’est pas capable de maintenir « quelque chose » en cette période extraordinaire ? Que restera-t-il de notre sociabilité après toutes ces semaines ?
    Le reste regarde le monde profane : ce n’est pas moins préoccupant. Témoin l’appel à la révolution violente de n. 1. Le n.6 qui emploie le point infâme du genre, le n. 5 qui nous fait un petit coup de théorie du complot. Finalement, on en revient par là à la FM qui me semble bien mal portante dans le beau pays de France.

  • 7
    Tazi
    14 avril 2020 à 21:09 / Répondre

    La recherche scientifique en convertation avec les economistes et les philosophes devrait etre réactivé intelligement

  • 5
    Olivier-Desire
    14 avril 2020 à 19:11 / Répondre

    Ce que je redoute c’est l’aprés, car il y aura plus de morts économiquement k le C19 en fera.
    Ce que je redoute c’est la destructuration de la solidarité car ce jour toutes les familles de quelques classes sociales ce soit sont enfermées, claquemurées et vivent dans leur monde a eux et sont entré pour beaucoup dans le nombrilisme egoiste qui sera renforcé par le port du masque.
    Ce que je redoute c’est la perte de la fraternité car trop occuper a sauvegarder sa propre famille car nous nous logeons dans une politique d’isolationisme.
    Ce que je redoute c’est la perte de substance de ces 2 mots FRATERNTE, SOLIDARITE.
    En contre partie je vois le mot egalité prendre beaucoup plus d’ampleur, beaucoup d’assise dans le monde, de prendre une autre dimension.
    Espérons que ce ne soit pas velleitére.
    Mais soyons certain que le C19 n’a été crée que pour cacher une crise économique mondiale qui couvait depuis plus de 2 ans.

  • 4
    Amal
    14 avril 2020 à 18:38 / Répondre

    On a entendue le mot avant et celui d après évidement nôtre esprit se penche pour le mieux mais on encore au plein crise que certains ont sorti le fouet que dire que faire dans un monde régi par le maxi profil

  • 3
    Mesure
    14 avril 2020 à 16:54 / Répondre

    C’est vrai, l’économie prime le principe, s’il est louable de souhaiter que la raison l’emporte, seul compte la capacité a accumuler des richesses, ce n’est pas la première fois que les hommes promettent de changer, le vingtième siècle a démarrer avec la « der des ders ». Ce sont les financiers qui dirigent le monde et croire que les courants philosophiques et initiatiques vont avoir la parole c’est bien mal connaître les motivations humaines et la géopolitique. Franc maçons nous le savons sommes dans ce monde mais pas de ce monde. Notre devoir est de maintenir l’ordre loin du chaos autour de nous dans un océan fait d’impermanence.
    Trisous.

    • 9
      Brumaire
      14 avril 2020 à 21:28 / Répondre

      Avant de se pencher sur l’après,et de faire des supputations, des suppositions, des incantations, je vous demande instamment de (re)lire Soljenitsyne : le pavillon des Cancéreux. Dedans, peu de grandiloquence, mais un constat et une éthique. Elle n’irait pas si mal avec nos principes. Ce n’est pas la première fois que j’en parle sur Hiram.be;
      Avant les discussions, les propositions, cette lecture, qui m’accompagne depuis longtemps, me paraît indispensable.
      Mais, si la FM n’est pas pressée, il y a quand même urgence à penser et à proposer. En ce moment, d’autres y pensent, et ne pensent pas du tout dans le sens d’une « Humanité fraternellement organisée » et de « justice sociale », comme la Constitution internationale du DROIT HUMAIN le souhaite, comme toutes nos Constitutions, que nous soyons ici ou là, qui ont fait de l’Humanisme, de la justice, la base de leur existence.
      D’autres, dis-je, qui ne passent pas leur temps à rêver, mais pour lesquels la situation actuelle est, comme diraient certains,du pain béni pour faire passer des idées alors que jusqu’ici, en 75 ans, ils n’ont pas (encore) réussi. Eux, ils sont prêts.

      • 55
        BERNARD OLLAGNIER
        23 avril 2020 à 15:59 / Répondre

        Alors tcf Brumaire (ou Bruno?) le temps est bel et bien venu que les fm s’unissent pour porter des propositions comme l’ont fait nos aînés (Schoelcher, Deraismes, lois de 1901 et 1905, Pierre Simon-Lucien Neuwirth,…) Ta contribution à notre appel est attendue!
        Frat

  • 2
    PASCALE
    14 avril 2020 à 16:05 / Répondre

    Et si nous commencions par nous appliquer à nous-même ce que nous envisageons de propager dans le monde profane ?
    Ne croyez vous pas que nos structures ont bien besoin de se réformer sur le modèle proposé ici ?
    De bas en haut, de l’occident à l’orient, du nord au sud, ne devrions pas nous reposer la question de la façon dont nous nous traitons, dont nous respectons notre engagement de Liberté-Egalité-Fraternité ?
    Ne nous sommes nous pas éloignés de la simplicité, de l’authenticité et de la transformation bienveillante à la base de notre Ordre ?
    Pouvons nous accorder plus de crédit, plus de courage, plus d’unité à combattre les dérives explicitées dans le précédent fil de discussion sur « les turbulences initiatiques » ?

  • 1
    Deker
    14 avril 2020 à 16:00 / Répondre

    Quand on lit ce que propose éhontément le MEDEF pour sortir de la crise qui s’annonce ; quand on constate l’impéritie de nos gouvernants ; quand on voit l’impuissance de l’UE… on se dit que le monde d’après aura bien du mal à succéder au monde d’avant. Seule une révolution, malheureusement violente par définition, permettra d’écrire un autre scénario que celui que nous ont réservé les financiers. Il faudrait être vraiment très naïf et ignorer l’Histoire pour imaginer que la sagesse seule changera le monde, même si l’initiative proposée ici est louable sur le principe.
    Bien frat.

    • 6
      Giloup
      14 avril 2020 à 19:53 / Répondre

      Si les soldats ne partent pas à la guerre, a t-elle lieu ?
      Sommes-nous, serons- nous obligé.e.s de suivre les « dirigeants » après ?
      Il suffit d’être prêts à ce que leur économie s’effondre. Les pousser à partir en n’allant plus travailler, à nous organiser localement uniquement. Éteindre la télé, submerger de mèl toutes les administrations restées en fonction. Toutes. Le 11 mai, rester confiné.e.s. Pacifiquement.

      • 22
        Lazare-lag
        16 avril 2020 à 17:53 / Répondre

        @ Giloup (6):
        « Si les soldats ne partent pas à la guerre, a t-elle lieu ? ».
        Tu y crois? Vraiment?
        « Il suffit d’être prêts à ce que leur économie s’effondre ».
        Il suffit de? Il y a qu’à? Faut qu’on?
        Au passage, je me permets de rebondir sur le commentaire n°8, de J. de Mazargues, qui parle de toi par ton numéro (n°6, et pas Giloup, c’est délicat, c’est élégant, mais ça c’est un autre sujet) à propos du genre.
        A vouloir jouer de la différenciation du genre (cf. « obligé.e.s », « confiné.e.s) autant pousser le vice, ou le ridicule, jusqu’au bout.
        Ici il te fallait donc, en toute logique (la tienne, pas la mienne) écrire:
        « Il suffit d’être prêt.e.s à ce que leur économie s’effondre ». Non?
        Et au fait, qui est « leur » dans cette phrase?
        Les « dirigeants »?
        Et qui sont-ils ces fameux « dirigeants »?
        Et où les trouve-t-on?
        Si tu penses que 67 millions de français sont prêts (pardon: prêt.e.s) à te suivre….
        Et que c’est leur priorité….
        Libre à toi, continue.
        Question futile, idéaliste, irationnelle de ma part: es-tu menacé (ou plutôt menacé.e?) dans le fait de retrouver ou pas ton emploi une fois passé le 11 mai?
        Même si tu ne parts pas à la guerre?

        • 23
          Lazare-lag
          16 avril 2020 à 18:15 / Répondre

          Question subsidiaire @ Giloup (6):
          Au fait, pourquoi « dirigeants » et pas « dirigeant.e.s »?

    • 56
      BERNARD OLLAGNIER
      23 avril 2020 à 16:07 / Répondre

      Merci mon TCF Deker et de compas..sion.
      La révolution peut être encadrée si nous avons le courage de nous lever, de critiquer et de proposer une construction. Notre méthode, notre idéal, notre approche humaine et fraternelle sont essentielles à l’évolution de notre société. On ne peut simplement regarder et constater, comme le titre de mon bouquin, j’affirme « Jamais la France n’a eu autant besoin de franc-maçonnerie ».
      Ta contribution est attendue
      Frat

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif