Assemblee Nationale
la façade de l'Assemblée Nationale à Paris. Source : site de l'Assemblée Nationale.

Respect des principes de la République : les obédiences reçues à l’Assemblé Nationale

Publié par Géplu
Dans Divers

Ce mardi 5 janvier, à 8h30, le GODF, la GLDF, la GLNF, le DH, la GLFF et la GLMF seront reçues à l’Assemblée Nationale pour être auditionnées par la commission spéciale sur le projet de loi confortant le respect des principes de la République.

A l’issue de cette réunion j’essayerai d’avoir les réactions de chacun des participants, mais en attendant j’ai demandé au Grand Maître de la Grande Loge de France Pierre-Marie Adam ce qu’il attendait de cette invitation :

Bonjour Pierre-Marie, pourrais-tu nous dire quelles sont les positions de la Grande Loge de France sur ce projet de loi, et ce sur quoi vous allez insister lors de cette audition de mardi ?

Pierre-Marie Adam : Tout d’abord ce n’est pas pour les grandes obédiences citées la première fois que nous sommes invités, soit individuellement soit en groupe, pour parler de ce projet de loi. Nous avons entre autres déjà été sollicités par le Ministre de l’Intérieur, Monsieur Gérald Darmanin, par sa Secrétaire d’Etat, Madame Marlène Schiappa, par le Président du Sénat, Monsieur Gérard Larcher, et par le Président de la Commission des Lois de cette Assemblée. Je ne ferai donc que te donner des positions qui sont aujourd’hui connues.

Cela dit je ne sais pas sous quelle forme la commission spéciale chargée de l’examen de ce projet de loi compte nous entendre mardi : tous ensemble ou individuellement ? Est-ce simplement pour répondre aux questions de ses membres ou pour exposer notre position ? Quoi qu’il en soit, je dirai d’abord, et une nouvelle fois, que ce n’est pas l’opinion personnelle du Grand Maître que je ferai connaître. Je n’ai ni la prétention ni le mandat de parler pour tous les Frères. Je parle pour une majorité d’entre eux, ceux que j’ai pu consulter, notamment certains de mes prédécesseurs, des spécialistes du droit et d’autres Frères encore pour leur qualité, et je serai accompagné pour cette réunion d’un Frère plus qualifié que moi sur l’élaboration des lois et leur architecture.

Nous dirons la chose suivante devant la représentation nationale :

Nous sommes globalement plutôt favorables à l’économie générale de ce projet dans sa volonté de renforcement de la lutte contre le séparatisme et le communautarisme, de la lutte contre ce qui risque de fracturer la collectivité et les valeurs et Principes de la République. Il est réconfortant de voir que l’Etat prend en compte la nécessité d’un retour au sens collectif et à la communauté nationale.

Dans les points qui ont été les plus cités, ou qui font l’objet d’une attention plus particulière il y a bien sûr la question des cultes en général et du culte visé en particulier, l’Islam, et évidemment surtout l’Islam radical. Il y a d’ailleurs un regret de voir abandonnés ces deux termes dans le texte de la loi. Il ne sert à rien de se cacher derrière son petit doigt, d’autant que l’on peut hélas constater que les partisans de l’Islam radical cherchent une fois encore à torpiller le projet de rassemblement du culte musulman. Toujours au sujet des cultes, quels qu’ils soient d’ailleurs car cela ne concerne pas que le culte musulman, il y a la question de l’origine de leurs financements, et celle des avantages fiscaux qui y sont liés. Il est essentiel de s’assurer que ces avantages fiscaux ne puissent être utilisés que pour l’exercice du culte.

Ce qui est beaucoup apprécié dans le projet ce sont  notamment les questions qui touchent à la dignité humaine, celle des femmes en particulier, par exemple les contrôles de virginité, les mariages forcés, la polygamie, l’égalité entre hommes et femmes. Toutes ces dispositions-là sont bien venues, comme l’est celle de la répression de la haine en ligne, même si l’on peut regretter que la loi Avia ait été partiellement rejetée par le Conseil Constitutionnel sur les modalités du contrôle de l’anonymat sur les réseaux sociaux et de la répression des menaces et insultes aux personnes.

Approuvée aussi l’existence d’un contrat d’engagement républicain pour toutes les associations qui recevront des subventions et qui devront s’engager à respecter les Principes de la République. On entend trop dire que certaines associations sont des lieux d’enfermement des enfants et d’apprentissage du séparatisme. On ne peut qu’être favorable à la « labellisation » et au contrôle des associations qui perçoivent des subventions de l’Etat. Certains d’entre nous vont même jusqu’à proposer que l’on ajoute à ce contrat une Charte qui soit opposable si elle n’était pas respectée.

Pour le reste, un certain nombre de questions font l’objet de discussions, comme par exemple celle de l’instruction à domicile. Certains pensent qu’il n’y a pas de raison de remettre en cause une loi qui jusqu’ici n’a pas posé de problèmes, d’autres trouvent au contraire que le meilleur moyen d’apporter de la mixité et du vivre ensemble dès le plus jeune âge consiste justement à mettre les enfants ensemble pour leur apprendre les règles de la vie sociale et les principes de la République et surtout s’instruire, car l’une des principales critiques de ceux qui s’opposent à l’instruction à domicile, c’est l’absence de garantie que les parents soient capables d’apprendre à leurs enfants.

Par ailleurs, il y a quand même dans les différents articles de la loi un certain flou  en terme de sémantique. Par exemple on parle de Gouvernement plutôt que d’Institutions de l’État, on parle de Société plutôt que de Nation, on parle de « circonscriptions religieuses ». Qu’est-ce qu’une circonscription religieuse ? Est-ce que c’est la paroisse quand on parle des catholiques, ou est-ce le diocèse ? Quelle est la circonscription du judaïsme, quelle est la circonscription du culte musulman ?

Ce qui nous a aussi un peu heurtés, c’est que l’on parle des convictions religieuses, alors que les religions sont des croyances plutôt des convictions. On aurait dû parler de croyances. Et pourquoi ne parle-t-on  pas aussi des convictions philosophiques où spiritualistes ou même des sectes ? En tout cas les convictions religieuses ne résument pas à elles seules le risque d’enfermement au plan spirituel. En dehors des croyances religieuses il y a des convictions philosophiques qui sont aussi dangereuses. Or ce point n’est pas du tout exploré.

Il y a enfin la question de la laïcité pour ceux qui participent au service public. Là non plus le texte ne va pas assez loin en ne citant que les agents des services public, sans mentionner toutes celles et ceux, individuels ou collectifs, qui concourent, même bénévolement à son exercice.

Voilà ce que nous avons prévu d’exprimer, si la possibilité nous est donnée.

 

dimanche 3 janvier 2021
  • 11
    Marcus
    5 janvier 2021 à 18:29 / Répondre

    Que de prétention pour une loi fascisante sans intérêt et qu’on finira un jour par appliquer à ce groupe séparatiste se réunissant de préférence la nuit dans des lieux interdits au reste des citoyens et appelé Franc maçons.
    La loi de 1905 est Claire. Le code pénal est suffisamment pourvu de dispositions contre ceux qui ne respectent pas l’ordre républicain. Pour illustration, jusqu’à preuve du contraire la polygamie est tout sauf admise par la loi française.
    Inventer des lois chaque fois que se présente un fait social est la marque des sociétés et des pouvoirs faibles.
    Et pour reprendre ce qu’ont dit d’autre avant: quand, comme moi, on appartient à des obédiences refusant la moitié du genre humain, on est vraiment bien placés pour faire la leçon aux religions qui « séparent  » de la même façon et quasiment pour les mêmes raisons hommes et femmes. Tout cela, à commencer par cette loi que Le Pen n’aurait pas imaginé, est grotesque et signe la fascination d’une société qui a peur de tout ce qui ne lui ressemble pas totalement tout en s’accrochant à une mythologie républicaine qui n’a jamais été qu’un vulgaire cache sexe. L’histoire bégaie : demain quand un amendement sera glissé dans cette loi contre la franc maconnerie il sera trop tard.

    • 12
      Désap.
      6 janvier 2021 à 16:40 / Répondre

      11 – Il y a du bon sens dans ton commentaire, mon frère.
      Cependant, la République n’est pas un cache sex.
      Elle est, certes, maltraitée.
      Plus par manque de hauteur et de compétence que par volonté pure ; c’est ce qui est d’ailleurs le plus inquiétant parce que s’il s’agissait de trahison volontaire de ses principes, les incompétents de l’opposition trouveraient facilement un discours qui serait facilement efficace puisque nos politiques actuels ne sont capable que de facilités.
      Or là, à part singer le libéralisme anglo-saxon (notre contre-exemple par principe depuis 1789) ils ne sont capables de rien d’autre.
      Lorsqu’il ne s’agissait que d’économie c’était déjà foncièrement idiot tant le système économique républicain est pérenne en comparaison du libéralisme individualiste qui n’est voué qu’à la faillite et n’est capable que de privatisation des profits et socialisation des pertes.
      Mais maintenant nous devenons également primaire du point de vue de l’organisation de l’espace public.
      Le plus ridicule de l’histoire, c’est que nous singeons un système dont les deux promoteurs, UK et USA, sont en piteux état démocratique, leur société est pire que divisée elle est fragmentée, et leur économie en faillite non plus ponctuelle, mais chronique au point qu’ils n’ont plus pour seule solution que la fuite en avant.
      Donc mon TCF, c’est de République dont nous avons besoin, pas de la saper.
      Frat.

  • 6
    Luciole
    4 janvier 2021 à 15:01 / Répondre

    Il s’agit d’apporter notre pierre à la nation républicaine pour améliorer la société et vous repartez sur votre dada obsessionnel habituel: « À oui mais telles obédiences refusent la moitié de l’humanité et obligent (???) les loges à n’accepter que des hommes ou que des femmes etc etc ». Montrez moi une seule loge contrainte à cela contre sa volonté svp..Quand je pense que mon boucher me force à manger de la viande.!Le ridicule n’a plus besoin de tuer vous vous en chargez vous même, symboliquement bien sur.

  • 5
    PASCALE
    4 janvier 2021 à 13:25 / Répondre

    MdR !! trois obédiences qui refusent la mixité et une, la mienne, dont je connais le fonctionnement, vont se rendre à l’Assemblée Nationale pour expliquer aux Représentants de la République ce qu’ils ne pratiquent pas eux-mêmes ?
    Il y a dans tout cela un soap-poudrage de « Fais ce que je dis, pas ce que je fais… »
    Heureusement pour les Maîtres, et les grands en particulier, le seul truc qui ne tue pas en maçonnerie, c’est le ridicule.
    Et heureusement pour l’avenir de mon Pays, cette intervention est une très faible participation au regard de tous les acteurs sollicités dans cette étude.

    • 7
      yonnel ghernaouti, YG
      4 janvier 2021 à 17:13 / Répondre

      Chère Pascale,
      Il me semble que vous confondez tout… Et moi, je ne suis pas « MdR », comme vous l’écrivez.
      Je vous rappelle que la Commission spéciale chargée d’examiner le projet de loi confortant le respect des principes de la République, présidée par M. François de Rugy, est en charge du projet de loi sur le séparatisme.
      Ce projet de loi vise donc à lutter contre le séparatisme et les atteintes à la citoyenneté.
      Il entend apporter des réponses au repli communautaire et au développement de l’islamisme radical, en renforçant le respect des principes républicains et en modifiant les lois sur les cultes.

      Rappelons-nous qu’à la suite de l’ignoble attaque terroriste islamiste perpétrée le 16 octobre 2020 conte Samuel Paty, le gouvernement annonce un enrichissement des dispositions du projet de loi contre les séparatismes.

      C’est de cela dont il va être question demain !

      Ce mardi 5 janvier 2021, à 8h30, nous aurons donc, comme l’a signalé notre cher Géplu, une table ronde des représentants de courants philosophiques, réunissant :– Grand Orient de France – M. Benoît Graisset-Recco, troisième Grand Maître adjoint, en charge de la laïcité, et M. Jean Javanni, Grand Officier délégué à la laïcité– Grande Loge Mixte de France – M. Edouard Habrant, Grand Maître– Grande Loge de France – M. Pierre-Marie Adam, Grand Maître, et Me Philippe-Sébastien Nugues, avocat et membre de la Grande Loge de France– Grande Loge Féminine de France – Mme Marie-Claude Kervella-Boux, présidente, et Mme Marie Bidaud, présidente de la commission nationale de la laïcité– Grande Loge Nationale Française – M. Jean-Pierre Rollet, Grand Maître, et M. Patrick Meneghetti, collaborateur en charge des affaires juridiques– Fédération française de l’Ordre Maçonnique Mixte International Le Droit Humain – M. Georges Voileau, Grand Maître national, et M. Sylvain Zeghni, conseiller national– Fédération nationale de la libre pensée – M. Dominique Goussot, vice-président.

      • 8
        PASCALE
        4 janvier 2021 à 21:06 / Répondre

        Cher frère, on ne peut pas revendiquer d’un coté de ne pas travailler ensemble, quelles qu’en soient les raisons, et de l’autre, donner des leçons sur ce qui devrait être fait pour habiter ensemble la même planète ou dans notre Nation.
        Je confonds peut être beaucoup de choses (halte à la papillotes !) mais je ne demande pas le beurre, l’argent du beurre, le petit lait et la levure du boulanger.
        Super les grands mamamouchis qui demain diront combien nous sommes grands, beaux et forts de la vérité entière de l’humanité ! en s’excluant les un(e)s les autres. C’est pas MdR, c’est very bravo !!
        Et moi, je suis curé et je donne mon avis sur le couple !!

      • 9
        Emanuel
        4 janvier 2021 à 23:24 / Répondre

        Et il est vrai que le nommé Ruggy… (depuis une certaine Révolution exit la particule)…. en connait un bout sur « le respect des principes de la république ».

        • 10
          Lazare-lag
          5 janvier 2021 à 08:53 / Répondre

          Exit la particule?
          Général Gaulle, alors?
          Et pourquoi 2 g à Rugy?
          Son nom étant François de Rugy.

          • 14
            Emanuel
            12 janvier 2021 à 11:15 / Répondre

            Comparaison ne fait pas raison.
            De Gaulle a gagné ses lettres de noblesse au service la France et dans la bataille.
            Ce n’est pas le cas de Rugy qui a trouvé les siennes en se gobergeant de saumon caviar homard et autres gourmandises aux frais de la nation pendant que la plus part des Français se serrent la ceinture et se font matraquer en réclamant un peu plus de justice sociale et de pouvoir d’achat.

    • 13
      DENIS Marie-Pier
      8 janvier 2021 à 12:00 / Répondre

      Je partage, si tu le veux bien, ton post ma Soeur !!!! risible !!

  • 4
    joab's
    4 janvier 2021 à 10:24 / Répondre

    Au fait …l’application du sexisme forcé en FM par des obediences presentes à cette réunion ! ne serait-ce pas contraire aux principes de la République ?
    Article 1 de la Constitution
    La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances. Son organisation est décentralisée.
    La loi favorise l’égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et fonctions électives, ainsi qu’aux responsabilités professionnelles et sociales.

  • 3
    Cassandra Verde
    3 janvier 2021 à 17:08 / Répondre

    Tout d’abord, je souhaite à tous les francs-maçons une excellente année 2021.

    Concernant votre RDV du 5 janvier prochain, je suis ravie d’apprendre que les franc-maçons ont déjà été consultés par certains de nos décideurs politiques. Mais je suis d’autant plus ravie que vous allez vous impliquer dans le dossier de la priorité des lois républicaines sur les lois religieuses sachant que les dix commandements sont – à l’exception de la foi en un créateur universel précisément nommé – le tronc commun de toute les sociétés respectueuses et soucieuses de l’être humain. Je n’en doute pas une seconde, vous serez à la hauteur de votre renommée, enfin celle que je connais.

  • 1
    Jacques Huyghebaert
    3 janvier 2021 à 15:12 / Répondre

    Respect des principes de la République : : les obédiences reçus à l’Assemblé Nationale
    Quid du respect de l’orthographe ? … les obédiences reçues à l’Assemblée Nationale

    • 2
      GépluAdministrateur
      3 janvier 2021 à 16:56 / Répondre

      Oh la la ! Je vous prie de m’excuser pour cette grosse coquille.
      C’est corrigé. 🙂

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif