Nantes 091217

Salon du livre de Nantes, rendez-vous en 2019

Publié par Géplu
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
vendredi 15 décembre 2017
  • 3
    Lestival
    1 février 2018 à 07:59 / Répondre

    Cette initiative mérite d’être saluée, néanmoins je suis surpris de voir la réaction de Salonneur : le succès d’un salon maçonnique du livre se mesure certes à la fréquentation générale, à l’ambiance, mais surtout et aussi à la participation de profanes en nombre (on peut estimer cette proportion significative à environ 30%). En effet ce type de manifestation n’est pas de réaliser un « entre soi » mais en faire un outil d’extériorisation pour faire connaitre la réalité de la Franc-Maçonnerie.

  • 2
    lazare-lag
    16 décembre 2017 à 13:21 / Répondre

    A être un peu plus curieux, certes, mais éventuellement aussi à être un peu plus disponibles?
    Je ne suis pas en région nantaise, (donc je ne parle pas pour moi par rapport à Nantes, par définition je n’y étais pas) mais plus nous pouvons nous investir maçonniquement, en planchant, en occupant des fonctions, en visitant, en étant sur d’autres chantiers; et plus c’est difficile aussi de se partager. surtout en ayant une vie familiale, une vie professionnelle, et éventuellement aussi d’autres activités ou participations associatives.
    Cela dit, pour une première, 500 c’est déjà bien, non?
    Et si vous vous donnez deux ans pour la prochaine édition, il faut positiver pour la suivante.
    Allez! Haut les coeurs!.
    Ensuite, il y a une question de géographie et de calendrier.
    Quels sont par exemple les autres salons maçonniques les plus près de Nantes pouvant éventuellement faire concurrence en termes de « drainage », de fréquentation?
    Rennes? Sauf erreur, leur dernier salon date de 2015. A priori, ils n’ont pas fait en 2017, donc pas en concurrence cette année.
    Bordeaux? Un peu loin me semble-t-il pour être vraiment gênant.
    Y-en a-t-il d’autres à une relative proximité? Je ne sais pas.
    Cela dit, vu la spécialisation maçonnique de ces salons, il faudrait peut-être également éviter une multiplication des initiatives locales qui pourrait nuire à l’effet recherché.
    Je crains que seules les grandes villes, u les régions à fortes implication maçonnique, puissent tenir dans la durée avec ce type de salons du livre.
    En plus cela dépend aussi du système d’organisation semble-t-il.
    Il y a les salons à l’initiative, ou avec implication nette et soulignée, de l’I.M.F., et les autres.
    Pour le Franc-Maçon lambda (ou le profane, puisque ces salons sont publics), ce n’est pas toujours simple de comprendre.
    En tout cas, pour être allé à certains salons, dans ma région ou ailleurs, écouter des interventions, rencontrer des libraires ou des directeurs de revues, des éditeurs, c’est toujours enrichissant.
    A titre d’exemple personnel, si je n’avais pas feuilleté quelques numéros de Critica Masonica à l’un de ces salons, et n’y avais pas acheté un des exemplaires, peut-être n’aurais-je pas sauté le pas de l’abonnement, me contentant uniquement du blog.
    Et pourtant les deux méritent le détour.

  • 1
    salonneur
    15 décembre 2017 à 18:11 / Répondre

    Comment passer de 500 à beaucoup plus? Si quelqu’un connait la solution….
    Moi j’en ai une, histoire de déclencher les commentaires:
    apprendre aux maçonnes et maçons sinon à lire et écrite, tout au moins à être un peu plus curieux.
    En tout état de cause, l’équipe du salon a été exemplaire.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous