Sédévacantisme et Franc-Maçonnerie

Publié par Jiri Pragman

L’encyclopédie dite libre Wikipédia doit certes continuellement être améliorée. Cela ne l’empêche pas de contenir des pépites d’information. Ainsi une page très intéressante a été développée autour du concept de sédévacantisme.

On désigne par sédévacantisme une position religieuse qui soutient que depuis la mort de Pie XII, le siège de Pierre est vacant et que, par voie de conséquence, Jean XXIII, Paul VI et ses successeurs n’étaient pas vraiment Papes.

L’article de Wikipédia sur le sédévacantisme explique le raisonnement qui a donné lieu à cette position, aborde les diverses tendances et mouvements qui relèvent de cette conception de l’Eglise et analyse la doctrine sédévacantiste.

Quel rapport avec la Franc-Maçonnerie ? Selon l’encyclopédie en ligne Des sédévacantistes étayent leur position par l’existence d’un plan, ou complot, ourdi par la Franc-maçonnerie et différentes sociétés secrètes, ayant pour but la destruction du pouvoir temporel et spirituel de la papauté. Wikipédia poursuit : Ce complot fut très tôt dénoncé : Clément XII condamna la Franc-maçonnerie par la bulle « In eminenti » de 1738. D’autre part, des travaux comme ceux de l’abbé Augustin Barruel, « Mémoires pour servir à l’histoire du Jacobinisme », mirent au jour un grand nombre de documents inconnus jusqu’alors, tels des correspondances privées entre différents membres de la secte des Illuminés de Bavière. La plupart des sédévacantistes se basent sur ces études pour renforcer leur thèse.

Merci à Philippe pour ce lien.

dimanche 16 septembre 2007

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif