LNFU

Création des « Loges Nationales Françaises Unies »

Par Géplu dans Divers, Obédiences

C’est notre ami du blog 3,5,7 et plus qui a relevé et signalé la fusion de la petite Loge Nationale Française (LNF) et de la encore plus petite Loge Nationale Mixte Française (LNFM), qui sont devenues ce 21 avril 2018 les Loges Nationales Françaises Unies (LNFU) et ce afin de « Fortifier et consolider l’édifice de la LNF et de la LNMF ».

Le Grand Maître de la nouvelle confédération devant être élu le 9 juin, j’ai demandé à Roger Dachez, Chancelier National, de nous apporter quelques précisions sur cette création :

Roger, dans le premier des 4 objectifs des LNFU tels que présentés dans l’article de 3,5,7, il est dit « Fortifier et consolider l’édifice (…) en renouvelant ce qui doit l’être ou faisant évoluer ce qui est imparfait, au vu de l’expérience ». Peux-tu nous préciser quelles sont ces évolutions, plus ou moins présentées dans les trois points suivants il me semble, et qu’est-ce qu’un « Grand Rang », et une « loge des Grands Stewards » ?
Roger Dachez : Il faut savoir que lors de sa création, en 1968, la LNF n’était pas faite pour « durer » ! Dans le paysage maçonnique de la fin des années soixante – un tout autre monde que celui d’aujourd’hui : beaucoup moins d’Obédiences, mais beaucoup plus cloisonnées et qui ne se parlaient pas – les fondateurs de la LNF ne voulaient pas créer une Grande Loge de plus mais ils souhaitaient être le ferment d’une recomposition confédérale des maçons français autour des principes de la Régularité, mais en élargissant celle-ci. Ils pensaient qu’alors, ce but atteint, la LNF pourrait disparaître.
Elle n’avait donc pas de vraie structure. Mais l’illusion de cette union rêvée de la Maçonnerie française s’est envolée, et le temps a passé. La LNF existait toujours 50 ans plus tard : il était temps de « professionnaliser » son fonctionnement interne. C’est l’objet de la réforme qui a été adoptée à l’unanimité.
Quant au « Grand Rang » c’est une distinction symbolique, sans privilège particulier, accordée à de rares Frères ou Sœurs qui se seront beaucoup dévoués pour les LNFU. La loge des Grands Stewards, pour sa part, reprend à notre très modeste échelle une institution de la Maçonnerie anglaise qui remonte à ses premiers temps et qui mériterait tout un post ! Cela trahit surtout le goût de l’histoire qui est si marqué parmi nous. Nous sommes en effet très fiers de nos loges d’étude et de recherche – trop nombreuses au goût du blog 357, mais tant pis ! – car elles sont pour nous de véritables laboratoires d’exploration de la tradition maçonnique. Nous en avons d’ailleurs créé deux de plus dans les deux dernières années…

3,5,7 voit dans cette évolution « l’échec du modèle de la LNF » qui « n’est jamais parvenue à s’extirper, en cinquante ans d’existence, de sa marginalité groupusculaire, probablement à cause des modalités d’organisation voulues par les loges fondatrices. » Peux-tu commenter ?
L’analyse du blog 357, un peu persifleuse mais nullement malveillante, j’en suis sûr, résulte en fait d’une vision à distance de la LNF, au vu de « son dossier », si j’ose dire, et de ce point de vue elle pourrait ne pas être fausse. Mais la LNF n’est justement pas qu’un dossier, c’est une communauté vivante, avec son histoire singulière, sa vie interne, ses pratiques propres, sa culture particulière qu’on ne peut connaître qu’en fréquentant régulièrement ses loges,  et enfin un débat qui prospère en son sein depuis déjà des années, et que l’auteur du post ignore manifestement, ce qui est bien normal.
Elle serait en « échec » si son objectif premier avait été de créer dix loges et d’initier 50 personnes par an, par exemple. Mais cela n’a jamais été le cas et ne l’est toujours pas. Elle laisse ces ambitions, multipliées par 10, à ses grandes Sœurs. Son but est simplement de faire vivre dignement une maçonnerie traditionnelle et spirituelle, exigeante et rigoureuse, discrète et sincère, et donc nécessairement marginale pour ces raisons mêmes dans un pays comme le nôtre. Une maçonnerie pourtant sans arrogance et ouvrant ses loges à tous les maçons qui veulent les visiter, sans exclusive et sans prétendre donner de leçon à qui que ce soit.
C’est toujours son projet, et la confédération, réfléchie depuis des années, en renforçant ses structures et en améliorant le dialogue entre les loges ainsi que la formation interne de ses membres, va lui donner les moyens de le mettre en œuvre mieux qu’auparavant. C’est le seul  désir de tous les Frères – et désormais de toutes les Sœurs – qui composent les LNFU.
Rendez-vous pour le 100e anniversaire !   

vendredi 04 mai 2018 47 commentaires

Étiquettes : , , ,

  • 46
    Peter Bu 22 mai 2018 à 17:31 / Répondre

    La peste brune envahit de nouveau l’Europe, mais ne vous inquiétez pas, en prison vous pourrez continuer à polémiquer à satiété, vus aurez tout le temps nécessaire.

    Un appel du GM du Grand Orient d’Italie à toutes les GL du monde
    https://www.hiram.be/blog/2018/05/22/un-appel-du-gm-du-grand-orient-ditalie-a-toutes-les-gl-du-monde/

    Une procession religieuse troublée par des manifestants anti francs-maçons :
    https://www.hiram.be/blog/2018/05/22/une-procession-troublee-par-des-manifestants-anti-francs-macons/
    Ces vidéos valent le détour !

    Philippe Foussier réagit à la clause anti francs-maçons italienne
    https://www.hiram.be/blog/2018/05/21/philippe-foussier-reagit-a-la-clause-anti-francs-macons-italienne/

  • 43
    Désap. 19 mai 2018 à 21:22 / Répondre

    @ HRMS
    Si vous n’êtes pas maçon, je n’ai rien à vous dire de particulier, je ne parle qu’avec mes amis.
    Quant à ma qualité de maçon, rien ne vous autorise à en juger.
    Merci à l’avenir d’éviter de m’interpeller, ce sera en pure perte pour vous, je ne vous répondrez pas.

    • 44
      Jean_de_Mazargues 22 mai 2018 à 14:18 / Répondre

      @ désap. Rarement lu un message si éloigné de l’esprit maçonnique de la part de quelqu’un qui se prétend maçon … Un prétendu maçon qui ne parlerait qu’aux maçons … mais qui ferait bien de se souvenir de la vertu de l’humilité et d’avancer vers la connaissance par le travail, en commençant par travailler son orthographe.

      • 45
        HRMS 22 mai 2018 à 17:03 / Répondre

        j’ai arrêté de lui répondre car il n’arrive pas à sortir de son bac à sable; @ désap en peine d’argumentation, par son trouble émotionnel, est rendu à inventer un quasi landmark du tutoiement, hilarant! cela montre une obnubilation à son ego peu commune tant elle semble asservie à « l’idiotie » de l’autorité « métallique », à laquelle il montre vouloir assujettir ce forum, hé hé hé gardons lui ce sable là.

      • 47
        Désap. 22 mai 2018 à 18:00 / Répondre

        Mais oui, mais oui.
        Est-ce que Jean_de_Mazargues a lu les posts de HRMS auxquels je réponds ?
        Autant prétendu maçon que Jean_de_Mazargues, j’avoue ne parler de maçonnerie qu’avec les maçons et n’avoir que très peu d’intérêt pour les inconnus, HRMS en l’occurrence, faisant preuve de condescendance à mon égard et critiquant mon propos en prenant parti lors même qu’ils avouent n’avoir aucune connaissance précise du sujet en question.
        L’orthographe ? J’avoue Monseigneur, elle n’est pas toujours exacte.
        Plus « faute de frappe » que « ignorance », mais je ne chercherai aucunement à en convaincre Jean_de_Mazargues ; j’admire la sienne.

  • 32
    SACRIPANT 14 mai 2018 à 12:25 / Répondre

    Puisque nous vivons désormais sur deux planètes différentes et de plus en plus éloignées, je souhaiterais vivement que Géplu envisage la scission du blog en deux parties : l’une pour les partisans de la liberté absolue de conscience et l’autre pour les inconditionnels de Londres. Cela nous éviterait bien des débordements d’injures et de haine!
    J’en serais, malgré tout, bien fâché car je regretterais alors les enrichissantes contributions de Pierre Noël et d’autres auteurs qui, bien que n’étant pas encartés au GO, ne s’abaissent jamais à injurier ou à humilier des Frères d’autres Obédiences.

    • 33
      Désap. 14 mai 2018 à 19:11 / Répondre

      Mais quelle haine, quelles injures ???
      Faut arrêter la parano tout de même !
      A-t-on le droit de ne pas être d’accord avec l’illustre Frère R.Dâchez -qui lorsqu’on le met face à ses contradictions quitte la séance- et le non-moins illustre Frère Sacripant, idolâtre du premier ?
      Ce n’est pas parce qu’à partir de 1725~28 en Angleterre et dès son arrivée en France, ceux qui ont été faits maçons n’ont strictement rien compris de ce que Anderson leur a transmis, qu’il faut accuser Anderson d’avoir fait emprunt, voire vol d’après Monsieur pas-de-document=mon-interprétation – 5.30>>6.36 = https://www.youtube.com/watch?v=ZKKQ9fb0DYE – des principes opératifs pour fonder un club !
      Non, cher Sacripant, Anderson n’a pas fondé un « club » ; cette théorie, issus de travaux théoriques menés par des profanes, est idiote.
      Quant à ta proposition de scission du blog, heureusement que le ridicule n’est pas létal.
      Mes amitiés fraternelles à Roger et tous mes voeux à la LNFU – Vois-tu TCF Sacripant, l’un n’empêche pas l’autre …

      • 35
        aymeri 14 mai 2018 à 22:35 / Répondre

        Je ne comprends pas ce genre d’attitude maçonnique…où est-on ? Où allez-vous ?

      • 36
        Roger Dachez 15 mai 2018 à 10:19 / Répondre

        Cher Désap,
        J’interviens rarement mais je le fais pour te dire que je ne te tiens pas du tout rigueur de notre désaccord : nous sommes en effet dans la confrontation des idées et des opinions, pas dans le pugilat. Je suis universitaire et j’ai passé ma vie à prendre part aux controverses érudites, souvent passionnées mais toujours respectueuses. Cela ne se passe manifestement pas ainsi sur les blogs maçonniques et je le déplore. Sur le fond, je pense que ton appréciation des éléments historiques est erronée mais ce n’est pas par posts interposés que nous pourrions en discuter utilement. Peut-être le ferons-nous un jour « in real life » : ce serait plus sympathique et sans doute plus intéressant pour nous deux !
        Frat.

      • 37
        SACRIPANT 15 mai 2018 à 16:11 / Répondre

        Parano ?
        Cela fait plus de quinze ans que je fréquente les Frangins et cela fait plus de quinze ans que j’entends les « Réguliers » fustiger les membres du Grand Orient et des autre Obédiences a-dogmatiques au motif (je vous cite!)qu’ils n’ont strictement rien compris de ce que Anderson leur a transmis, qu’ils sont à côté de la plaque et, pour tout dire, qu’il n’y a de Franc-Maçonnerie qu’en Jésus-Christ !
        J’en ai marre de cette condescendance, comprenez-vous ?
        Oui, il y a une morale en dehors de la religion ! Oui, il existe un humanisme athée ! Ne vous en déplaise à vous et à vos semblables – et j’ai une pensée toute particulière pour Monsieur Marc Halévy, le parangon de l’amour fraternel.
        Ceci est ma dernière contribution au Blog maçonnique; je préfère encore les commentaires des lecteurs du Figaro !

      • 38
        HRMS 15 mai 2018 à 17:31 / Répondre

        « Non, cher Sacripant, Anderson n’a pas fondé un « club » ; cette théorie, issus de travaux théoriques menés par des profanes, est idiote ».
        Pour en être à énoncer ce type de phrase il faut des arguments, surtout quant on a aucune autorité particulière qui permettrait un tel raccourci;
        Pour nous apprendre quelques chose, autre que des invectives et du mépris, argumentez, argumentez, argumentez

        • 39
          Désap. 17 mai 2018 à 17:17 / Répondre

          Ah parfait ! il est donc nécessaire d’avoir une « autorité particulière » (il faudrait d’ailleurs expliquer ce que cela signifie) pour émettre des hypothèses.
          .
          Cher HRMS, sache que ce que prétend R.Dachez à propos de la genèse la GL de Londres ne repose pas sur des preuves documentaires puisque pratiquement inexistantes, mais sur sa seule appréciation, très influencée entre autres par les travaux de D.Stevenson, A.Prescott et M.Sommers, aujourd’hui plutôt contestés, non sur le corpus historique, mais sur son interprétation qui, en l’espèce, occupe une grande partie des résultats produits par les différents chercheurs.
          .
          Notre frère, qui semble disposer à tes yeux d’une autorité particulière, a une vision très religieuse de la Franc-maçonnerie, il estime par ailleurs, et au mépris de la plus élémentaire réalité, les Opératifs comme étant assez primaires et, ainsi qu’il se plait à le souligner, bien souvent analphabètes : c’est simplement faux !
          En d’autres termes, ce que ce que l’on cherche à nous faire admettre c’est que ce sont les maçons exclusivement spéculatifs qui auraient introduit de l’intelligence dans une Franc-maçonnerie « brute de décoffrage », également qu’à peu près tout se résumerait à l’exégèse biblique.
          Ceci est une appréciation assez mondaine et plutôt pieuse.
          Nous sommes un certain nombre à disposer, je te rassure, d’arguments fondés relativement contraires.
          .
          Du reste, il te suffirait de consulter la documentation sur laquelle se base le frère Dachez, sur laquelle nous nous basons tous, en grande majorité disponible, pour te faire une idée ; ce serait bien plus utile que de m’adresser ton invective, je te retourne un peu ton compliment.

          • 40
            HRMS 18 mai 2018 à 09:38 / Répondre

            @ DÉSAP : Franchement je vous le dis le ton que vous employez est déconnant, il est celui d’un parano en colère contre la terre entière, on se demande bien pourquoi d’ailleurs, ce qui ne reflète pas du tout les qualités de dialogue qui caractérisent la FM;
            Ainsi vous n’arrivez même plus à lire ce que je vous disais en vous répondant :
            Je ne te dis en rien que j’attribue une autorité particulière à notre FF Dachez;
            Par contre votre emploie du mot « idiotie », méritait de votre part un argumentaire, pour n’être pas ressenti justement comme une invective;
            D’ailleurs vous avez, à la suite de mon intervention des plus civile, donnez un début d’arguments, qui mériterait là aussi d’être plus précis, ne serait-ce pour que je puisse partager avec vous, des éléments d’archives qui montrent qu’encore au XIX, en Ecosse des « guildes » oeuvriéres, ont eu a accepter par vote, des non-professionnels, en considération de la réduction de leurs membres et de la nécessité d’assurer les fonctions de solidarité vis à vis, de leurs malades, leurs veuves, leurs orphelins.
            Solidarité effective dont ont rappellera ici, qu’elle au fondement des FMs

            • 41
              Désap. 18 mai 2018 à 18:01 /

              Je te répondrai lorsque tu useras de la politesse maçonnique qui consiste à employer le tutoiement, le vouvoiement est incorrect entre maçons.

            • 42
              HRMS 19 mai 2018 à 19:02 /

              @ DÉSAP ; alors Là, chapeau, au top de l’argumentation du bac à sable;
              Qui vous dit que je sois maçon? et en regard de votre attitude qui me dit que vous le seriez ?

  • 31
    JPB 12 mai 2018 à 13:42 / Répondre

    Merci de cette réponse argumentée, Lazare-lag. Pour ne rien cacher de ma vie privée, je fus aussi journaliste et avec la revue dont je m’occupe Critica masonica, je me trouve un peu désormais entre les deux univers.
    Mais qu’importe, les fils de discussion sont ce qu’ils sont, parfois utiles mais il sont trop souvent le lieu d’un défoulement. Ne dis pas que tu serais incapable d’oeuvrer, tu écris fort bien. Je n’ai rien contre les rebonds, encore moins contre l’humour, question subtile de dosage.
    Quant à Géplu, c’est un viel ami, nous avons des parcours différents, mais parallèles. C’est comme pour la LNF new style, ceux qui bossent savent se reconnaitre.
    Frat

  • 27
    Peter Bu 11 mai 2018 à 21:43 / Répondre

    Pour répondre à la question de lazare-lag 11 mai 2018 à 19:30 :
    J’ai fait référence au livre de Yalom « Problème Spinoza » ici-même, sur le site de Geplu: https://www.hiram.be/blog/2018/04/24/le-triomphe-des-tenebres/
    Entre temps, j’ai demandé à son auteur s’il était conscient de la proximité entre Spinoza et la franc-maçonnerie moderne (telle que je la comprends). Il a trouvé ma question intéressante, donc le sens de ma question était nouveau pour lui.
    Je m’apprête à lui proposer un sujet qui pourrait faire le pont entre ces deux sujets.
    Décidément, je suis obsédé par les ponts : « Les hommes construisent trop de murs et pas assez de ponts. »  Isaac Newton.
    Obsédé par les ponts, et pour cause : J’ai passé une grande partie de ma vie derrière le Rideau de fer ; j’ai failli perdre ma loge à cause d’un « Rideau de fer » (moins dense tout de même que le premier cité) entre les deux grands courants de notre mouvement ; ici, sur ce forum, ce ne sont plu les murs, mais des barricades que certains participants érigent. L’entente fraternelle semble pas intéresser grand monde.

    • 28
      lazare-lag 11 mai 2018 à 23:43 / Répondre

      Grand Merci MTCF Peter pour cette réponse aussi rapide qu’intéressante.
      Dans le livre de Irvin Yalom, « Le problème Spinoza », je n’ai lu qu’environ 1/4 du livre, je suis donc encore loin des pages que tu soulignes (PP 496, 497 et 507), mais je ne manquerai pas de les lire avec l’attention méritée.
      Eventuellement, je reviendrai ici en dire un mot, si cela m’inspire.
      Et, si j’ai bien compris, tu as donc pris contact avec I.Yalom lui-même pour évoquer ensemble ce rapprochement entre Spinoza et F.Mie.
      C’est bien de l’avoir contacté, et c’est bien qu’il t’ait répondu, d’autant qu’il s’agit maintenant de quelqu’un bien âgé, presque 90 ans si ma mémoire est bonne.
      Je note également que tu évoques ton passé dans un ou plusieurs pays que l’on appelait pays de l’Est avant 1989, avant la chute du Mur.
      Cela m’inspire deux remarques:
      D’abord, ici sur ce site, je t’invite à lire le commentaire que j’ai mis hier sous l’article relatif à « Franc-Maçonnerie Magazine n°62 ». En particulier concernant les 2ndes journées maçonniques de Prague.
      Ensuite, je te signale la publication d’une bande dessinée de Vittorio Giardino, un auteur italien: « Jonas Fink, Le Libraire de Prague » (Ed. Casterman, 2018, ISBN n°978-2-203-10068-8).
      Il s’agit d’un troisième tome dont les deux premiers ont été publiés en 1994 et 1997, sous les titres suivants « Jonas Fink, l’Enfance » et « Jonas Fink, l’Apprentissage ».
      Et réédités en cette année 2018, en même temps que le troisième.
      Rien de maçonnique là-dedans, mais très instructif sur ce que fût Prague sous le régime soviétique. Et à travers Prague, ce que furent les anciens pays de l’Est sous cette domination russe.
      Le troisième et dernier tome écrit donc 20 ans après le deuxième, se termine au tout début des années 1990, après la chute du mur.
      Et tout cela a beau être sous forme d’une bande dessinée, visiblement c’est aussi fort et aussi dense que certains romans.
      Rien à voir avec de la BD pour se divertir.
      D’ailleurs, la librairie (et la littérature) a un rôle majeur dans cette histoire où l’auteur cite assez souvent des gens comme Kafka ou Koestler.
      A titre d’exemple, une citation entre mille autres du libraire pendant ces années censurées, citation très désabusée:
      « Oh.moi, ils m’arrêteront de toute façon! dans un certain sens c’est un honneur. Il n’y a pas tant de pays où la littérature est tenue en si haute considération ».
      Encore merci pour ta réponse, MTCF Peter.
      Et à plus tard, vraisemblablement.

      • 30
        Peter Bu 12 mai 2018 à 13:13 / Répondre

        Pardon d’abuser de la patience des participants à ces échanges en traitant d’un tout autre sujet (qui peut tout de même les intéresser, et combien!)…
        mais puisque lazare-lag 11 mai 2018 à 23:43 / rappelle la terreur stalinienne: En ce moment un film allemand passionnant, de très bon qualité cinématographique, l’illustre à merveille: « La révolution silencieuse » de Lars KRAUME. A la fin, le public a applaudi. Le film est inspiré du récit autobiographique de Dietrich Garstka.

    • 34
      luciole 14 mai 2018 à 20:32 / Répondre

      Merci Peter d’avoir parlé de ce magnifique livre qu’est « le problème Spinoza » que j’ai trouvé passionnant et intelligent de bout en bout,et dont pourraient en effet s’inspirer nombre de FM.

      @ Sacripant!Ce serait dommage de faire une séparation de plus,passer d’un sujet à l’autre
      est faire preuve de souplesse et de vivacité.

  • 23
    Jean-Pierre Bacot 11 mai 2018 à 16:36 / Répondre

    Pour la deuxième fois ( il n’ y en aura pas de troisième) et dussè-je apparaître comme rabat-joie, donneur de leçons, il faudrait qu’un(e) étudiant (e)en communication s’empare de ces fils de discussions.

    Fichez lui donc la paix à la LNFU, je le dis d’autant plus que ce n’est pas vraiment ma tasse d’athée, mais enfin, vu ce qu’elle produit, elle ne mérite qu’une chose, le respect.

    Que cela soit clair, on a droit à l’humour, mais c’est un exercice délicat, on le constate ici

    • 25
      Géplu 11 mai 2018 à 18:15 / Répondre

      Merci Jean-Pierre,
      Bien vu, bien dit 🙂

    • 29
      lazare-lag 12 mai 2018 à 10:08 / Répondre

      Mais non, tu n’es pas rabat-joie, et même tu exprimes une idée intéressante qui mérite qu’on s’y attarde un peu, éventuellement qu’on la creuse un peu plus.
      Je crois d’ailleurs avoir déjà apporté mon point de vue par rapport à l’expression sur ce blog-ci, et sur ces fils qui parfois dérivent par rapport au sujet posé au départ.
      Je l’ai d’ailleurs fait même sur ton propre site de « Critica Masonica », pas plus tard qu’hier, derrière un article sur la cérémonie du 1er mai au Père Lachaise.
      Et au fait, pourquoi le confier à un étudiant en communication uniquement? S’agit-il ici uniquement de communication?
      (Et d’ailleurs pourquoi le confier à un étudiant? Est-ce uniquement un sujet à traiter de manière universitaire?).
      Et qu’on ne vienne pas dire que ce serait facétieux de ma part si, au delà des expressions des uns et des autres, j’y vois également un intérêt spécifique pour l’expression en propre des « propriétaires » ou des « gérants » de blogs eux-mêmes.
      Car l’expression des « tauliers » est aussi intéressante pour le commun des lecteurs que nous sommes, que celle des intervenants-lecteurs eux-mêmes.
      Je veux dire des propos de Géplu ici-même, ou des tiens par exemple, tout le monde sachant que tu n’es pas un intervenant ordinaire, pas un simple lecteur, tu es aussi le maître des lieux de « Critica Masonica »(Revue et site, de qualité les deux, je le rappelle).
      Personnellement, avec vous deux, je vois deux styles différents.
      Reflet de deux tempéraments différents? Reflet de deux approches différentes?
      Reflet éventuellement aussi de deux formations différentes?
      Sauf erreur, que je sache, Géplu est davantage issu d’un milieu journalistique et toi-même d’un sillage universitaire?
      Avec Géplu, il laisse une liberté de circulation de paroles relativement large, il lâche la bride très souvent. Après, il y a toujours quelqu’un pour s’en plaindre, pour estimer que c’est trop.
      Je serai personnellement mal venu de critiquer cet aspect-là ayant très récemment encore dit ce que j’en pensais sous un article (Sur le livre de Voltaire par F.Frankeski) ayant atteint quelques 160 interventions.
      Chez Jean-Pierre Bacot, chez toi donc, ma perception (mais ce n’est qu’un avis, on peut ne pas le partager) est un peu différente.
      J’ai personnellement le sentiment, je ne voudrais surtout pas heurter, que tu t’agaces souvent du fait que les lecteurs, ou au moins certains d’entre-eux, peuvent sortir du sujet initial, et peuvent emprunter des chemins de traverse parfois totalement hors-sujet avec le thème de départ.
      (C’est d’ailleurs ce que nous faisons à l’instant présent puisque dans ton message ci-dessus n°23, et moi dans mon actuelle réponse, nous parlons de toute autre chose que de LNF, LNFM, LNFU).
      Cet agacement (dont tu as conscience je crois en te qualifiant bien sévèrement toi-même de rabat-joie) me paraît être, en tout cas dans un premier abord, celui de l’universitaire qui voudrait que l’on reste dans le cadre établi du sujet à traiter, de la matière à étudier, des régles fixées par le magister.
      Mais c’est là où éventuellement je prends le risque de te froisser.
      Ici sur un blog, personne n’est l’étudiant de personne, et personne n’est le directeur de thèse de quelqu’un d’autre.
      Je veux dire par là que chacun ici, sur ce site comme sur celui de « Critica Masonica », vient s’exprimer librement, qu’il soit maçon ou profane d’ailleurs. Pour s’exprimer sans contrainte, sans enjeu, et cela arrive également bien sûr, sans rationalité, voire sans objectivité.
      Et malheureusement aussi parfois, avec un ton ou des remarques pas toujours aimables qui frôlent, quand elles n’y sont pas carrément dedans, l’invective.
      En d’autres termes, et ne crois-pas que je cherche à enfoncer quelque clou, il faut arriver à une conclusion (ton étudiant en communication arriverait-il à la même?)que peut-être tu ne vas pas vraiment apprécier, ni partager:
      A un moment donné, d’une certaine manière, vos sites maçonniques vous échappent, ils ne vous appartiennent plus.
      A partir du moment où vous avez laissé entrer la parole, vous laissez entrer également la liberté d’expression.
      Et j’imagine que pour un responsable de site, pour les « tauliers » que vous êtes, Géplu ou toi, c’est terrible la liberté d’expression.
      Elle signifie cette possibilité de s’affranchir des articles de départ, de s’affranchir des impulsions souhaitées.
      Cette possibilité d’introduire des idées, des concepts, des éclairages autres que ceux proposés. Cette possibilité de dérives certes, mais aussi d’enrichissement.
      Mais aussi de foire de la parole, parfois de foire d’empoigne. Mais aussi, et ce peut être amusant, de dialogues dans le dialogue, deux ou trois intervenants établissant une discussion qui leur est propre au milieu des autres qu’ils délaissent un moment.
      Voilà, à mon humble avis,(je ne suis ni journaliste, ni universitaire, ni gérant d’un blog, j’en serai d’ailleurs incapable), quelques réflexions que m’inspire ton inquiétude vis-à-vis des fils de discussion, et de leur vie propre.
      Et je le redis, tu n’es pas un rabat-joie, et si je puis me permettre une suggestion, essaye d’avoir une vision plus optimiste de ces discussions sur nos blogs maçonniques, elles peuvent avoir quelques imperfections quelques aspérités, quelques noeuds dans le bois, mais quelle richesse par bien des côtés.

  • 15
    Rose 7 mai 2018 à 19:03 / Répondre

    Si la LNF et la LNMF se réunissent en une obédience appelée « Loges Nationales Françaises Unies », ne s’installe-t-il pas un doublon avec « l’Ordre Maçonnique Mixte l’Acacia » récemment créé fin 2017 par la LNF?

    • 16
      Roger Dachez 10 mai 2018 à 14:36 / Répondre

      L’Ordre maçonnique de l’Acacia n’appartient absolument pas à la LNF ni à la LNMF. Et c’est dommage…

      • 17
        Chicon 10 mai 2018 à 18:44 / Répondre

        Qu’est ce que l’Ordre maçonnique de l’Acacia ? Une nouvelle obedience ? Un nouveau haut gradé souché sur quel rite de quelle obedience ? Un cercle d’études inter-obedientiel ? ou autre chose .

  • 13
    Peter Bu 6 mai 2018 à 13:17 / Répondre

    « Les fondateurs de la LNF ne voulaient pas créer une Grande Loge de plus mais ils souhaitaient être le ferment d’une recomposition confédérale des maçons français autour des principes de la Régularité, mais en élargissant celle-ci. »
    Louable objectif à condition que cet élargissement soit très vaste…
    Les ennemies de la FM la traitent de secte. Elle n’en est pas une, mais elle étouffe sous des comportements sectaires.
    Ne serait-il pas grand-temps de construire un pont entre toutes les obédiences?
    Pas pour les modifier, la diversité d’approches de la FM est féconde. Mais pour rendre possible l’échange enrichissante d’expériences entre ses divers courants.
    Comment la FM peut-elle restée divisée, et en même temps espérer agit positivement sur notre monde qui a besoin d’apprendre à respecter la diversité des cultures?

    • 26
      lazare-lag 11 mai 2018 à 19:30 / Répondre

      MTCF PETER BU, je suis confus, mais je viens vers toi pour te solliciter à propos d’une question totalement hors-sujet avec le thème traité ici.
      Je suis en train de lire le livre de Irvin Yalom intitulé : « Le Problème Spinoza ».
      Or, il y a une dizaine de jours, en furetant sur le présent site de Hiram.be, j’avais trouvé une intervention de ta part où tu citais ce livre et renvoyant même à quelques pages de ce bouquin, de mémoire au delà des pages 400 et quelques.
      J’aurais du les noter aussitôt, car maintenant impossible de me souvenir sous quel article tu t’exprimais à ce propos.
      Serais-tu assez aimable pour me dire sous quel article était-ce, que je puisse retrouver dans quel contexte tu citais ces pages, d’une part.
      Et bien entendu, d’autre part, redonner éventuellement aussi les pages que tu conseillais à la lecture.
      D’avance, merci si tu peux donner suite.

  • 12
    jean-Pierre Bacot 5 mai 2018 à 10:07 / Répondre

    Ca recommence à tirer dans tous les coins, ça faisait longtemps…
    On se calme SVP.
    Roger et sa petite bande produisent depuis quelques années des écrits dont il n’y a pas l’équivalent dans la maçonnerie spiritualiste, autour de la revue Renaissance traditionnelle et de quelques livres. Pour avoir une vue assez panoramique de la chose, je peux en témoigner.
    Les mauvais coucheurs n’ont qu’à s’aligner, dont la plupart, très modernes pour le coup, se soucient principalement de leur développement personnel et procèdent souvent à des redites quand ils passent à l’écriture.
    Ce qui est produit depuis la LNF, qui a enfin compris que les femmes étaient des êtres humaines ( mais le GO a aussi mis le temps, n’est-ce pas?) relève au surplus de ce qui s’appelle l’école authentique, c’est à dire d’une histoire hors fantasme, l’imaginaire n’étant pas rejeté, mais pris comme un fait d’histoire.
    Dernier point, plus accessible que les membres de la LNF aujourd’hui partiellement mixisée, tu meurs. Il y a aussi chez eux de l’humour, ça aide.

  • 7
    Stella-matina 4 mai 2018 à 17:37 / Répondre

    Une question qui me gratte 🙂
    La LNF est masculine, donc les loges sont strictement masculines. La LNMF est mixte, donc pas de doute les sœurs ne peuvent appartenir qu’à cette dernière.
    Quid du sexe du Grand Maitre de l’entité LNFU ? Si c’est une Sœur elle aura donc une certaine autorité ou du moins un droit de visite en tant que dignitaire à la LNF… sans avoir le droit d’en être membre ?
    Ou pire elle ne sera pas autorisée à visiter les loges ?!
    Ou bien seuls les Frères peuvent accéder à cette grande maîtrise ?

    • 19
      Aumont 11 mai 2018 à 11:59 / Répondre

      Ma chère étoile du matin, tu dois fumer de la bonne pour réinventer une querelle byzantine inter sexuelle polymorphique et pichrocolienne.

  • 6
    Laurent 4 mai 2018 à 15:53 / Répondre

    Roger Dachez est l’homme qui remettra de l’ordre dans le paysage maçonnique traditionnel : sa vision stratégique et son charisme sont tels que, sous sa bannière, les aberrations grandes-orientales et autres folies traditio-guignolesques effaceront le chaos auquel nous sommes tristement accoutumés….
    L.J.

    • 8
      Désap. 4 mai 2018 à 19:06 / Répondre

      Ah ! Un Dachez-idolâtre ! Ça nous manquait 🙂
      .
      Une chance que le niveau culturel maçonnique français est au raz des pâquerettes, partagé entre des grenouilles de bénitiers, des scissionnistes qui ne savent plus où ils sont, des qui en sont à faire de la récup mortuaire et d’autres qui font des discours anarchistes au Père Lachaise.
      C’est tellement misérable que, bien entendu, on arrive aisément à faire figure d’intellectuel en passe de percer le mystère des origines.
      Mais ceci est une bulle spéculative, les fondations sont profanes, ça ne tiendra donc pas.
      Pour la réflexion, je cite ci-après une phrase dont l’auteur se reconnaitra et qui résume à elle seule le manque d’envergure de « l’homme qui remettra de l’ordre dans le paysage maçonnique traditionnel ».
      – Sous l’apparente simplicité des références au métier de tailleur de pierre que contiennent les deux premiers grades maçonniques, une analyse attentive montre en effet une schématisation qui n’a rien d’une simplification abusive mais qui vise tout au contraire à une essentialisation que l’accomplissement de rites, telle une déambulation dans un « palais de mémoire », permettrait en quelque sorte de redéployer dans tous ses aspects complexes.

    • 11
      Jacques 5 mai 2018 à 10:03 / Répondre

      Mon cher Laurent, n’as tu donc pas compris que Roger Dachez est le sous-marin du Grand Orient de France. Sa nouvelle « création » est des plus amusante, son père spirituel René Guilly doit se retourner dans sa tombe. La LNFU se dote de distinction, il fallait bien un pendant à l’ordre de Lafayette, cette création singe les autres obédiences, faire du nombre et donner des hochets « c’est avec des hochets qu’on mène les hommes » disait Napoléon Bonaparte.
      Il n’y a pas « d’effacement du chaos », mais juste une mise au norme, et je ne parle pas la de « l’académie de la connaissance maçonnique », dont tous les ouvrages qu’il faut étudier sont de Roger Dachez, auto-promotion; Que penser de sa vision « stratégique » et son « charisme ».
      ce qu’il y a à constater c’est que la LNFU se met au diapason des autres, bientôt elle ira aussi au Père Lachaise pour y tenir des discours anarcho-laïco-débilitant.
      Quelle tristesse.

      • 14
        SACRIPANT 6 mai 2018 à 19:06 / Répondre

        Comment pouvez-vous être à ce point négatif ?
        Quelle haine vous anime donc ?
        Qui êtes-vous pour vous en prendre à un Frère aussi sincère et honnête que Dachez ?
        Anarcho-laïco-débilitant, dites-vous d’autre part… Mais de quel côté vous situez-vous, vous-même ? Vous êtes davantage calotin que Maçon, permettez-moi de vous le dire !

        • 18
          Aumont 11 mai 2018 à 11:50 / Répondre

          Le dernier discours du GM du GODF au Cimetière du Père Lachaise était anarcho-laīco pour enfants débiles. Désolé mais rien de masonnique. On se rend compte que les francs-maçons français vivent sur deux planètes différentes et de plus en plus éloignées.

          • 20
            Yasfaloth 11 mai 2018 à 12:05 / Répondre

            La « réalité de terrain » est souvent heureusement différente de ce que l’on peut entendre de certains gouvernants d’obédiences ou de ce que l’on peut lire dans les blogs.

          • 21
            aymeri 11 mai 2018 à 13:04 / Répondre

            Mais où va-t-on ? Que cherche le GODF ?
            Qu’est-ce que cela veut-il dire….?
            Il a des maçons à part entière et des maçons entièrement à part ?

            • 22
              Jules 11 mai 2018 à 16:25 /

              ? ? ?
              De quoi tu causes Aymeri ?
              Qu’a à voir le Grand Orient avec cet article sur la LNF ?

  • 4
    aymeri 4 mai 2018 à 12:21 / Répondre

    Dire svp l’adresse du siège et des locaux pour les tenues ? On y pratique le RER ?
    Merci de la réponse.
    Fraternellement.

  • 3
    AAZAM-ZANGANEH 4 mai 2018 à 10:39 / Répondre

    Pour votre information. Selon la situation politique en Iran le changement du régime des TERORISTES ayatollahs est inévitable, alors comme je promis en mars 2009 au réunion des divers obédiences à Istambul au grand loge libéral de Turquie nous allons ouvrier le grand loge libéral d’iran À Téhéran, ainsi que une loge féminine,
    Actuellement plus de 7000 franc-maçon sont en sommeil en Iran depuis le coup d’etat de la CIA en 1979
    S.F
    Président du centre iranien des droits des l’homme À Genève

  • 2
    Chicon 4 mai 2018 à 09:13 / Répondre

    La LNFU c’est en quelque sorte la Rolls Royce de la franc-maçonnerie française. Longue vie à la LNFU a l’abri des pannes et de la rouille.

    • 9
      lazare-lag 4 mai 2018 à 19:29 / Répondre

      Si la LNFU est la Rolls-Royce de la Franc-Maçonnerie française, qui en est la 4L?
      Qui en est la deudeuche?
      Qui en est la …..?
      D’ailleurs est-ce vraiment opportun ou adéquat de se livrer à de telles comparaisons?
      Il y aurait donc de l’Obédience de luxe?
      De l’Orient des beaux quartiers?
      De la Loge pour aristocrates? Au sens des meilleurs d’entre-nous?
      Et par inversion de raisonnement, il y aurait de la Franc-Maçonnerie pour les gueux et pour la plèbe?
      Voyez-vous ça?
      Et où se niche la Fraternité pendant ce temps?
      Peut-être dans quelque voiture de marque espagnole?
      Ne dit-on pas, en effet, que la bielle de Cadix an l’essieu de velours?
      (Désolé, c’est vendredi soir, on rentre du boulot, la semaine fût chargée,on décompresse un peu!).

      • 10
        Chicon 5 mai 2018 à 09:44 / Répondre

        Au départ cette LNF, sauf erreur, se voulait sélective : des intellectuels experimentés, ce qui n’exclue pas la fraternité des belles espagnoles aux yeux de velours.

    • 24
      Jean_de_Mazargues 11 mai 2018 à 17:02 / Répondre

      Comparer les obédiences à des automobiles, il fallait oser !

  • 1
    Patrice Deriémont 4 mai 2018 à 08:25 / Répondre

    Je souhaite une longue vie à la LNFU. Je n’oublies pas que Roger a toujours été à nos cotés lorsque nous avions besoin de lui, notamment lorsque nous avions créé la Loge de recherche « James Anderson » dont j’ai eu l’honneur d’avoir été un des VM et qui a permis de restaurer les rites anglais au sein du GODF. Il est par ailleurs un puit de sciences maçonniques qui répond toujours présent lorsqu’il est sollicité pour une conférence, une Planche, une information ou un conseil. Je n’oublie pas non plus que la LNF a été membre fondatrice de la « Maçonnerie Française » fondée par Alain Bauer et qui a bien failli devenir cette confédération appelée de ses vœux. Malheureusement un GM d’une des Obédience fondatrice a choisi de saborder cette belle initiative et fait en sorte que la maçonnerie soit toujours plus éclatée, atomisée. Mais soyons fou, pour son 100ème anniversaire les vœux de Roger seront peut-être une réalité et la maçonnerie française enfin réunie.

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Signaler un contenu abusif
0479b8754206c29c34c6958f071a237f^