Ce n’est pas ça, la laïcité

Accès libre
Publié par Géplu
Dans Divers

A travers l’article de Charles Coutel Condorcet et la loi de 1905 : C’est ça la laïcité !, Hiram.be vous avait déjà informé le samedi 4 septembre de l’appréciation négative de nombreux intellectuels, Catherine Kintzler, membre du « Conseil des sages de la laïcité » du Ministère de l’Education notamment, de la campagne d’affichage objet du communiqué du Collectif Laïque ci-dessous :

Communiqué du Collectif Laïque National du 1er octobre 2021

Ce n’est pas ça, la laïcité

Le ministère de l’éducation nationale vient de lancer une campagne d’affiches censées promouvoir la laïcité de l’école publique. On y voit des élèves aux couleurs de peau et prénoms volontairement divers dans différentes situations (classe, piscine, éducation physique, bibliothèque, récréation). Les images, exprimant la joie d’être ensemble, sont supposées illustrer le slogan : « C’est ça, la laïcité ».

Or la laïcité n’est en aucun cas la simple « coexistence », même souriante, d’individus d’origines, de couleurs, de prénoms ou de croyances différents. Ces images font en fait, non sans naïveté, la promotion du « vivre ensemble dans la diversité » : bonnes intentions peut-être, mais qui se trompent de cible. Chaque affiche invite en effet le spectateur à déduire de l’apparence et du prénom des enfants leurs origines, voire leurs croyances : assignations exactement contraires à la laïcité.

Le Collectif laïque national déplore une telle confusion, à l’heure où au contraire, la clarté et la rigueur sur les principes de la République devraient s’imposer, surtout à l’école. Car la laïcité, c’est d’abord la liberté de conscience – concept fondamental non réductible à des images empiriques –, et la séparation de l’État et des cultes. A l’école publique, c’est la neutralité religieuse absolue des programmes et des personnels, ainsi que l’interdiction de tout signe ostensible d’appartenance religieuse des élèves. Vivre la laïcité, c’est d’abord respecter et partager les principes de la République.

Le Collectif rappelle que l’éducation nationale dispose d’un excellent outil pour promouvoir la laïcité auprès des élèves et des familles : la Charte de la Laïcité. Ce texte ne comporte pas d’images – et d’ailleurs, toute illustration (comme celle publiée par la Ligue de l’Enseignement aux éditions Milan) l’appauvrit. En effet, les principes de la Charte ne sont pas réductibles à des icônes. Ils demandent à être expliqués dans le cadre d’une démarche pédagogique conceptuelle, adaptée à l’âge des élèves. C’est le travail des enseignants, mais aussi des bénévoles qualifiés, nombreux dans les associations membres du Collectif : pourquoi ne fait-on plus appel à la « réserve citoyenne » ?

Le Collectif laïque national demande au ministère de l’éducation nationale de retirer ces affiches, qui constituent une erreur de communication, et une faute contre la laïcité.

Fait à Paris, le 1er octobre 2021

samedi 9 octobre 2021
  • 1
    Eric Sauër
    9 octobre 2021 à 11:06 / Répondre

    Je préfère une campagne « simpliste » mais immédiatement accessible et mémorisable pour enfants et parents d’élèves qu’un « cours » sur le « dogme » de la laïcité de 1905 par mon obédience le G.O.D.F. Nombre d’ interventions du G.O.D.F. sur la Laïcité revêt , outre une immédiateté médiatique digne des chaines d’information en continu, un caractère élitiste trop éloigné de la réalité du terrain. La présence sociétale (que j’approuve) du G.O.D.F. doit être accessible aux profanes, profanes qui sont loin des développements philosophiques critiques du G.O.D.F.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous