Entretien avec Géplu, du blog Hiram.be…

Publié par Géplu
Dans Divers

Une fois n’est pas coutume, je vais parler un peu de moi, ou du moins relayer l’entretien que m’avait demandé l’automne dernier Jean-Pierre Bacot du blog Critica Masonica, et qui vient d’être mise en ligne sur le site.  🙂

_____________________________________

Hiram.be est considéré à juste titre comme le vaisseau amiral de la blogosphère maçonnique francophone. Pourrais-tu nous résumer son histoire en quelques mots ?

Le « Blog Maçonnique » Hiram.be a été créé en 2004 par Jiri Pragman, un journaliste bruxellois. Il l’a géré 10 ans, l’alimentant quotidiennement avec une rigueur toute journalistique qui en a fait très vite le blog de référence (même si à l’époque il y avait beaucoup moins de blogs. Il a d’ailleurs été le premier). Lorsque j’ai pris ma retraite fin 2013, le souvenir des plaisirs du travail de journalisme me manquant (j’étais directeur de la publication et de la rédaction d’un hebdomadaire local à Valenciennes) et ayant peur de l’ennui, j’ai eu l’intention de lancer un blog d’informations économiques, culturelles et politiques sur Valenciennes où je réside. J’étais aussi un lecteur régulier du « Blog maçonnique » Hiram.be. Juste à ce moment, Jiri, que je ne connaissais pas, a annoncé avoir décidé d’arrêter son blog, précisant que si un Frère souhaitait le reprendre c’était envisageable à certaines conditions, notamment s’engager à y conserver une rigueur journalistique. Je me suis dit qu’au fond reprendre ce blog maçonnique pourrait m’intéresser tout autant et à double titre, maçonnique et journalistique. Je me suis rapproché de Jiri, et nous sommes rapidement tombés d’accord. En mars 2014 j’y publiai mes premiers articles. Jiri avait voulu créer un blog d’informations quotidiennes sur tout ce qui touche à la franc-maçonnerie. J’ai continué exactement dans la même voie. Jiri travaillait seul et était le seul rédacteur du blog. Moi j’ai souhaité associer des contributeurs extérieurs, de qualité, qui apportent des articles nouveaux et différents et un ton d’érudits enrichissant pour le blog.

Que représente ton blog en termes d’audience ?

Entre le 1er janvier et le 30 juin 2019, sur les 6 premiers mois de l’année, Hiram.be a eu 357 000 visiteurs uniques, pour près de 679 000 visites, soit plus de 113 000 visites et 187 000 pages vues par mois.

Autant que tu le saches, le contenu que tu proposes touche-t-il l’ensemble de la franc-maçonnerie francophone ? 

Vu le nombre de visiteurs uniques, venant pour 65% de France (233 000 sur 6 mois, plus que les 150 à 170 000 maçons évalués en France), 7% de Belgique, 5% des États-Unis, les 13% restant pour le reste du monde, notamment l’Afrique francophone (Hiram.be reçoit des visiteurs de 204 pays !), il est probable sans pour autant pouvoir le quantifier précisément qu’Hiram.be touche la grande majorité des francs-maçons français et francophones.

Certains articles génèrent des tonnes de commentaires. S’agit-il d’un véritable débat ou d’un défouloir ?

Malheureusement les deux. On peut constater la présence de commentaires de grande qualité, à côté d’autres plus… insignifiants si ce n’est même parfois de défouloir comme tu dis. Mais j’ai pris le parti de laisser la parole la plus libre possible dans les commentaires, et ne supprime que les commentaires qui sont vraiment agressifs ou insultants (rarement heureusement).

Notre blog Critica Masonica, bien plus modeste entretient d’excellentes relations avec le tien. Penses-tu que nous soyons complémentaires ?

Oui, dans la mesure où, comme ta revue Critica Masonica, ton blog est plus porté sur l’analyse que le mien, porté sur l’actualité et le factuel. Même si je fais de temps en temps des interviews de grands-maîtres ou de personnalités du monde maçonnique.

Il semble que les blogs, au moins ceux qui sont régulièrement alimentés aient construit une certaine légitimité. Qu’en penses-tu ?

Qu’appelles-tu légitimité ? Toute démarche créative a sa légitimité. Je parlerai plutôt de crédibilité et, qui en découle, de notoriété, qui s’acquiert « au fil du temps ». Il doit y avoir une dizaine de blogs qui sont connus. Chacun avec sa personnalité et son image. Les nouveaux blogs pullulent et il est difficile de tous les suivre, d’autant que peu sont alimentés très régulièrement. Difficile donc pour tous ceux-ci de faire leur trou et de sortir du lot. Il faut du temps pour acquérir une notoriété.Hiram.be bénéficie de l’ancienneté et, je pense, d’une image de sérieux jamais démentie. Ceci dit la « blogosphère », comme l’on dit maintenant est devenue un élément incontournable dans la vie de la franc-maçonnerie et son information. Elle a par exemple jouée un rôle capital dans l’affaire de la Confédération maçonnique de France (CMF) en empêchant, par la diffusion régulière d’informations correctives, la direction d’alors de la Grande loge de France d’enfumer les Frères…  Elle a montré savoir être un contre-pouvoir efficace quand cela est nécessaire.

Arrive-t-il que ton contenu soit repris sans autorisation ou plagié ?

Moins maintenant depuis que j’ai dû, il y a quelques années, me fâcher contre Gadlu.info, triste plagiaire sans imagination qui pompait Hiram.be régulièrement, sans vergogne et bien sûr sans citer sa source. J’ai bien sûr gardé des preuves de ce que j’avance. Je ne reviendrais pas sur cet épisode où le pauvre s’est victimisé en me faisant passer pour son agresseur, et a été soutenu dans cette démarche sidérante par toute une clique d’aigris ou de jaloux, au premier rang desquels deux poussifs se prenant pour des pachas et une hystérique notoire… Je n’ai pas oublié le déferlement de haine, c’est hélas le bon qualificatif, dont j’ai été l’objet à l’époque. Je n’en reviens toujours pas, d’autant que ces « chers Frères et Sœurs » ne sont jamais revenus sur leurs agressions à mon égard.

mardi 14 janvier 2020
  • 2
    MG RENAULT
    16 janvier 2020 à 21:50 / Répondre

    MERCI A GEPLU

    Merci à Géplu, aux poètes, aux illustrateurs
    Voici un chemin qui nous mène vers le bonheur.

    Sur la planète bleue
    Essayons d’être heureux.

    La terre est entre nos mains
    Chercher à comprendre est notre destin.

    Dans l’immensité où il n’y a ni commencement ni fin
    Notre temps terrien n’est pas rien.

    La terre reste notre nid
    Essayons d’y vivre en bons amis.

    Offrir des mots chantés
    Ne peut qu’embellir la vie à bien y regarder
    Aimer, aimer, aimer dans la FRATERNITE

  • 1
    Garnon francis
    14 janvier 2020 à 15:49 / Répondre

    Bonne année à vous tous

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif