La Clef Ecossaise aux antipodes… et confrontée au ‘pillage’

Publié par Jiri Pragman
Dans Divers

Le document La Clef Ecossaise (The Scottish Key de Tristan Bourlard et François De Smet sera diffusé ce lundi 20 octobre 2008 en Australie et en Nouvelle-Zélande sur la chaîne History Channel avec rediffusion les jeudi 21 et samedi 25 octobre (tous les détails ici. Il s’agit d’une chaîne privée sur abonnement.

La diffusion internationale de ce documentaire belge est une belge consécration. Par contre, la production, Simongo, souffre des copies non autorisées du film qui circulent un peu partout. Selon les producteurs, i[sans exagérer il y a plus de copies qui passent de main en main que de DVD vendus]. Il arrive même que, dans des Ateliers, un membre se charge de fournir aux autres membres une copie. Il s’agit d’une perte sèche pour les producteurs. Ceux-ci rappellent également qu’ aucune projection publique du film ne peut être organisée sans l’autorisation des producteurs. Il est évident que chaque copie du film est au yeux de la loi un vol pur et simple qui est passible de lourdes sanctions.

Le coût de production d’un tel film est important et la continuation des productions de Simongo (dont la suite de ce 1er documentaire) dépend évidemment de la vente du DVD.

  • La Clé Ecossaise – The Scottish Key de Tristan Bourlard & François De Smet (Simongo, 2007), DVD disponible à La Cale Sèche
dimanche 5 octobre 2008
Étiquettes : , ,
  • 9
    Philippe
    9 octobre 2008 à 09:26 / Répondre

    Comment rester crédible face à ses propres enfants, sa famille, ses amis si sciemment on se place hors la loi ? Comment peut-on éduquer ses enfants, leur apprendre les qualités d’honnêteté, de respect des autres, de soutien à la recherche et à l’art en général si soi-même on ne respecte rien ?
    Une copie pirate, c’est vite fait, ni vu ni connu. Pas si sûr ! En plus de la justice, quelqu’un dans son entourage jugera cet acte délictueux et il n’en sortira certainememnt pas grandi à ses yeux. Et pour terminer, ces artistes, ces réalisateurs ont engagé des moyens considérables, parfois même leurs économies pour produire ce petit chef d’oeuvre. Eux aussi doivent vivre, nourrir leur famille et cela représente parfois leur unique revenu durant de longs moments. Ils risquent même d’être obligés d’arrêter tout projet faute de moyens. Ces moyens qu’il serait si facile de leur donner en refusant les copies pirates et en achetant tout simplement le DVD sur http://www.scottishkey.com

  • 8
    Stéphane
    7 octobre 2008 à 16:29 / Répondre

    Bien dit, Mymy ! D’autant que dans le cas de La Clé écossaise, je pense que la plupart d’entre nous, même ne roulant pas sur l’or, peuvent se l’offrir.

  • 7
    Mymy
    6 octobre 2008 à 22:49 / Répondre

    Probité : vertu qui consiste à observer scrupuleusement les règles de la morale sociale, les devoirs imposés par l’honnêteté et la justice (définiton du Petit Robert).
    Ne dit-on pas quelque part qu’un Franc Maçon est un homme (ou une femme)probe?
    Est-ce de la probité que de faire un grand nombre de copies d’un film, certes diffusé en télé, et d’en distribuer ces copies, voire les vendre à prix modeste, dans son entourage?
    Qu’on fasse une copie pour soi, passe encore, mais pour le reste?
    Et ceci ne vaut d’ailleurs pas que pour « La clef écossaise »!
    Il y a des Maçons qui travaillent pour transmettre un message, pour respecter un serment ou tout simplement par philanthropie.
    La moindre des choses serait de respecter ce travail.
    Réaliser un film comme « La clef écossaise » est certainement une entreprise de longue haleine!
    Si nous voulons voir une suite à ce petit chef d’oeuvre, permettons au moins à ses auteurs de rentrer « bêtement » dans leurs frais et achetons un original!
    Et offrons-nous la liberté de faire passer le message dans nos loges.
    Nous sommes probes oui ou non?

  • 6
    Jiri Pragman
    6 octobre 2008 à 22:48 / Répondre

    @ Pilou,

    La copie privée d’une émission ou d’un film diffusé en télévision est autorisée. Mais, comme son nom l’indique, il s’agit d’une copie strictement privée; elle ne peut donc être prêtée, vendue ou utilisée pour une projection collective (y compris dans un « cercle privé »).

  • 5
    Pilou
    6 octobre 2008 à 11:12 / Répondre

    A Stéphane,

    Vous savez: pour moi, de l’enregistrement privé (qui n’est pas le fait de copier si je comprends bien) à la copie lucrative, il n’y a qu’un pas que d’aucuns franchissent allègremment d’un seul .. pas !
    Venez à la maison et vous constaterez que je possède les CD en version originale. De la même manière, il y a quelques années, j’ai tout fait modestement pour empêcher le piratage des Cd du spectacle « Les loges de la folie ». Ces deux spectacles sont réalisés, exécutés par des Frères et Soeurs et ce au profit de l’asbl Omnes Pro Uno.
    Pensez-vous que certains avaient/ont des scrupules? Et si je vous prête ces cd, je vous ferai totalement confiance … dès lors, à vous de répondre à cette confiance !

  • 4
    laurent
    6 octobre 2008 à 10:13 / Répondre

    Ce DVD souffre de ne pas être distribué par les réseaux habituels (fnac…).

    Et si il n’est pas distribué de façon ‘traditionnelle’, il subit ce que tous subissent.

    C’est triste mais c’est ainsi.

    Quand à l’histoire en maçonnerie, tant qu’on dira aux jeunes apprentis ‘surtout ne lis rien’ nous forgerons des ignares.
    Comme je me plais à le dire, combien de maçons du REAA savent ce qu’est la circulaire aux 2 hémisphères ? Combien en ont seulement entendu parler ?

    Pire encore : combien de compagnons ne voyagent pas dans d’autres rites ?

    On n’est pas un club service. On n’est pas un cabinet de psychanalyse par les symboles. On est un Ordre…

  • 3
    Flupke
    5 octobre 2008 à 20:34 / Répondre

    en France, dans mon petit environnement, je n’ai pas eu l’impression d’un quelconque « engouement ».
    Il me semble que l’approche historique peut être vécue comme gènante.
    David Stevenson parle il me semble quelque part de la gêne ressenti même d’une réelle hostilité quand il a été invité par une loge « de recherche » de la GLUE à faire état du résultat de ses recherches.

  • 2
    St�phane
    5 octobre 2008 à 18:46 / Répondre

    A Pilou
    Il y a une énorme différence entre un enregistrement privé et une copie, d’autant plus si celle-ci est payante.

    En visite dans un Atelier, il y a quelques mois, je me suis effectivement vu proposé un dvd reprenant et la Clé écossaise et les Bureaux du pouvoir, et tout ça au prix de quelques euros…

  • 1
    Pilou
    5 octobre 2008 à 15:22 / Répondre

    En début d’année, « La clef écossaie » a été diffusée sur la RTBF. Comment empêcher les gens d’utiliser leur magnétoscope voire leur enregistreur/graveur de Dvd.

    Et je me souviens des mails reçus d’amis, mails qui se terminaient tous à peu près par une expression du genre: « à vos magnétoscopes ou à … »

    Il en est de même de l’entretien de l’ex-Grand Maître.

    Un exemple plus récent est la diffusion jeudi du film consacré à Jacques Brel, émission qui se termine par un bandeau annonçant que le Dvd est en vente dans les librairires, etc.

    Je pense honnêtement qu’à partir du moment où il y a une diffusion sur une chaîne de télévision, il est impossible d’empêcher la copie et le multiplication des copies.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif