Que nos voeux accompagnent Michelle d’Astier de la Vigerie

Publié par Jiri Pragman

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
vendredi 18 juillet 2008
  • 8
    Michelle d'Astier
    2 novembre 2009 à 11:43 / Répondre

    Hé les gars, j’aurai écrit exactement tout ce que vous écrivez (et je l’ai d’ailleurs fait durant Trente ans !), si un jour je n’avais rencontré personnellement le Seigneur Jésus-Christ, Roi des rois et Seigneur des Seigneurs: les écailles me sont tombées des yeux, et j’ai pu voir et comprendre ce que des milliers de livres (de psycho, entre autres !) et des années d’études n’avaient su m’apprendre…

    Mais vous ne pouvez évidemment pas comprendre: il faudrait pour cela que vous fassiez partie de Royaume de Dieu en prenant la Porte étroite et le chemin resserré que très peu trouvent !

    Mais Dieu ouvre à celui qui frappe …

  • 7
    Boaz
    25 juillet 2008 à 19:36 / Répondre

    Je ne résisterai pas à la joie de vous annoncer la toute bonne nouvelle que je viens de lire sur son blog.
    Michelle d’Astier de la Vigerie vient faire un séminaire de délivrance… à Charleroi en septembre!!!! ENFIN!!! Charleroi ne sera plus un souci pour personne!!!
    Ne pourrait-on pas lui demander de nous délivrer de BHV? AMEN

  • 6
    Michèle
    24 juillet 2008 à 00:36 / Répondre

    Je n’ai pu résister après quelques jours d’observation sur le blog de Michelle d’Astier de lui écrire ce qui suit:

    Auriez-vous la gentillesse de citer, des extraits suffiront, des exemples de rituels açonniques sataniques et/ou blasphématoires ?
    Je ne doute pas que vous en avez quelques uns pour étayer vos déclarations. J’oserais même dire que vous pourrez nous précisez d’où vous les tenez.
    Pour ma part, je n’ai pu jusqu’à présent rien identifier de cet ordre dans aucune des loges où j’ai participé à des travaux. Vous comprendrez dès lors mon grand intérêt.

    Le symbolisme m’intéresse particulièrement.

    C’est pourquoi chaque interprétation personnelle et personnalisée des symboles m’ouvre des pistes de réflexion. Elle me parle en direct de ce qui finalement me passionne le plus, càd de l’humain qui la donne; elle en dit beaucoup entre autres, sur la « carte du monde »(M.Elkaïm)de l’interprétateur, sur son économie des signes de reconnaissances(C.Steiner), sur sa place préférentielle dans le triangle dramatique(rien à voir avec la Maçonnerie, vous pouvez reprendre votre soufle)(Karpman)et la façon dont l’exégète en question assure l’entrée et la sortie de ses jeux psychologiques préférés(Berne), structure son temps, gère ses angoisses, son narcissisme, son désir, ses projections, ses fantasmes(Freud et toute sa clique)… .
    Je vous lis, chère Michèle, avec intérêt et attention depuis quelques jours et tout en espérant que vos idées ne dépassent jamais la place qu’elles occupent(pour que nos cabinets de consultation ne débordent pas in fine), je suis heureuse d’avoir pu observer in vivo de nombreux mécanismes psychologiques dont j’ai entendu parler à l’université et que je vois se déployer avec ravissement devant moi, chez vous comme chez vos adeptes.

    Oui chère Michelle, je suis « psy ». Je le dis clairement pour vous éviter de devoir étaler votre savoir (j’imagine que vous avez dû rencontrer beaucoup de psys de toutes les sortes, peut-être autant que de francs-maçons à la fois dans votre autre vie et dans celle-ci où vous devez guérir… heu sauver bon nombre de clients de mes collègues et de moi-même), et ainsi par la même occasion remplir vos séminaires de délivrance(vous faites même du transgénérationnel) d’hypothétiques victimes de francs-maçons mais de véritables victimes de la vie qui cherchent désespérément à donner un sens à leurs souffrances et à leurs vécus ce qui est très respectable.
    Vos discours, vos amen, vos alléluias, vos incantations, vos imprécations, couvrent certainement beaucoup de leurs cris désespérés, les préservent (ou les aident c’est selon) à force d’agitation constante, de réfléchir à propos de ce qu’ils ressentent, de ressentir à propos de qu’ils pensent et d’agir adéquatement pour vivre leur vie d’humain dignement… Ce qui est mon souhait pour chacun d’entre nous.

    Je n’irai pas jusqu’à vous soupçonner d’user de vos talents communicationnels pour abuser consciemment de la détresse et la solitude.
    Je crains en fait bien plus que vous trouviez inconsciemment dans cette mission de « sauvetage » de consciences dont vous vous êtes chargée, des occasions pour vous combler et vous rassurer vous- même ; ce qui en terme de dérives me semble bien plus dommageable.
    J’éprouve beaucoup de compassion pour ces humains qui vont s’étourdir et s’abrutir de paroles , pour chercher réconfort, soutien et espoir là où ils ne pourront trouver que des mots alors qu’ils ont besoin de retrouver de l’humanité.

  • 5
    Jacques Cécius
    19 juillet 2008 à 11:54 / Répondre

    Chère, très chère amie,
    Tous mes voeux vous accompagnent.
    Ayez beaucoup d’enfants et si, d’aventure, vous n’en vouliez pas, demandez à Benoit XVI comment vous pouvez faire. L’abstinence ? C’est ce que j’ai choisis (en raison de mon âge!)

  • 4
    Stéphane
    18 juillet 2008 à 19:36 / Répondre

    Cette femme est tellement bête et haineuse que même dans ses réponses aux Frères qui lui transmettent leurs voeux de bonheur, elle réussit à insulter ceux qui ne pensent pas comme elle. Quelle tristesse !

  • 3
    Muad'Dib
    18 juillet 2008 à 16:54 / Répondre

    Oui, béh moi je lui souhaite de retrouver la raison, car à ce point, il y en a qu’on a interné. Son blog est d’une rare bétise et d’une haine larvée contre tout ceux qui ne se range pas à ses avis !

  • 2
    Boaz
    18 juillet 2008 à 11:35 / Répondre

    Chère Michelle,
    Je vous souhaite beaucoup de bonheur(s)petits et grands, de joie(s)petites et grandes dans votre mariage.
    Tout comme mon Frère Philippe Benhamou, je pense au contraire de vous que l’on peut sans souci se moquer de Dieu!
    Si il existe, il a forcément le sens de l’humour!
    Et si il n’existe pas… qui s’en formalisera?

  • 1
    lt_1723
    18 juillet 2008 à 09:08 / Répondre

    Interessant! Mais je trouve la date du faire part du: mercredi 16 decémbre 2009, un peu bizare.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous