Une nouvelle revue maçonnique : La planche à tracer

Publié par Géplu
Dans Edition

La planche à tracer vient de sortir son premier numéro. 24 pages au format A4, elle sera vendu 6,90 € le numéro sur les salons et manifestations publiques. On ne la trouvera pas en kiosque, il faudra s’abonner : 39 € pour 6 mois, ou 65 € pour un an (10 numéros). Pour aider à sa découverte, le premier numéro est en accès complet et gratuit jusqu’au 10 novembre sur son site.

La revue se veut magazine participatif : faire entendre la voix des Franc-Maçons comme outil de lutte contre l’obscurantisme ambiant. La planche à tracer reçoit les travaux de frères et de sœurs qui sont publiés dans le magazine par thème, avec un éclairage qui met en valeur la vision des Franc-Maçons sur un sujet donné. Ceci est essentiel pour le fonctionnement du magazine : la participation, nous a expliqué Marianne Blancherie, sa directrice fondatrice.

Au sommaire de ce premier numéro, outre l’édito de Marianne Blancherie expliquant sa démarche et sa volonté, « la planche à tracer a pour vertu et vocation de donner la parole aux maçons en dehors de la Loge (…) porter en dehors du temple les débats menés en Loge » vous trouverez plusieurs textes ou planches de francs-maçons : L’appel de Bratislava de Peter Bu, lancé en 2011 et dans lequel il invite les francs-maçons à participer à la construction du monde à l’heure de la mise en place d’une civilisation planétaire : la Franc-Maçonnerie a-t-elle encore un sens au XXIe siècle, se demande-t-il. Ensuite, d’André Attia une planche sur Penser la Shoah, et la planche d’un jeune maître sur La guerre des Etoiles : Star Wars, de la science fiction à la réalité et du dialogue improbable.

Certains sont favorables à la diffusion de planches dans le monde profane, estimant ainsi, comme le dit Marianne Blancherie porter en dehors du temple les débats menés en Loge. D’autres estiment que ces travaux ne prennent leur dimension que dans l’espace sacré du temple, pour lequel ils ont été écrit. Personnellement je serais plutôt de ces seconds, et c’est pour cela que vous ne trouvez pas de planche sur le Blog Maçonnique. Mais chacun est, et heureusement, libre de vivre sa maçonnerie comme il l’entend. Donc longue vie à la planche à tracer.

samedi 25 octobre 2014
Étiquettes : ,
  • 1
    RENDA, Jean-Claude
    25 octobre 2014 à 23:46 / Répondre

    Enfin, un peu d’ouverture dans ce monde maçonnique si délicieusement fermé sur lui-même et si discrètement satisfait de son excellence morale. Il n’est pas de maçonnerie sans projet sociétal.

    • 2
      Tao
      29 novembre 2014 à 01:59 / Répondre

      Je pense exactement l’inverse, mais au-delà de ça, ils ont pas prêté serment, les frangin-e-s, avant de déblatérer leurs planches et de les publier pour 6,90€ ? J’ai une question à leur poser : pourquoi la FM ? Pourquoi pas une amicale philosophique de quartier ?
      Amitiés,

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif